Couverture du journal du 15/10/2021 Consulter le journal

Alu Bertron change de direction

Après le départ en retraite de Dominique Rubin, les Menuiseries Bertron changent de main : l’entreprise guerchaise implantée aussi à Rennes avec deux agences à Betton et à Chartres de Bretagne, a été rachetée au 1er octobre par deux salariés. Alexandre Raison et Jérémy Havez vont poursuivre l’activité de rénovation pour laquelle l’entreprise est reconnue depuis 75 ans.

Alu Bertron

Jérémy Havez et Alexandre Raison dans leur showroom de la Guerche de Bretagne © D.R.

La pose de menuiseries, fenêtres, portes, pergolas, portails, garde-corps… est la spécialité d’Alu Bertron depuis 1944, sur l’Ille-et-Vilaine. L’entreprise s’est forgé une solide réputation grâce à des produits qualitatifs de fabrication française, comme par exemple le fabricant vendéen Janneau dont ils sont partenaires, et un service de pose sans sous-traitance avec 8 poseurs salariés de l’entreprise.

« On fait appel à nous pour des menuiseries anciennes que les personnes souhaitent remplacer pour un confort thermique. Nous savons aussi reproduire des menuiseries à l’identique selon la demande ».

Alexandre Raison et Jérémy Havez, les repreneurs, connaissent bien leur métier, avec respectivement 13 et 10 ans d’ancienneté chez Alu Bertron. « En matière de rénovation, nous avons un véritable savoir-faire pour trouver une solution technique, quelle que soit la complexité du produit », expliquent-ils.

Les deux nouveaux dirigeants vont donc poursuivre l’activité dans la continuité. Nouveau site internet, présence renforcée sur les réseaux sociaux, digitalisation… « Nous voulons rester proches de nos clients, malgré l’absence de salons et foire expo qui nous ont manqué en 2020 ». L’entreprise intervient de plus en plus sur les systèmes de fermetures automatisées et programmables, avec leur partenaire Somfy, pour le pilotage des fermetures à distance. Qualifiée Qualibat et certifiée RGE, elle permet à ses clients de bénéficier des aides à la rénovation énergétique, sous réserve de respecter les critères imposés par l’État.