Couverture du journal du 18/09/2020 Consulter le journal

URBANISME – JEU DE PAUME À RENNES

Inauguration après réhabilitation

Au 12 rue St-Louis, à deux pas de la Place Sainte-Anne et accolé à la salle de la Cité, le Jeu de Paume a été entièrement réhabilité, et inauguré mi-décembre.
Composé d’un bâtiment patrimonial, inscrit à l’inventaire des monuments historiques en 2012, les travaux comptant une extension neuve ont été conçus par l’agence Topos architecture.
Sur 1 500 m² et trois niveaux, l’équipement comprend une salle polyvalente de 170m2, un pôle petite-enfance pour 36 places, et des locaux réservés aux associations de quartier. La gestion du Jeu de Paume a été confiée à l’Association pour la promotion de l’action et de l’animation sociale (Apras) jusqu’à fin 2020. La crèche sera quant à elle gérée par l’association Parenbouge.
Au premier étage se trouvent les locaux mis à disposition des associations, soit 114 m² : espace accueil, quatre bureaux, salles de réunion et d’activité, qui seront ouverts à la location dès janvier 2020.
Les travaux de construction, lancés début décembre 2017, ont duré deux ans, pour un coût global de 8,3 millions d’euros (Drac, CAF, Inrap, Région Bretagne, Ville de Rennes)

Plus de 400 ans d’histoire

En juillet 2012, le Jeu de Paume de Rennes a été à inscrit à l’inventaire des monuments historiques. Il s’agit en effet de l’un des cinq jeux de paume existants en France, et parmi les mieux préservés.
Ce site fut construit au 17ème siècle (probablement vers 1606), mais le jeu tombe en désuétude en France dès 1650. Le site du Jeu de Paume a été racheté en 1686 par le Grand séminaire, la salle est alors transformée en chapelle, puis en hôpital militaire en 1793, lors de la vente des biens nationaux post- Révolution. Le lieu est placé sous la direction des Filles de la Charité, en 1858.

7Jours N°5001 – Décembre 2019