Couverture du journal du 16/04/2021 Consulter le journal

29 « petites villes de demain » en Ille-et-Vilaine

Dans le cadre du plan de relance, l’État soutient la revitalisation des petites communes et territoires alentour pour améliorer les conditions de vie des habitants. En Bretagne 109 communes ont été sélectionnées dont 29 en Ille-et-Vilaine.

villes Ille-et-Vilaine

© D.R.

Annoncé par le Premier ministre le 19 septembre 2019 lors du congrès annuel de l’Association des Petites villes de France, le programme « Petites villes de demain » a été lancé le 1er octobre 2020. Il est à la fois l’une des principales actions de l’Agenda Rural et l’un des instruments au service du Plan de relance. Ce programme a pour objectif de renforcer les fonctionnalités des petites villes afin « d’améliorer le cadre de vie en milieu rural et de conforter leur rôle dans la transition écologique et l’équilibre territorial ».

En clair, les maires dont la ville est retenue auront les moyens de concrétiser leurs projets de territoire. Cela peut-être l’implantation de nouveaux commerces, la création de pistes cyclables, l’installation de tiers-lieux ou encore l’ouverture de maisons médicales.

Le budget du programme, au moins 3 milliards d’euros sur six ans, doit permettre aux collectivités de mener à bien et d’accélérer la réalisation de leurs projets. Cet accompagnement reposera essentiellement sur trois piliers : le soutien en ingénierie, des financements sur mesure et l’accès à un réseau grâce au « club Petites Villes de demain ».

Exemples de mesures d’accompagnement :
• Le financement de postes de managers de centre-ville (subvention de 40 000 euros pour 2 ans) d’un diagnostic flash post-Covid (à 100 %) et comprenant un plan d’action en faveur de la relance du commerce de centre-ville
• L’implantation d’une maison France services (30 000 euros de subvention annuelle + formation et aides à l’investissement)
• La création d’une Fabrique du territoire, tiers-lieu regroupant des services liés au numérique (télétravail, ateliers partagés…) profitant à l’ensemble du territoire
• L’aide à la définition et la mise en œuvre d’un projet alimentaire territorial (Création de circuits courts, lutte contre le gaspillage, pratiques exemplaires, filières locales…)
• Le développement du recours au vélo et aux transports en commun

=> Ce programme est lancé trois ans après « Action cœur de ville », destiné aux villes de plus de 20.000 habitants et doté de 5 milliards d’euros sur cinq ans pour améliorer les conditions de vie des habitants des villes moyennes et conforter le rôle de moteur de ces villes dans le développement du territoire.