Couverture du journal du 27/11/2020 Consulter le journal

Le Sous-préfet de Fougères-Vitré rencontre les nouveaux Maires

Sur les 106 maires des communes de l’arrondissement de Fougères-Vitré, 43 sont nouveaux. Le sous-préfet Didier Doré les a rencontrés pour présenter les missions et les offres de service de la préfecture et échanger sur les sujets d’actualité.

Didier Doré

Didier Doré, sous-préfet de l’arrondissement Fougères-Vitré.

Le 3 septembre, juste avant que ne débute la réserve due aux élections sénatoriales du 27 septembre, Didier Doré le sous-préfet de l’arrondissement, a convié les 43 nouveaux maires, dans la salle de l’ancien siège de la chambre de commerce et d’industrie de Fougères, rue Nationale. Déclaration de manifestation, rentrée scolaire, remboursement des masques, réglementations dues à la crise sanitaire, sécurité des rassemblements, financement des projets de la mandature, nombreux sont les sujets et les préoccupations des élus. Le sous-préfet s’est rendu disponible, pour cette première prise de contact, afin de donner à ces maires  les outils et les références utiles, quelques semaines seulement après le début de leur mandat.

Dotations et fonds de soutien à l’investissement

Les communes et EPCI sont éligibles à des dotations de l’État, telles que la DETR, dotation d’équipement des territoires ruraux, et DSIL dotation de soutien à l’investissement local. Elles sont destinées à financer la réalisation de projets d’investissement sur la commune, des opérations de rénovation thermique, de construction ou rénovation de bâti, etc.

« Le gouvernement dans son plan de relance a décidé d’abonder la DCIL. Sur l’arrondissement de Fougères-Vitré, la dotation s’élève normalement à 1,7 million d’euros annuel, elle est abondée de 3,6 millions d’euros, avec trois axes prioritaires : les projets relatifs à la transition énergétique, aux équipements de santé, et au patrimoine culturel. » 

19M€ LE CHIFFRE – C’est l’enveloppe exceptionnelle et complémentaire de l’État en Ille-et-Vilaine. Des dotations de soutien pour l’investissement des communes, intercommunalités et département, s’ajoutant à l’enveloppe initiale de 11 millions d’euros.

Cette réunion est la première d’une série de rencontres entre les services de l’État et les élus locaux en Ille-et-Vilaine. La préfète d’Ille-et-Vilaine rassemblera les maires de chaque arrondissement au cours de l’automne.

—> Réunion prévue le 15 octobre à Vitré avec les 106 maires de l’arrondissement Fougères-Vitré.

 

Reprise économique et chômage

« La reprise économique est plus forte que ce que l’on avait imaginé », indique le Sous-Préfet.« En revanche il y a du chômage. Si sur ce secteur les chiffres sont bons, il faut rester attentif. Avant la Covid, on atteignait des taux bas de 5,6 % de chômage à Fougères et 4,7 % à Vitré. Il n’y a pas sur ce territoire des entreprises mises en faillite par l’unique cause du Covid, ce n’est pas cette crise qui a fait naître les difficultés. Toutefois il faut identifier les entreprises en mauvaise situation au plus tôt, et les maires sont des sentinelles pour cela. Appelez-nous dès les premiers soupçons, pour les accompagner autant que faire se peut. » 

La représentation de l’État en proximité, avec le couple Préfet-Maire fonctionne très bien.

—> Une circulaire du Gouvernement de fin août vise à adapter le cadre budgétaire et comptable des collectivités, affecté par les dépenses exceptionnelles liées à la crise sanitaire du Covid-19. Elle permet d’étaler des dépenses de fonctionnement liées à la gestion de la crise sanitaire sur plusieurs exercices, et d’être financées par l’emprunt. Les collectivités peuvent également procéder à la reprise d’un excédent d’investissement en section de fonctionnement, à titre exceptionnel et temporaire.

 

Photo de bongkarn thanyakij provenant de Pexels