Couverture du journal du 27/11/2020 Consulter le journal

La programmation du TEDxRennes dévoilée

Vivre comme si l’impossible n’existait pas tel est le fil conducteur du prochain TEDxRennes qui se déroulera dans la salle du Liberté le 3 avril prochain. Le show, Intitulé « Dépasser l’horizon », invitera les 3300 spectateurs attendus à imaginer d’autres possibles autour d’intervenants inspirants. Sexe, maths, santé mentale, aventure, catch… Un programme aussi riche qu’inspirant attend le public.

Pas moins de 10 intervenants fouleront le cercle rouge du plus grand TEDx de France pour partager à travers un talk de quelques minutes, leurs idées innovantes et leurs messages inspirants. L’équipe organisatrice vient de dévoiler la liste des premiers intervenants. Les profils sont variés et les sujets aussi : un docteur en pharmacie et en médecine qui sensibilise à l’antibiorésistance, une jeune femme défenderesse d’une sexualité bienveillante, une docteur en biodiversité, un amoureux du catch, une étudiante engagée pour la protection des enfants togolais, un schizophrène paranoïde réalisateur… « Tous ces talks plantent des graines pour réfléchir, échanger », se réjouit Fanny Dufour, présidente de l’association Bretagne Id Large, structure porteuse de l’événement.

Les premiers intervenants annoncés

Sabrina Ouazzani
Les travaux de Sabrina Ouazzani portent sur « la calculabilité à temps infinis ». Classée dans les « 30 de moins de 30 ans qui vont changer la France » par Vanity Fair en septembre 2018, Sabrina transmet sa passion aux moins exposés à la science, en véhiculant l’idée qu’il faut poursuivre ses rêves.

 

Jean-Louis Étienne (© Collection Jean-Louis Etienne)
Docteur en médecine, spécialiste en nutrition et biologie du sport, explorateur, écrivain, commandeur de la Légion d’Honneur, Jean-Louis Étienne est tout cela à la fois. Pour cet infatigable défenseur de la planète, l’audace c’est d’engager son imagination au-delà des certitudes.

 

Emmanuel Piednoir
Docteur en pharmacie et en médecine et titulaire d’un Master2 en santé publique-épidémiologique, Emmanuel Piednoir travaille activement à la prévention des infections et à la lutte contre l’antibiorésistance.

 

Jüne Plã (© Christophe Pouget)
Character designer dans le jeu vidéo, Jüne Plã utilise ses talents de dessinatrice pour expliquer visuellement qu’il y a d’autres alternatives à la pénétration dans notre vie sexuelle. Son compte Instagram « Jouissance Club » est suivi par 370k abonnés et son livre éponyme connait un véritable succès de librairie depuis sa sortie le 15 janvier 2020.

Cédric François (© Janus Van Den Eijnden)
Son défi ? Transformer le son en énergie. Spécialiste en solutions biométriques, Cédric François a fondé la société Équium en 2017. Sa machine permet de convertir de la chaleur en ondes acoustiques de très haute puissance pour générer du froid. Les applications sont variées comme produire de la climatisation, refroidir des moteurs de groupes électrogènes… Le son n’adoucit pas simplement les moeurs, c’est une ressource précieuse qui a fasciné cet entrepreneur.

Johanna Villenave-Chasset (© Le Lien Horticole)
Docteure en entomologie et écologie du paysage, Johanna Villenave-Chasset travaille à favoriser la biodiversité en diminuant les pesticides et en remettant les insectes au coeur de la culture.

 

Antoni Severino
Antoni Severino est prof de français. Il aime la couture et le catch ! Son objectif au TEDxRennes est de changer notre regard sur le catch. Un spectacle qui serait très révélateur de notre société…

 

Nathan Hofstetter
Nathan Hofstetter a été diagnostiqué schizophrène paranoïde. Il a entrepris de rendre visible cette maladie en se filmant lui-même en « crise de parano », en caméra subjective. Pour lui « Les fous sont les explorateurs malchanceux de l’invisible ».

 

Valérie Tete (© Le Mémorial de Caen – D. Commenchal)
Elle remporte en janvier 2019 le concours de plaidoirie des lycéens de Caen en plaidant la cause des enfants injustement accusés de sorcellerie au Togo, pays dont elle est originaire. Aujourd’hui en première année de la Sorbonne à Paris, elle poursuit son combat pour la protection des enfants togolais.