Couverture du journal du 17/07/2024 Le nouveau magazine

Châteaubourg en Fête avec le Jardin des Arts

Depuis 22 ans, Jardin des Arts, porté avec passion par l’association Les Entrepreneurs Mécènes est une invitation à célébrer le printemps et l’art au cours d’une promenade à Châteaubourg (35) et dans le Parc d’Ar Milin’ à la rencontre de la sculpture monumentale. De surprises visuelles en découvertes sonores, cette exposition en plein air, mêlant poésie, mystère et fantastique, fait appel à tous les sens.

Bruno Lemée, personnages en bois flotté

Bruno Lemée, personnages en bois flotté ©Jardin des arts

Depuis sa création par Jacques et Gisèle Burel, Jardin des Arts, avec le concours des entrepreneurs mécènes de Châteaubourg et du bassin rennais (29 aujourd’hui), a réuni 150 artistes et près de 400 œuvres.

Chaque sculpture raconte une histoire, ouvre sur le monde en stimulant la curiosité et l’imagination tant la diversité des expressions est grande. « Pour la convivialité, la cause et la qualité du travail réalisé, notre engagement est total car cette action apporte à tous », souligne Jean Jenin de l’Imprimerie des Hauts de Vilaine, mécène historique et coprésident des Entrepreneurs Mécènes avec Magali Burel.

 

Cette 22e édition réunit sept artistes : Christian Delécluse et ses œuvres paysages (Ekhô et Qi Flowers), Vincent Fonf et ses peintures en trompe-l’œil, Gilbert Jouan et ses hula-hoops, Bruno Lemée et ses personnages de bois flotté (le Minotaure, Dieu-Arbre, Buste, Satyre), Philippe Le Ray et ses sculptures en inox poli (Unité, Harmonie, Rencontre, Équilibre Ciel Terre), Xavier Minard et ses Méduses et le land’art de Thierry Teneul (Soleil et Levant).

  • Artiste plasticien et sonore, Christian Delécluse invite le promeneur « à se rendre disponible à ce qui est invisible en ouvrant ses oreilles ». Ekhô est une installation dont la forme évoque les pavillons acoustiques des phonographes. Elle amplifie les sons de la nature et se fait l’écho du monde. Qi Flowers s’inspire des boules de qi gong de Baoling en Chine, utilisées depuis des millénaires dans la médecine chinoise pour rétablir l’harmonie entre l’homme et son environnement. Avec Perrine Villemur, Christian Delécluze en a fixé 350 à l’extrémité d’une tige, autant de fleurs sauvages en acier qui oscillent au gré du vent en absorbant l’image de ce qui les entoure.
Christian Delécluse, Ekho

Christian Delécluse, Ekho ©Jardin des arts

  • Vincent Fonferrier dit Vincent Fonf, tour à tour illustrateur, peintre, sculpteur et scénographe aime surprendre avec ses « grands leurres » : Le nageur, Le voyeur, Le voyageur, peintures monumentales en trompe-l’œil, si vraies dans l’herbe avec ces taches de soleil tamisé par les frondaisons des arbres.
Vincent Fonf, Nageur

Vincent Fonf, Nageur ©Jardin des arts

  • Gilbert Jouan aime à dire : « On a joué avec la nature, aujourd’hui, c’est elle qui se joue de nous. » Pour Silence, ça tourne, il s’est inspiré du hula-hoop, un jeu qui n’existe que par le mouvement du corps qui donne l’énergie et la vie. Les chênes d’Ar Milin révèlent l’installation. Les cercles d’acier vibrent avec la lumière en tournoyant autour de l’arbre, union improbable de la légèreté et de la force.
Gilbert Jouan, Silence ça tourne

Gilbert Jouan, Silence ça tourne ©Jardin des arts

  • À travers ses sculptures faites d’un squelette de métal donnant rigidité et souplesse, Bruno Lemée « met en lumière un instant ». Le bois flotté qui les habille est assemblé au fur et à mesure, dans un souci de vérité anatomique : os, muscles, tendons, peau. Chaque sujet fait l’objet de croquis. En donnant vie à ses créatures, l’artiste ressent une vraie présence.
  • Philippe Le Ray expose quatre sculptures aux noms évocateurs : Unité, Harmonie, Rencontre, Équilibre Ciel Terre. Ces compositions monumentales en acier inox poli sont un concentré de puissance et d’élévation. Elles unissent dans leurs flancs tous les mondes qui les entourent. « Elles sont comme le chant du métal, une note très pure qui s’élève vers les étoiles dans un désir d’infini », écrit Victor Sfez, galeriste.
Philippe Le Ray, Unité

Philippe Le Ray, Unité ©Jardin des arts

  • Xavier Minard part toujours du dessin pour arriver à la sculpture. « Le fil de fer restitue les lignes fortes de l’esquisse, tout en attrapant les formes essentielles avec un vrai dynamisme. » Ses créations s’animent avec la lumière, telles ces méduses suspendues au-dessus de l’eau prenant juste ce qu’il faut de soleil pour attirer l’œil en offrant au regard leur équilibre et leur fragilité.
Xavier Minard, Méduses

Xavier Minard, Méduses ©Jardin des arts

  • Le travail de Thierry Feneul s’inscrit dans une relation intense avec la nature et le végétal. Autour du thème du soleil, du cycle du jour et de la nuit, deux installations en branches brutes se répondent dans le parc d’Ar Milin’ pour rappeler que « chaque lever de soleil nous donne de découvrir un nouveau jour, différent du précédent ».

Des graines d’artistes en germination

Avec Jardin des arts, les Entrepreneurs Mécènes ont pour ambition de sensibiliser les enfants à l’art. Des ateliers représentant plus de 50 heures d’art plastique ont lieu tout au long de l’année. Les enfants apprennent vite et des histoires singulières ponctuent leur projet artistique. « L’impression d’un monde qui s’ouvre et que des graines d’artistes sont en germination. »

Jardin des arts, Parc d’Ar Milin’ au 30 rue de Paris à Châteaubourg (35)

Et un parcours de 3 km à Châteaubourg : Parc Bel air, Place Pasteur, Cours des artistes et Passerelle du Gué

Jusqu’au 15 septembre 2024. Entrée libre et gratuite tous les jours, de 10 heures à minuit.

Contact Ar Milin’ : David Bregeat 02 99 00 30 91. info@les entrepreneursmecenes.fr – www. lesentrepreneursmecenes.fr