Couverture du journal du 18/09/2020 Consulter le journal

La députée Laurence Maillard Mehaignerie visite un chantier pour observer la reprise dans le btp

Vendredi 5 juin, la Fédération du Bâtiment et des Travaux Publics d’Ille-et-Vilaine organisait une rencontre sur un chantier avec la députée Laurence Maillard Méhaignerie afin d’évoquer les conditions matérielles de la reprise d’activité dans le BTP. M. Rodolphe Audran, dirigeant du Groupe Audran (revêtements de sols, peinture et cloisons sèches), basé à la Mézière, a fait visiter son entreprise et un de ses chantiers à Montgermont, en présence du maître d’ouvrage, Aiguillon Construction.

« Le plus important pour nous était de prendre de la hauteur, en plein début de la crise, afin de se protéger du Covid-19 et mettre en place au plus vite les dispositifs imposés pour rependre sereinement l’activité » explique Rodolphe Audran. Ainsi, l’entreprise est restée mobilisée et en veille. Elle a, immédiatement, commandé le nécessaire de protection individuelle (masques, gel, lingettes, savon, sacs poubelle, lunettes de protection, visières, gants, essuie-mains…) en nombre suffisant pour constituer les 130 boîtes prévues pour chaque salarié. Les conducteurs de travaux, assistantes de travaux et responsables de l’entreprise ont travaillé ensemble à la mise en place de procédures communes d’intervention sur chantier, aussi bien d’un point de vue juridique, que pratique. M. Audran a organisé les marquages et les aménagements spécifiques dans l’entrepôt et dans les bureaux, puis informé et formé les équipes. 15 jours de travail au total. « Nous avons pris les choses très au sérieux et avons pris le temps, à la reprise de rassurer nos équipes. Nous leur avons montré l’importance de changer leurs habitudes de travail ».

Les entreprises demandent un partage des surcoûts avec la maîtrise d’ouvrage

Sur les chantiers, la principale problématique est de faire respecter les gestes barrières et de gérer la co-activité avec les autres entreprises, ce qui oblige à décaler et allonger tous les plannings. Rodolphe Audran précise l’effort financier qu’il a dû faire : « Tout compris, équipements de protection individuelle, temps passé à désinfecter, baisse de productivité, hausse des matières premières… j’estime le surcoût à 100 euros par jour par compagnon ». L’entrepreneur parle d’un SOS lancé aux donneurs d’ordre, pour partager les surcoûts. Demande qui a d’ailleurs été relayée récemment par la Fédération aux grands acteurs de la commande publique et privée, sur tout le département.

Frédéric Loison, directeur d’Aiguillon Construction, qui assistait à la visite, exprime une « nécessaire relation partenariale intelligente avec les entreprises, pour préparer l’avenir ». Si le constructeur de logements sociaux a joué le jeu, ce n’est pas le cas de tous… regrette la Fédération. M me Maillard Méhaignerie a évoqué la piste d’un dispositif d’amortissement comptable exceptionnel pour aider les entreprises.

Relancer l’activité et rapidement de nouveaux projets

Frédéric Loison, membre de la Fédération des ESH (Entreprises Sociales pour l’Habitat), attend des règles simplifiées pour assouplir la commande publique, comme par exemple donner la possibilité d’organiser des commissions d’attribution dématérialisées, afin que de nouveaux projets démarrent plus rapidement. « Nous avons peur qu’un trou d’air dans l’activité ne plombe encore plus la pérennité des entreprises » renchérit Philippe Lelièvre, secrétaire général de la FBTP35, qui s’inquiète pour l’année 2021.

LE GROUPE AUDRAN À LA MÉZIÈRE

Le Groupe Audran est créé en 2013 pour rassembler l’entreprise Audran Carrelage (créée en 1988 à Bédée par M. Daniel Audran, père de l’actuel dirigeant, M. Rodolphe Audran), et les entreprises Tual Peinture et Tual Sols Aménagements, rachetées en 2009 (Créées respectivement en 1974 et 1993 par M. Daniel Tual). Audran et Tual Peinture se sont développées à Nantes en 2015, et depuis, deux entités ont été créées : Audran Travaux Réhabilitation (ATR) et Audran Cloisons Sèches (ACS). Aujourd’hui, le Groupe Audran compte 130 salariés.

La clientèle est constituée principalement de Maîtres d’Ouvrage privés et publics, de bailleurs sociaux, de collectivités locales en logement, tertiaire et bâtiments publics (Hôpitaux, Écoles…)

L’entreprise met en place depuis près de 20 ans une démarche d’intégration, de formation et de fidélisation des salariés. Elle s’est structurée par la promotion interne, par la formation et l’intégration d’apprentis. Aujourd’hui, de nombreux salariés comptent plusieurs années d’ancienneté (10, 15, 20 ans). Pour accompagner son développement, le Groupe Audran a intégré un nouveau siège social construit dans la ZA Beauséjour, en mars 2019, ce qui a permis une réorganisation optimisée de sa logistique, et de ses services administratifs.