Couverture du journal du 23/07/2021 Consulter le journal

Camille Gicquel, tapissier d’ameublement à Saint-Malo, engagé dans une démarche éco-responsable

Camille Gicquel est tapissier d’ameublement à Saint-Malo. Depuis peu, il s’est inscrit dans une démarche éco-responsable grâce au programme Envir’A du réseau des CMA de Bretagne.

Camille Gicquel tapissier d’ameublement Saint Malo

Camille Gicquel dans son atelier Design Colony à Saint-Malo © D.R.

Un parcours chez les Compagnons du Devoir

C’est en réalisant son stage de 3e chez un artisan tapissier que Camille Gicquel découvre ce métier. Il effectue un CAP Ébéniste et Tapissier puis il décide de se former auprès des Compagnons du Devoir. Grâce au compagnonnage, il se forme auprès des compagnons en faisant un Tour de France (Aix-en-Provence, Strasbourg, Paris) puis un Tour du Monde (Irlande, Australie, Indonésie, États-Unis). Le désir d’entreprendre et d’avoir son propre atelier le ramène à ses racines à Saint-Malo. En 2020, il crée son atelier Design Colony spécialisé dans la confection et réfection de canapés, de fauteuils, de tentures murales et de décoration sur-mesure. Camille Gicquel propose également des matelas en laine, réalisés dans des matériaux locaux, recyclables et biodégradables. « La laine à de nombreux pouvoirs comme la régulation thermique, elle apporte douceur et chaleur », ajoute l’artisan. Souhaitant transmettre son savoir-faire, il est également formateur auprès des jeunes dans un centre de formation.

Une démarche éco-responsable

Engagé dans la restauration, Camille Gicquel est un artisan Répar’acteurs. Il poursuit son engagement en réalisant des défis pour obtenir le label Éco-défis. « Je suis accompagné par une conseillère environnement de la CMA de Bretagne. Elle est venue visiter mon atelier et nous avons examiné les défis déjà relevés et ceux à relever. J’ai quelques mois pour pouvoir les valider » explique Camille Gicquel. Dans son atelier, l’artisan tapissier optimise notamment le tri de ses déchets, se sert de produits écolabellisés ou naturels, utilise un éclairage économe en énergie, soutient les acteurs du territoire. À l’avenir, il va refuser la publicité non désirée, dématérialiser sa communication, réduire les emballages, travailler avec des fournisseurs en démarche environnementale. En mettant en application ces actions concrètes, il rentre dans une démarche plus respectueuse de l’environnement et renforce l’image positive de son entreprise.

ÉCO-DÉFIS : UN LABEL POUR ENCOURAGER LES ENTREPRISES ARTISANALES VERS UNE DÉMARCHE ÉCO-RESPONSABLE

Avec le soutien technique et financier de l’ADEME Bretagne et du Conseil Régional, le réseau des CMA de Bretagne accompagne, depuis 20 ans, les entreprises artisanales vers la performance environnementale, à travers le programme régional Envir’A. Dans ce cadre, le dispositif « Éco-défis » permet de sensibiliser les artisans au développement durable, par la mise en place d’actions concrètes au sein de leur entreprise.

Le label « Éco-défis »
Pour obtenir ce label, les entreprises artisanales doivent se positionner sur 3 défis minimum, parmi une liste de 43 défis classés en 6 thématiques (déchets, produits, énergie, eau, transport, aspect sociétal). Ils sont accompagnés dans la mise en oeuvre par les conseillers Environnement du réseau des CMA de Bretagne.

L’objectif est de permettre aux artisans de réduire l’impact environnemental de leur entreprise tout en améliorant leur performance globale : augmenter leurs performances économiques, environnementales et sociétales, valoriser leurs démarches auprès de leurs clientèles, bénéficier de conseils personnalisés.