Couverture du journal du 27/11/2020 Consulter le journal

Une guinguette Plaine de Baud

Une cuisine bistro en bord de vilaine

Les berges de la Plaine de Baud accueillent depuis mi-août une guinguette gérée par le traiteur rennais Mickaël Gloaguen. Baptisée Flash, elle propose une cuisine bistrot abordable concoctée avec des produits de qualité. L’esprit est familial et populaire en phase avec l’ambiance des 4,5 hectares du parc.

Le nouvel espace vert rennais s’anime de plus en plus. Cet été familles, promeneurs et sportifs ont pu profiter des berges piétonnes et cyclables, des hamacs, des terrains de volley, des jeux pour enfants et des brumisateurs mis à disposition. Manquait la guinguette pour grignoter des planches à l’apéro… Depuis mi-août ce petit bonheur est possible grâce à l’espace de restauration Flash.

Mickaël Gloaguen a répondu à l’appel d’offres de la mairie pour s’installer dans ce « central Park rennais » comme aime à le nommer la maire de Rennes, Nathalie Appéré. Et c’est le traiteur rennais, gérant de Eat Machine, qui a été retenu « On a été prévenu au mois d’août que notre projet était retenu. Le contrat avec la ville nous permet d’ouvrir de mi-avril à mi-octobre et nous garantit l’emplacement pendant 3 ans. » précise Mickael. Cette bonne nouvelle intervient suite au désistement du projet initialement prévu qui n’a pas réussi à réunir le capital nécessaire.

Le restaurateur rennais est attaché à servir des produits de qualité à ses clients. « Le fait d’avoir un labo, nous permet de proposer une cuisine qui ne serait pas possible si nous disposions simplement de la caravane. Je ne voulais pas proposer une carte type food-truck mais plutôt une cuisine de restaurant avec des bons produits. En ce moment les clients peuvent déguster du porc blanc de l’ouest, des moules de bouchots, de délicieuses glaces de la Boexière au lait cru. »

Chez Flash, vous pourrez déjeuner le midi pour 17 euros avec une entrée, un plat et un dessert. Les plats à la carte oscillent entre 10 et 15 euros. Pour les boissons du jus de pomme artisanal, et des jus de fruits pressés sont proposés pour 2,50 euros et 3 euros. La bière est à 3 euros et le café à 1 euro. « On essaie d’avoir des produits de qualité avec une politique de prix abordable. Chacun doit y trouver son compte » précise Mickaël.

Le concept à rapidement séduit les habitants du quartier. « Nous avons une clientèle très variée. Les sportifs viennent prendre une citronnade après leur séance de sport, les ouvriers qui travaillent à la construction des nouveaux immeubles du quartier déjeunent le midi, les familles s’arrêtent l’après-midi déguster des desserts maison et des glaces, les habitants viennent se détendre en fin de journée autour d’un apéro. »

Une clientèle au rendez-vous, qui bénéficiera bientôt d’animations régulières « On va faire des concerts en septembre, une Battle de danse hip-hop, cela s’organise petit à petit… ». Mickaël apprécie l’ambiance qui se dégage du lieu « Les gens sont détendus, on retrouve bien l’ambiance de plage qui était recherchée. L’année prochaine avec la fin des travaux et l’arrivée des nouveaux habitants, le site promet de proposer une super vie de quartier. Tout n’est pas encore défini, mais il est question d’avoir des jeux d’eau supplémentaires, des locations de paddle, un espace événementiel. »

Flash est ouvert tous les jours sauf le lundi.
De 12 heures à 19 heures le mardi et le mercredi et de 12 heures à 22 heures du jeudi au dimanche.
Formule le midi entrée-plat-dessert à 17 euros

 

Baud Chardonnet en 2027 :
5 200 habitants
35 ha
5 ha d’espaces verts dont un grand parc urbain (4 ha)
2 680 logements
90 000 m² de surfaces tertiaires et universitaires
8 500 m² de commerces et activités
14 000 m² d’équipements publics