Couverture du journal du 07/06/2024 Le nouveau magazine

Orchestre national de Bretagne : nouvelle saison & nouveau directeur musical

La saison 2024-2025 de l’Orchestre national de Bretagne (ONB) est lancée avec son nouveau directeur musical, Nicolas Ellis. Si les grandes lignes ont été dessinées avant sa nomination, le chef d'orchestre canadien a tout de même apporté sa « petite touche signature » à la programmation.

le nouveau directeur musical de l'ONB, Nicolas Ellis et Marc Feldman, administrateur général ©S.Se7jours

« On sort des sentiers battus toute la saison », assure Nicolas Ellis, nouveau directeur musical de l’Orchestre national de Bretagne, accompagné par Marc Feldman, administrateur général. Le nouveau directeur de l’ONB a lancé la nouvelle saison et, avec elle, une sorte de renouveau. « Lorsque je suis arrivé en poste, une grande partie de la programmation était déjà établie. Mais j’ai quand même réussi à apporter quelques touches dans certaines représentations », évoque le nouveau directeur musical à l’accent canadien.

Premier concert à Brest

Alors que l’ouverture de saison se passe en général Rennes, le premier concert Solidaire de l’Océan se déroulera cette année au Quartz de Brest le 13 septembre, « nous sommes présents sur tout le territoire breton, il n’y a pas que Rennes », évoque Marc Feldman. Ancré en Bretagne mais ouvert bien au-delà des frontières, l’ONB propose une programmation pour cette nouvelle saison ouverte sur le monde. « Avec un orchestre, le but est de faire disparaître les frontières, faire découvrir de nouvelles cultures, avec des artistes qui viennent de partout et de tous styles de musique », affirme Marc Feldman.

Consortium créatif, concerts flashs

Fort de sa volonté d’ouverture, l’ONB s’associe avec trois autres orchestres pour la troisième année de fonctionnement : l’Orchestre national d’Avignon-Provence, l’Orchestre national de Cannes, l’Orchestre symphonique de Mulhouse et l’Orchestre de Picardie Hauts-de-France. « C’est l’un de mes grands projets et je suis toujours fier de montrer l’ONB en représentation dans d’autres villes de France. »

Nouveauté cette année pour « les novices ou tout simplement ceux qui n’ont pas le temps pour de longs concerts », les concerts flash : des concerts de 45 minutes commentés. Côté enfants, les concerts Piccolo sont proposés, un format concert pédagogique d’une heure, commenté par un musicologue. On retrouve aussi des concerts gratuits à destination des moins de 28 ans (Classic Hour), des concerts phares, des contes musicaux.

Nicolas Ellis

Ils étaient 129 à postuler pour un contrat de quatre ans à la tête de l’Orchestre national de Bretagne. Après de nombreuses auditions, Nicolas Ellis, 32 ans, né à Chicoutimi au Québec, a été retenu en novembre 2023 pour devenir le directeur musical des musiciens de l’Orchestre national de Bretagne dès 2024. Il succède à Grant Llewellyn, en poste depuis 2015. S’il est fils d’une violoniste et d’un violoncelliste,  il indique : « rien ne me prédestinait à la musique classique à l’origine, je suis un grand amateur de football, ma carrière aurait pu être tout autre ».

Ancien collaborateur artistique de Yannick Nézet-Séguin à l’Orchestre Métropolitain de Montréal, Nicolas Ellis est toujours le directeur artistique de l’Orchestre de l’Agora au Québec, un ensemble qu’il a fondé à 21 ans, pendant ses années à l’Université de Montréal. Pourquoi la Bretagne ? « En intégrant le concours, je suis tombé amoureux de la région et de la beauté du paysage. Mais aussi le désir, la soif des musiciens de vouloir créer un projet fort, symphonique, ici en Bretagne. Cela a été une connexion instantanée. »

Les prochains rendez-vous

°Concert d’ouverture jeudi 19 et vendredi 20 septembre au Couvent des Jacobins de Rennes, premiers instants de Nicolas Ellis en tant que directeur musical, où il dirigera la Symphonie n° 5 de Beethoven et en contraste, la création française d’une œuvre du compositeur Dai Fujikura, Entwine ; également le Concerto pour piano n° 5 Empereur de Beethoven, avec Frank Braley au piano.

 

°Classic Hour, un rendez-vous de début de saison gratuit pour les moins de 28 ans avec, au programme, le 16 octobre à l’Opéra de Rennes, une grande œuvre du répertoire classique recomposée par Max Richter : Les Quatre Saisons de Vivaldi.

 

°Nosferatu, une symphonie de l’horreur, les 30 et 31 octobre au TNB pour une soirée d’Halloween en musique où « le public est invité à venir déguisé pour l’occasion ».

 

°Étoiles arméniennes, carte blanche à Astrig Siranosssian, (l’une des artistes associées de la saison) violoncelliste française d’origine arménienne, sous la direction de Nicolas Ellis, pour voyager à travers cette culture aux frontières de l’Asie occidentale et de l’Europe. Deux grandes œuvres pour la première version du : Concerto-Rhapsodie pour violoncelle d’Aram Khatchaturian et le conte des Mille et une nuits de Rimski-Korsakov, Shéhérazade. Pour la seconde version, les Danses de Galanta de Kodaly, des mélodies aux accents tziganes. Événement en deux temps, plusieurs dates (27 et 28 février, 1 et 2 mars, du 5 au 8 mars) en tournée dans plusieurs villes de Bretagne.