Couverture du journal du 23/07/2021 Consulter le journal

Aéroport Rennes Bretagne : en piste pour l’été !

L’aéroport Rennes Bretagne a dévoilé son offre pour la période estivale. 14 destinations directes seront desservies au départ de la capitale bretillienne dont 4 nouveautés : Montpellier, Toulouse, Casablanca, Southampton.

Aéroport Rennes Bretagne

Vol inaugural d’easyJet au départ de l'Aéroport Rennes Bretagne vers Toulouse le 19 juin © DR

Le trafic redécolle à Rennes avec « une offre en sièges qui est doublée par rapport à 2020 pour la période de juin à octobre. Si l’on compare à 2019, avant la crise sanitaire, nous atteignons 70 % de l’offre », indique Nathalie Ricard, directrice des aéroports de Rennes et Dinard. Et le réseau domestique France desservie par l’aéroport s’étoffe avec des vols Transavia vers Montpellier et l’ouverture d’une ligne easyJet vers Toulouse. Sur les mois de juillet et août, Air France et Volotea proposeront 8 vols par semaine vers la Corse, avec près de 12 600 sièges au départ.

EasyJet ouvre une ligne vers Toulouse

La compagnie easyJet progresse fortement sur le réseau domestique France au départ de Rennes avec 3 destinations : Lyon, Nice et depuis le 19 juin, Toulouse. « Nous sommes ravis de proposer à nouveau cette connexion entre Rennes et Toulouse cet été : Le succès de son lancement test en décembre 2020 montre qu’elle répond à une forte demande. Nous proposons des billets à parti de 30 euros et assurons une flexibilité maximum aux usagers avec la possibilité de modifier leurs billets jusqu’à 2 heures avant le départ, sans frais supplémentaires », détaille Réginald Otten, directeur général adjoint d’easyJet pour la France. À l’international, à partir du 3 juillet, la compagnie orange reprendra ses vols vers Genève. Au total, ce sont plus de 45000 sièges au départ de Rennes.

Signe de la reprise, nos lignes internationales sont en train de redémarrer

Le groupe Air France renforce son programme

Le groupe Air France renforce son programme annuel vers Lyon, Toulouse et CDG (Charles de Gaulle ndlr) avec 2 lignes saisonnières vers Marseille et Nice en plus du programme Corse. C’est une offre globale de plus de 81000 sièges. Le hub de CDG sera opéré quotidiennement, offrant un large choix de destinations européennes.

Les vols à l’international

« Signe de la reprise, nos lignes internationales sont en train de redémarrer », se réjouit Nathalie Ricard. À l’international, Air Arabia a ouvert sa ligne vers Casablanca, l’unique destination en direct au départ de Rennes pour le Maroc, tous les lundis et jeudis. Air France a repris ses vols vers Amsterdam le 25 juin, avec 4 vols par semaine, tous les lundis, mercredis, vendredis et dimanches. Et à partir du 22 juillet, le Royaume-Uni sera relié à Rennes par Eastern Airways, avec une ligne vers Southampton tous les mardis, jeudis et dimanches. « Les destinations internationales que se soit en Europe ou plus lointaines, restent évidemment disponibles en correspondance grâce à nos connexions au hub de Charles de Gaulle et au hub dAmsterdam », précise Nathalie Ricard.

 

14 destinations sont desservies en direct, dont 10 en France : Paris Roissy-CDG, Lyon (HOP), Lyon (easyJet), Marseille (Hop), Marseille (Volotea), Toulouse (HOP), Toulouse (easyJet) Nice (HOP), Nice (easyJet) Bastia (HOP), Bastia (Volotea), Ajaccio (HOP), Ajaccio (Volotea), Figari (HOP), Figari (Volotea), Calvi, Montpellier, 4 à l’international : Amsterdam, Genève, Casablanca, Southampton. L’aéroport Rennes Bretagne dessert toute l’année 150 destinations en vols réguliers directs et vols avec escale.

Le « pass sanitaire européen » entrera en vigueur le 1er juillet

L’UE a mis en place un document baptisé « certificat numérique européen Covid », destiné à faciliter les déplacements au sein de l’union. Ce document permet aux voyageurs de se rendre dans un autre État européen sans devoir présenter de test ou respecter une quarantaine. Il permettra de justifier d’une vaccination contre le Covid-19, d’un test négatif ou d’une immunité à la suite d’une infection. Doté d’un QR code, il pourra être contenu dans un smartphone ou sur un document papier. Ce certificat entrera en application dans tous les États membres à partir du 1er juillet pour une durée de douze mois.