Couverture du journal du 26/11/2021 Consulter le journal

Arch’immobilier : Un passage de flambeau dans la continuité

En 30 ans, le promoteur rennais Arch’immobilier a construit quelque 2600 logements sur la région. Une belle réussite pour son fondateur Jean-Paul Guillotin qui passe en douceur.


Arch'immo

Jean-Paul Guillotin , Anthony Arrouet et Linda Lanoé ©KB-7J

C’’est en 1991 que Jean-Paul Guillotin débute ses aventures immobilières. Son métier, il l’apprend sur le terrain « À l’époque il n’y avait pas d’école », se rappelle le promoteur. Ses premières armes il les forge en rénovant 25 studios près de la rue de Nantes à Rennes. L’opération est un succès et tous les logements sont rapidement vendus « J’ai eu la chance de rencontrer les bonnes personnes… La base de tout, c’est de savoir bien s’entourer et d’être ouvert sur les opportunités. »

L’aventure est lancée. Jean-Paul Guillotin constitue une petite équipe qui le restera d’ailleurs « Nous sommes restés sur une équipe stable d’une douzaine de personnes. Je n’avais pas la volonté de créer un grand groupe, je souhaitais rester sur une taille permettant d’être agile et proche de nos partenaires ». Le promoteur se spécialise dans l’immeuble d’habitation « À ce jour notre programme le plus important se situe à l’angle du boulevard de Strasbourg et de la rue Aristide Briand à Rennes, un immeuble de 150 logements doté de 2 niveaux de sous-sol. » En 30 ans, Arch’immobilier a construit une centaine d’immeubles sur la métropole rennaise, à Angers, Tinteniac, Liffré, Dinard, Saint-Malo, Vannes… et a été associé à quelques projets en Île-de-France. Le promoteur intervient aussi sur le secteur tertiaire comme en témoigne la maitrise d’ouvrage de deux plateformes logistiques importantes : une de 70 000 m2 pour Easydis (groupe Casino) sur le parc d’activités « Le Chêne » de Gaël, près de Saint Méen-le-Grand et une autre de 61 000 m2 à Saint-Étienne dans la Loire toujours pour le groupe Casino.

La base de tout, c’est de savoir bien s’entourer et d’être ouvert sur les opportunités.

Aujourd’hui, la relève est assurée et la passation se réalise en douceur. Pour lui succéder, Jean-Paul Guillotin a fait le choix d’un duo. Linda Lanoé connait bien la maison avec ses 18 ans d’ancienneté. Elle est de formation comptable et assure la direction financière de l’entreprise. Anthony Arrouet, lui, vient de l’extérieur. Il a travaillé comme directeur de programme chez Legendre Immobilier, mais également chez des bailleurs sociaux « Ce duo possède une très belle complémentarité de compétences : Anthony intervient sur les questions de développement, de montage d’opération, et de commercialisation et Linda sur la partie financière, l’organisation aussi », détaille Jean-Paul Guillotin. Afin de permettre à ces cadres d’accéder à la promotion immobilière, le dirigeant a mis en place un montage adapté « Dans la promotion immobilière, il faut une certaine surface financière, une signature rassurante pour les banques. Nous nous sommes organisé pour une passation sur 4-5 ans, le temps qu’ils puissent se constituer des capitaux propres grâce à une nouvelle SAS baptisée « AIPC », Arch’immobilier Promotion et Construction, dans laquelle Arch’immobilier est actionnaire. »

Arch’immobilier affiche une très belle activité « Nous avons près de 600 logements dans les cartons » indique Jean-Paul Guillotin « Notre objectif est de rester sur un rythme de construction de 150 à 200 logements par an et de conserver notre ancrage historique sur le territoire rennais. » Des logements qui s’inscrivent dans une société en mutation au niveau des usages et contraints par une densification urbaine importante « On essaie de rationaliser au maximum les m2 au bénéfice des usages, car ces m2 coutent cher à Rennes. C’est un sujet important », souligne Anthony Arrouet. « Les villes se densifient, les usages évoluent, les normes environnementales également. Nous y travaillons activement tout en veillant à proposer des prix de vente adaptés au marché ».

Diversification : maisons individuelles, extensions, bureaux

Pour le trio, la diversification s’annonce comme un élément important de la stratégie de l’entreprise. Une nouvelle entité a d’ailleurs vu le jour en 2020 « Les maisons Arch’ » spécialisée dans la construction de maisons individuelles et la maitrise d’œuvre en extension, surélévation, rénovation. Autre projet dans les tuyaux, prévu pour 2022, la création d’une agence de gestion locative immobilière « L’idée est d’accompagner nos clients, nos investisseurs, dans la gestion de leurs biens depuis leur acquisition jusqu’à la mise en location » souligne Linda Lanoé. Les projets de construction de bureaux et de commerces devraient également s’intensifier.

On essaie d’optimiser au maximum les m2 au bénéfice des usages