Couverture du journal du 15/10/2021 Consulter le journal

[ Rennes ] ATEME, le spécialiste de la compression vidéo recrute

Le petit centre de RetD d’ATEME, arrivé à Rennes en 2015, est devenu grand. Ses prouesses technologiques en compression vidéo lui assure une belle croissance chaque année. De deux salariés en 2015, le centre est passé aujourd’hui à 110 collaborateurs et recherche toujours de nouveaux talents.

ATEME Rennes

ATEME est un des leaders technologiques de la compression vidéo © D.R.

Créé en 1991 à Vélizy en Île-de-France, ATEME compte aujourd’hui 430 collaborateurs. Ce spécialiste de la compression vidéo à destination des diffuseurs TV, des opérateurs Telecom et des plateformes vidéos s’est imposé au fil des ans comme un acteur majeur du secteur. Coté en Bourse à l’Euronext, le groupe est fortement implanté à l’international avec une présence dans 24 pays à travers le monde et des bureaux à Denver, Sao Paulo, Singapour… L’entreprise qui a déposé 52 brevets à ce jour possède son plus gros pôle R&D à Rennes. En 2019, ATEME a servi près de 400 clients partout dans le monde et atteint un chiffre d’affaires de 66,4 millions d’euros, dont 93 % ont été réalisés à l’export.

En 2015, c’est à Rennes que l’entreprise choisit d’installer son centre R&D « La ville bénéficie d’excellentes écoles et d’un bel écosystème » explique Mickael Raulet, CTO d’ATEME « un beau vivier pour le recrutement de jeunes talents ». Et avec la croissance du bureau rennais, le recrutement est devenu un enjeu majeur. À sa création, le site breton comptait 2 salariés, ils sont aujourd’hui 110, et ATEME recherche encore de jeunes ingénieurs et des cadres expérimentés pour compléter son effectif.

Il faut dire que la recherche dans le domaine de la compression vidéo est un enjeu de taille pour l’industrie. Les vidéos sont aujourd’hui diffusées en très haute définition, y compris via des smartphones. Pour assurer la bonne qualité des images fournies tout en assurant une vitesse de débit ultra rapide, les diffuseurs doivent opter pour des méthodes de compression d’image extrêmement sophistiquées. Chez ATEME, la recherche est à la pointe avec un recours de plus en plus important à l’intelligence artificielle dans le prétraitement de la vidéo « L’IA nous aide à travailler sur les prédictions de la qualité perçue par l’audience », explique Mickael Raulet.

Mickael Raulet et Thierry Marre ATEME

ATEME, Mickael Raulet CTO et Thierry Marre VP R&D © D.R.

Diffusion de contenus vidéo sur les réseaux 5G

Cette pépite, membre du pôle Images & Réseaux, est une spécialiste de la standardisation vidéo. Elle est notamment lauréate de l’appel à projets « l’innovation au croisement des filières » 2020 avec le projet 3EMS porté par l’équipe rennaise d’ATEME, en collaboration avec Interdigital R&D Rennes (ex-Technicolor), Enensys Technologies (Cesson) et l’INSA Rennes.

La Région a accordé une subvention de 118 000 € à ATEME Rennes pour ce projet qui vise à développer des briques technologiques permettant la diffusion de contenus vidéos linéaires sur les réseaux 5G, avec une consommation énergétique maîtrisée.

Acquisition d’Anevia

Avec l’acquisition en 2020 de l’entreprise Anevia, éditeur de logiciels pour la distribution en OTT et IPTV de la télévision et de la vidéo en direct, en différé et à la demande (VOD), ATEME élargit encore son offre et conforte sa position sur le secteur. « Nous proposons une sorte de « one stop shop » pour nos clients à la recherche de solutions pré intégrées » précise Mickael Raulet.