Couverture du journal du 20/11/2020 Consulter le journal

Un plan de relance du commerce de Rennes Métropole, prévu en septembre

Karim Khan président régional UMIH, Emmanuel Thaunier président CCI Ille-et-Vilaine, Fabienne Langevin vice-présidente Commerce CCI Ille-et-Vilaine, Véronique Carabin-Schneider co- présidente Union du commerce, Stéphanie Verrimst déléguée générale Union du commerce, Pierrick Vilboux vice-président Fédération Nationale des Syndicats des commerçants des Marchés de France, Thomas Dedelot, secrétaire Carré Rennais, Alix Lequime directrice Carré Rennais.

Ce 1er juillet 2020, la CCI Ille-et-Vilaine, les fédérations, les associations du commerce de Rennes et du pays de Rennes, les syndicats professionnels et patronaux ont signé une charte, les engageant à élaborer un Plan de relance du commerce cet été.

Karim Khan président régional UMIH, Emmanuel Thaunier président CCI Ille-et-Vilaine, Fabienne Langevin vice-présidente Commerce CCI Ille-et-Vilaine, Véronique Carabin-Schneider co- présidente Union du commerce, Stéphanie Verrimst déléguée générale Union du commerce, Pierrick Vilboux vice-président Fédération Nationale des Syndicats des commerçants des Marchés de France, Thomas Dedelot, secrétaire Carré Rennais, Alix Lequime directrice Carré Rennais.

La crise sanitaire liée au Covid-19 a fortement impacté l’ensemble du commerce. Ce plan fédère les forces vives du territoire dans l’objectif de répondre aux attentes des entreprises. Il s’appuie sur la mise en réseau des acteurs du commerce et l’engagement des partenaires économiques et institutionnels dans une démarche co-construite. Les signataires de cette charte s’engagent à remettre leurs propositions début septembre.

—> Le confinement a entrainé un recul du chiffre d’affaires particulièrement important, de 51 % en moyenne en mars, seulement impacté par 2 semaines de crise, à 75 % en avril en Ille-et-Vilaine.

Le secteur du commerce de détail et des CHR (Cafés Hôtels Restaurants), est plus touché, subissant à la fois le recul de la consommation et l’obligation de fermeture. Globalement, les secteurs concernés par les fermetures administratives pré- sentent une baisse d’activité nettement plus marquée (-58 % en mars et -87 % en avril).

Face à ce choc économique, les entreprises ont massivement sollicité les aides proposées par l’État. Mais compte tenu de l’ampleur de la crise, 53 % d’entre elles estiment que ces mesures ne sont pas suffisantes pour assurer la reprise et la pérennité de leur activité. La Région Bretagne et Rennes Métropole ont également mis en place des dispositifs d’aides mais elles contiennent des critères d’exclusion pour certains commerces selon leur typologie ou leur implantation.

Les partenaires signataires de la charte :
• La CCI Ille-et-Vilaine,
• Le Carré Rennais,
• Les Marchés d’Ille-et-Vilaine,
• L’Union des Entreprises 35,
• L’Union des Métiers et Industries Hôtelières 35, • L’Union du Commerce du Pays de Rennes.

Partenaires associés :
D’autres partenaires pourront être associés à la démarche – en fonction des thématiques retenues – et être invités à participer aux comités techniques, ou encore s’engager en tant que partenaires techniques et financiers de projets.

Les objectifs de ce plan de relance

Ce plan vise à accompagner une reprise durable du commerce. Il s’articule autour des notions de reprise de l’activité commerciale, transformation des modes de consommation, valorisation de l’offre commerciale et s’appuie sur différents leviers : financements, outils digitaux, conseils, formations… Il se décline en 4 thématiques :
• Accessibilité,
• Communication et évènementiel,
• Transformation digitale et multicanal,
• Fiscalité locale.

La gouvernance du plan de relance :

• Un comité de pilotage constitué des élus des structures membres, qui représentent les différentes activités du commerce du territoire. Ce comité décide de la stratégie et suivi du projet.
• Quatre comités techniques chargés de la mise en oeuvre de la stratégie. Les membres sont répartis en commission de travail par projet. Chaque groupe désigne un animateur. Ils sont chargés d’élaborer par thèmes retenus un plan d’action cohérent dans le cadre d’une stratégie validée par le comité de pilotage.
• Sont invités à participer aux travaux les partenaires institutionnels, mais aussi des experts, des entreprises expertes, des soutiens…