Couverture du journal du 02/12/2022 Consulter le journal

Croissance: la prévision d’1% pour 2023 est « crédible et volontariste » martèle Le Maire 

La prévision de croissance pour la France en 2023, fixée à 1% par le gouvernement, est "crédible et volontariste", a insisté lundi Bruno Le Maire, à...

Magazine 7 Jours Bretagne logo

Le ministre de l'Economie Bruno Le Maire à l'Elysée, le 26 septembre 2022 (Tous droits réservés. © (2022) Agence France-Presse - Emmanuel DUNAND)

La prévision de croissance pour la France en 2023, fixée à 1% par le gouvernement, est « crédible et volontariste », a insisté lundi Bruno Le Maire, à la sortie du Conseil des ministres.

Principaux indicateurs économiques, prévisions du gouvernement pour 2022 et 2023 (Tous droits réservés. © (2022) Agence France-Presse – Paz PIZARRO)

Le ministre de l’Economie s’exprimait au lendemain de critiques du Haut Conseil des Finances publiques (HCFP), qui a jugé la prévision de croissance « un peu élevée ».

L’objectif d’1% est sensiblement supérieur aux anticipations de la Banque de France (0,8% dans le meilleur des cas et 0,5% selon son scénario central) et de l’OCDE (0,6%).

Plus tôt dans la journée, Bruno Le Maire avait souligné devant des journalistes que l’objectif d’1% était une « ambition » plutôt qu’une « certitude ». 

« Par définition c’est une prévision, il n’y a jamais de certitude mais il y a une ambition, celle d’avoir une croissance positive en 2023. 

Tout cela dépend des aléas géopolitiques et en particulier de la guerre en Ukraine », a expliqué le numéro deux du gouvernement à l’occasion de la présentation du projet de budget de la France pour 2023. 

« Mais nous maintenons que l’économie française résiste en 2022, et que les fondamentaux restent solides », a-t-il poursuivi, citant la bonne tenue des « investissements, de l’emploi et de la demande ».

Selon le projet de budget, les dépenses de consommation des ménages devraient progresser d’1,4% en 2023, et l’investissement des entreprises (hors construction) de 0,9%.

Réagissant aux doutes émis par le HCFP, Bruno Le Maire a assuré que « toutes les critiques en matière de finances publiques » étaient « bienvenues ».

Alors que le patron du HCFP Pierre Moscovici avait appelé début septembre le gouvernement à éviter les baisses d’impôt non compensées par de nouvelles recettes, le ministre a rappelé que le gouvernement avait renoncé à alléger la fiscalité sur les successions en 2023, et étalé sur deux ans la suppression de la CVAE, un impôt de production.

vl-dga/jbo/spi

Annonces légales

Vos annonces légales au meilleur prix dans toute la France.

Avocats, Notaires, Experts-comptables

Particuliers et Entrepreneurs

Formalités juridiques

Soulagez vos équipes et libérez du temps pour des travaux à forte valeur ajoutée

Vos formalités juridiques