Couverture du journal du 27/11/2020 Consulter le journal

L’influence des prix de l’immobilier rennais, sur les installations de médecins généralistes

Avec 272 médecins généralistes libéraux à Rennes, la densité par habitant est dans une moyenne nationale haute (128 pour 100 000 habitants). Pour autant si les territoires ruraux pâtissent d’un manque d’attractivité, à Rennes on peut également noter des vagues de départs de médecins de certains quartiers.

Comme évoqué dans un précédent 7Jours (N°5004 du 17 janvier 2020), dans le quartier Colombier : Un médecin voit affluer des patients venant s’enquérir de ses dispositions à devenir leur médecin traitant. Il recense ainsi 10 confrères fermant leur cabinet dans ce périmètre restreint, entre décembre 2019 et juin 2020. L’Agence Régionale de Santé (ARS), ne voit pas ici une situation de tension en médecine de ville, mais ne nie pas les difficultés d’installation des professionnels. « Si l’on considère ce quartier précisément, il fut réaménagé il y a 30 à 40 ans, et a vu l’arrivée massive de médecins. Ceux-ci aujourd’hui partent en retraite, tout aussi massivement ! » indique Marine Chauvet, directrice adjointe en charge de l’offre ambulatoire à l’ARS Bretagne.

La densité à Rennes est de 128 médecins généralistes pour 100 000 habitants (voir carte). En Bretagne c’est 96 pour 100 000 habitants, et en France 104*

« Il va y avoir un renouvellement des praticiens, ainsi au fil des mois de nouveaux médecins vont ouvrir un cabinet… Mais peut-être pas autant que précédemment, notamment à cause du coût immobilier. Rennes ne fait pas parti des zones en tension, il n’y a donc pas d’aide à l’installation ». Les médecins ont cette liberté d’installation, et pour les jeunes professionnels le coût immobilier et charges immobilières dans le quartier Colombier peut être un premier frein.

 

Un grand nombre de médecins de plus de 55 ans

Ces 10 prochaines années, avec le vieillissement des professionnels de santé, on devrait retrouver ce cas de figure dans d’autres quartiers rennais. « Nous sommes vigilants, avec la ville de Rennes, qui a un observatoire avec des données à l’échelle infra-ville, par quartier ». Des disparités existent en effet à Rennes : la densité chute à 61 médecins généralistes pour 100 000 habitants au Blosne et 99 à Villejean, selon les chiffres avancés par Rennes Métropole. Création de pôles de santé, de maisons médicales de garde, de maisons de santé pluri-professionnelles… Ce sont des modes de réponse aux enjeux de santé publique, pour palier à l’augmentation des besoins, liés aussi au vieillissement de la population et au nombre de patients atteints de maladies chroniques.

272 Médecins généralistes libéraux à Rennes, 3 000 en Bretagne

Développement du salariat en médecine

« Si l’exercice libéral reste le modèle principal, l’exercice salarié est de plus en plus attractif, notamment auprès des jeunes médecins » indique Marine Chauvet. « À Rennes on compte à ce jour une dizaine de médecins généralistes salariés », dans un centre de santé, géré par une association ou une mutuelle ».  Cela ôte au médecin les problèmes de charges, de coût, d’organisation. Il existe également pour les médecins la possibilité d’exercice pluri-professionnel, en lien avec des infirmiers, des officines, qui sont amenés à faire des actes comme la vaccination. Et depuis 2019 la possibilité d’embauche d’un assistant médical. Les missions relèvent d’actes de compétences médicales, avec une partie des consultations, la possibilité de prescrire des examens complémentaires, de réaliser des actes de suivi et de prévention, de renouveler certaines prescriptions médicales…

*Au 1er janvier 2016, la base statistique du RPPS – répertoire partagé des professionnels de santé – recense 222 150 médecins en activité France métropolitaine incluant les départements d’outre-mer, toutes spécialités confondues ! Si l’on considère uniquement les médecins généralistes, ils sont 62 211 à pratiquer en libéral exclusivement, et 6 799 à exercer une activité mixte (libéral couplé à une activité hospitalière), soit un total de 69 010. Cela fait une densité moyenne en
France de 104,5 médecins pour 100 000 habitants.

7Jours N°5006 – 31 janvier 2020