Couverture du journal du 25/11/2022 Consulter le journal

Handicap psychique – Village Kerlorson, un lieu de vie unique

Selon l’OMS, 12 millions de Français, soit 1 personne sur 5, sont aujourd’hui touchés par des troubles psychiques (dépression, bipolarité, anxiété, schizophrénie) dont le traitement constitue l’un des premiers postes de dépenses sociales en France. En Ille-et-Vilaine, le public en situation de handicap psychique représente plus de 3 % de la population : soit près de 33000 personnes concernées.

villas du village Kerloson à Noyal-Chatillon-sur-Seiche

Les villas du village Kerloson à Noyal-Chatillon-sur-Seiche © DR

Vivre avec un proche atteint de trouble psychique ou maniaco-dépressif est particulièrement éprouvant pour l’entourage qui vit dans l’anticipation anxieuse des changements d’humeur du malade et se trouve confronté à des problématiques aujourd’hui aggravées par la crise sanitaire actuelle et la réorganisation des soins en psychiatrie (Diagnostics tardifs, difficultés d’accès aux soins, exclusion des familles des parcours de soins, stigmatisation des malades…).

Les enjeux concernant la santé mentale sont nombreux et les moyens manquent.

Les lois reconnaissant le handicap physique n’interviendront qu’en 2005.

Dès 1993 pourtant, plusieurs familles d’Ille-et-Vilaine, concernées par cette maladie, décident de prendre les choses en main.

L’association Espoir 35 voit le jour en 1996.

Pour le président fondateur Pierre Le Duff, l’objectif est double :

  • Améliorer la qualité de vie de la personne en souffrance en lui proposant une prise en charge globale (Suivi des soins, accompagnement dans la vie quotidienne, logement).
  • Soulager les parents qui souhaitent pouvoir se reposer et souffler un peu en confiant leur enfant ou un membre de leur famille à une structure d’accompagnement.
villas du village Kerloson à Noyal-Chatillon-sur-Seiche

Sans les bénévoles et les généreux donateurs de l’association Espoir 35, le village Kerloson n’aurait sans doute jamais vu le jour © DR

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour recueillir les fonds nécessaires, l’association décide de faire appel aux dons en s’appuyant sur trois partenaires historiques et de nombreux donateurs individuels :

  • L’Amicale Breizh Cyclo et ses 13 cyclistes qui roulent depuis 20 ans pour faire connaitre l’association et lui venir en aide.
  • L’AG2R La Mondiale qui, dès 1998, décide de soutenir financièrement et humainement l’association.
  • Le Lions Club Rennes Armorique qui va initier, dès 2002, avec une cinquantaine de partenaires, le premier Trophée Golf Lions Club au profit d’Espoir 35.

 

Depuis 1998 et l’expérience de « La Grande Maison » à Rennes, l’Association a la conviction que le logement favorise l’équilibre et la santé de ses bénéficiaires.

Selon Pierre Le Duff « avoir un logement, une adresse et vivre dans un lieu adapté contribue à leur reconstruction et à leur stabilité ».

Dès 2003, l’association se met en quête de terrains et identifie un site sur la commune de Noyal-Chatillon-sur-Seiche pour y implanter son futur foyer de vie.

Le projet comprend un foyer de vie de 12 places, une résidence d’accueil de 24 logements, des locaux d’activités et de loisirs, un service d’accompagnement à la vie sociale (SAVS), un service d’ac- compagnement médico-social pour adultes handicapés (Samsah) ainsi que le siège de l’association Espoir 35, 2 rue Mathurin Méheut, 35230 Noyal-Chatillon-sur-Seiche.

En 2015, une deuxième association : Espoir 35 Développement voit le jour.

Son objectif : répondre aux besoins croissants de logements adaptés aux différents besoins et profils de ses bénéficiaires ainsi qu’à leurs ressources financières. C’est la naissance du village Kerlorson.

La première pierre est posée le 12 juillet 2018 par les membres de l’Association (25 bénévoles, 75 salariés) en présence de l’architecte du projet (le cabinet Loyer) du bailleur social (Aiguillon Construction) et de nombreux partenaires du projet.

Le 2 novembre 2020, cet ensemble de 3 600 m2 accueillait ses premiers résidents.

Pour Hervé Fauvel qui vient de succéder à Pierre Le Duff à la présidence de l’association « ces modules de six personnes permettent à chaque bénéficiaire de trouver sa place, de coopérer à la vie de sa villa et d’être intégré dans un groupe tout en développant son autonomie de vie ».

Historiquement basé rue Albert de Mun à Rennes depuis 1998, le foyer de vie accueille désormais 12 résidents avec chambre privée.

De son côté, la résidence accueil propose 24 appartements T1 avec terrasse ou loggia.

Chaque villa de 6 logements ouverts sur un patio central dispose d’une cuisine, d’une salle à manger, d’un salon/télévision/bibliothèque, d’un bureau d’accueil/réunion ainsi que de locaux de service (buanderie/laverie).

Grâce aux 1 200 000 € de dons reçus depuis 1998, l’Association Espoir 35, qui fait figure de précurseur en Bretagne, avec plus de 300 bénéficiaires accompagnés, peut poursuivre son action. Une nouvelle résidence d’accueil a ainsi ouvert ses portes cette année à Vitré et de nouveaux projets sont en cours de réalisation à La Bouexière et à Saint Malo.

Lors de l’inauguration officielle du site de Kerlorson le 29 novembre dernier en présence de nombreux partenaires, trois chèques d’un montant de 34 020 € offerts par le Lions ainsi qu’un chèque de 25 000 € offert par l’ABC ont été remis aux responsables de l’Association pour poursuivre leur action

Le départ du prochain raid vélo de l’ABC, soutenu par une quarantaine d’entreprises partenaires, est fixé au 1er juin. Au programme : le Tour de Bretagne en 8 étapes et 1200 kilomètres. Une façon de rouler utile pour la cause d’Espoir 35.