Couverture du journal du 21/01/2022 Consulter le journal

[ Saint-Lunaire ] Emeraude Surf School : Emporté par la houle

Surfeur local, Robin Henry a créé en 2015 l’Emeraude Surf School, sur la plage de Longchamp à Saint-Lunaire. Les apprentis surfeurs apprécient les conseils techniques de ce longboarder, parmi les meilleurs de France.

Emeraude Surf School

Emeraude Surf School © GP-7J

Des compétitions et des médailles

Après Hossegor, où il a obtenu son diplôme, puis Perros-Guirrec où il a été moniteur, Robin Henry a fini par revenir là où il appris à surfer, à Saint-Lunaire. Et il a créé il y a 6 ans sa propre école. Passé par le haut niveau et par de nombreux spots dans le monde, c’est en longboard que Robin Henry s’est fait un nom, en performant dans plusieurs compétitions nationales et internationales. Il a même décroché quelques titres, notamment ceux de champion départemental et double champion de Bretagne. Le longboard, ce sont ces grandes planches de surf, qui se différencient des shortboards, plus petites. « Le longboard remonte aux origines du surf. Sa taille permet de se déplacer dessus pendant que l‘on surfe », explique Robin Henry.

Un sport complet

Quelles qualités faut-il pour surfer? « De l’aisance aquatique, ne pas avoir peur des vagues, des qualité d’endurance pour ramer et nager, de la souplesse… C’est un sport assez complet ! », résume le gérant.

Surtout, un surfeur débutant doit savoir qu’il va être le plus clair du temps dans l’eau. Pour cette raison, le surf peut s’avérer frustrant car le temps passé à attendre les vagues et celui debout sur la planche sont sans commune mesure. « Il faut être obstiné, déterminé », souligne Robin Henry. Mais pour ce passionné, la sensation de surfer est tellement incroyable, même si elle ne dure pas très longtemps, qu’elle vaut bien toute cette attente. Et l’envie d’y retourner arrive aussitôt après.

Emeraude Surf School

Emeraude Surf School © GP-7J

Une bonne saison

Ouverte tout l’été, des vacances de Pâques jusqu’à celles de la Toussaint pendant les périodes de vacances scolaires, l’Emeraude Surf School a germé dans un cadre authentique et sauvage : la plage de Longchamp. Et les conditions sont plutôt au rendez-vous cet été pour l’école qui réalise une bonne saison.

« On a eu 3 ou 4 jours de « flat », mais dans l’ensemble chaque semaine, on a au moins une à deux journées avec de belles vagues » estime Robin Henry. Et si le mauvais temps a souvent joué les trouble-fêtes ces dernières semaines, le surf n’en est pas pour autant impacté. Mouillés pour mouillés, autant aller surfer !

Certains jours, on est 100, 150 personnes dans l’eau

Ce sont essentiellement de jeunes vacanciers débutants qui viennent à l’école profiter des cours de surf, de la location de planches, de combinaisons, et aussi de paddles pour les jours où la mer est trop calme. L’Emeraude Surf School ouvre aussi de temps en temps ses portes à des groupes d’adultes, comme des comités d’entreprise, sur demande, hors vacances scolaires.

Avec une pratique du surf en constante augmentation, l’activité n’est pas près de s’essouffler. « Certains jours, on est 100, 150 personnes dans l’eau », observe Robin Henry. S’il n’est pas toujours simple pour chacun de trouver sa place dans ces conditions, c’est malgré tout la preuve de l’engouement que suscite un sport aux sensations uniques.

www.emeraudesurfschool.bzh