Couverture du journal du 04/12/2020 Consulter le journal

Le développement durable dans l’artisanat

Le développement durable est un véritable enjeu pour les entreprises artisanales. Aujourd’hui, les artisans intègrent la dimension de durabilité. Cela leur permet de réduire leurs coûts mais aussi d’améliorer leur compétitivité. Rencontre avec un artisan sensible au développement durable, Olivier Clerc, gérant de l’entreprise artisanale Mon réparateur à Rennes.

Sa motivation : redonner vie à un appareil électronique

Auparavant, Olivier Clerc travaillait dans le domaine de l’agriculture en tant que salarié. C’est en août 2014 qu’il a créé son entreprise à Rennes. Avant son installation, il a réalisé une formation. Il a commencé par un contrat de licence de marque avec un concédant basé à Lorient. Aujourd’hui, il est indépendant et gère seul son entreprise artisanale. « J’ai toujours eu ce souhait de devenir chef d’entreprise. Je souhaitais que cette entreprise ait un lien avec le développement durable. À 50 ans, j’ai saisi l’opportunité d’ouvrir ma propre entreprise artisanale », souligne Olivier Clerc.

Mon réparateur, c’est une entreprise de réparation de smartphone et tablette, basée au cœur de la ville de Rennes. La motivation principale d’Olivier Clerc : redonner une seconde vie à un smartphone pour éviter le gaspillage, par le rachat systématique d’un nouveau téléphone quand il peut être réparé. Olivier Clerc précise : « J’attache une grande importance à la relation client. J’essaie de faire comprendre aux personnes qu’il vaut mieux réparer que jeter. Les mentalités évoluent depuis la création de mon entreprise en 2014. Elles évoluent dans le bon sens et les personnes sont de plus en plus sensibles au recyclage. C’est encourageant !».

Un artisan labellisé Répar’Acteur

Le réseau des Chambres de Métiers et de l’Artisanat de Bretagne, en partenariat avec l’ADEME et la région Bretagne, promeut les métiers de la réparation grâce au dispositif, Répar’Acteurs. L’objectif est de « prolonger la vie des objets et éviter qu’ils n’arrivent prématurément dans les ordures ménagères. Véritable maillon de l’économie circulaire, réparer participe à la réduction de nos déchets ». Depuis octobre 2015, Olivier Clerc fait partie des artisans Répar’Acteurs. Ce label permet aux artisans de la réparation de se positionner en tant qu’acteur de la réduction des déchets. Ils bénéficient d’un kit de communication et s’engagent à promouvoir l’acte de réparer. Les artisans engagés sont ainsi répertoriés dans un annuaire dédié.

Un autre défi lancé pour cette entreprise artisanale

Depuis plusieurs semaines, le réseau des Chambres de Métiers et de l’Artisanat de Bretagne accompagne Olivier Clerc dans une nouvelle démarche liée au développement durable pour obtenir le label « Eco défis». À travers le programme Envir’A, le réseau des Chambres de Métiers et de l’Artisanat de Bretagne accompagne les artisans vers la performance environnementale. Dans ce cadre, le dispositif « Eco défis » permet de sensibiliser les artisans au thème du développement durable par la mise en place d’actions concrètes au sein de leur entreprise. Pour obtenir ce label, les artisans doivent se positionner sur 3 défis minimum, parmi une liste de 43 défis classés en 6 thématiques (déchets, produits, énergie, eau, transport, sociétal). Une première visite de l’entreprise est réalisée par un conseiller environnement du réseau des CMA Bretagne. Puis, une seconde visite a lieu pour vérifier les défis et récupérer les pièces justificatives qui valident l’engagement.

À ce jour, Olivier Clerc a validé la première visite. Certains défis étaient déjà relevés comme le reconditionnement des écrans, le tri des déchets, la non-mise en avant de l’enseigne lumineuse le soir, l’utilisation de produits écolabellisés et la réparation, le cœur de son métier. L’artisan devra également relever d’autres défis pour obtenir le label « Éco défis ». Les entreprises artisanales inscrites dans la démarche et qui auront relevé tous les défis recevront le label « Éco défis » lors d’une soirée de promotion en juin.

Pour plus d’informations sur le label « Éco défis » :

Karine Lecoq – 02 99 65 58 73
lecoq@crm-bretagne.fr

Découvrir les artisans Répar’Acteurs : https://www.crma.bzh/annuaire-reparacteurs