Couverture du journal du 27/11/2020 Consulter le journal

MEILLEUR SOMMELIER, EN VINS DE PORTO

Régis GABILLARD, Sommelier aux Caves de Joseph à Rennes, parmi les finalistes du « Master of Port »

Une trentaine de postulants issus de 21 régions en France, ont tenté de décrocher une place au trophée « Master of Port », ce concours qui couronne l’excellence des Sommeliers Experts en Vins de Porto.
9 professionnels sommeliers ont été retenus pour les épreuves finales les 20 et 21 octobre prochains à Paris, parmi eux le rennais Régis Gabillard.

« C’est ma deuxième participation à ce concours, j’ai été demi-finaliste en 2017… » indique Régis Gabillard, sommelier aux manettes des « Caves de Joseph » à Rennes. « Je pars dans quelques jours au Portugal, dans la région du Douro, approfondir encore mes connaissances sur ces vins de Porto. C’est mon quatrième voyage là-bas, pour visiter les chais et les quintas, les exploitations viticoles. »
Régis Gabillard a 35 ans, « dont 17 passées le nez dans le vin ! » Il est originaire de Irodouër, a commencé sa formation au Lycée hôtelier de Dinard. Il travaille ensuite à Paris à « La Tour d’Argent », fait un séjour en Angleterre puis passe 6 ans dans le groupe Ducasse à Paris, avant de revenir en Bretagne. Il prend la responsabilité de cette nouvelle cave qui vient d’ouvrir en 2015 dans le quartier de la Gare. Les Caves de Joseph font partie des boutiques de « Joseph » comptant également une boulangerie ou encore une épicerie fine, salon de thé, traiteur.

 La France, premier pays consommateur de Porto

« J’ai choisi de participer à ce concours Master of Port car c’est un vin que j’affectionne beaucoup. J’en propose une vingtaine en vente aux Caves de Joseph, du blanc, du rouge, plus ou moins sucré… C’est un produit que l’on méconnaît en France. Car même si c’est le pays premier consommateur de Porto, cela reste du Porto d’entrée de gamme. Or il y a une diversité des vins de Porto, beaucoup plus reconnue par les Anglais et les Canadiens qui sont des consommateurs de Porto de catégorie supérieure. »
« Le Porto a une histoire, c’est la première région au monde à avoir réglementé ses cultures et cadastré ses vignes… bien avant notre AOC en France, ils ont 150 ans d’avance sur nous. »
Si Régis est aussi pointu sur le sujet, c’est que le concours Master of Port est complet : les 9 candidats auront des épreuves d’identification des Vins de Porto, une dégustation organoleptique et sa synthèse en temps limité, ainsi qu’un questionnaire portant à la fois sur la culture, la législation, l’histoire, les techniques viticoles et pour finir des questions spécifiques sur la consommation responsable.
« Pour gagner il faudra être bien préparé, gérer la pression et le stress. Il faut rester soi-même et avoir une part de réussite le jour J. Ce titre m’apporterait une fierté personnelle, sur ce métier-passion de la sommellerie. Ce sera également un devoir et une responsabilité de représenter et valoriser les vins de Porto. »

Les 9 candidats au titre

Le jury a sélectionné 9 candidatures de professionnels – 1 femme et 8 hommes – qui s’affronteront à Paris dans le cadre de la grande finale nationale les 20 et 21 octobre. La remise des prix se déroulera ensuite à l’Ambassade du Portugal.
  Les 9 candidats en lice :
Mattia ANGIUS du Bistrot du Sommelier (75 – Paris 8e) ; Gaëtan BOUVIER du Restaurant Saisons Institut Paul Bocuse, Vin Accords et Âmes (69 – Lyon) ; Bastien DEBONO du Restaurant Yoann Conte Au bord du Lac ( 74 – Veyrier-du-Lac) ; Carole FERRON Sommelière caviste itinérante, Les Vins Cœur’s ARCOOP (26 – Triors); Régis GABILLARD des Caves de Joseph (35 – Rennes) ; Micaêl MORAIS de Tomy And Co (75 – Paris 7e) ; Dimitri NALIN de La Grande Maison de Bernard Magrez (33 – Bordeaux) ; Maxime RESSE de La Grande Maison de Bernard Magrez (33 – Bordeaux) ; Yann SATIN Freelance Animation Œnologique, Vente de Vin, Dégustation (62 – Attin)

_______________

Les formations en MC – Mention Complémentaire – SOMMELLERIE
– Lycée hôtelier Yvon Bourges à Dinard
– Lycée professionnel Notre-Dame à Saint-Méen-le-Grand
– CFA – Faculté des métiers à Bruz
Les MC se préparent en 1 an après un Cap, un Bac pro, un Bac technologique ou un Bac général.

7Jours N°4988 – Septembre 2019