Couverture du journal du 17/07/2024 Le nouveau magazine

Bluemarket donne une seconde chance aux stocks dormants

L'existence de stocks dormants et d'équipements inutilisés est un problème courant pour la plupart des entreprises, notamment pour les industriels. Ces stocks occupent de la place et coûtent de l'argent. Pire encore, ils finissent parfois à la destruction alors qu’ils pourraient profiter à d’autres professionnels du même secteur d’activité. 



Guillaume Vailland et Arnaud Moulin, co-Fondateurs de Bluemarket

Guillaume Vailland et Arnaud Moulin, co-Fondateurs de Bluemarket

« Donner une seconde chance aux stocks dormants pour réduire le gaspillage industriel », c’est la promesse de Bluemarket. La jeune startup rennaise, fondée par Arnaud Moulin et Guillaume Vailland, a développé une place de marché web dédiée au réemploi industriel. Co-construite avec des industriels du bassin rennais lors d’une première expérimentation début 2022, la solution est aujourd’hui en mesure de répondre à leur besoin, en prenant soin de respecter leur méthode de travail et en apportant un cadre juridique clair afin de faciliter leur démarche.



Comment transformer les stocks dormants des industries en opportunité ?

La clé réside dans la mise en relation des différentes parties intéressées. Chaque industriel peut vendre, donner ou acheter des stocks dormants ou des équipements inutilisés. Tout le processus est intégré dans l’outil, de la mise en ligne des annonces jusqu’à la réception en passant par la négociation, le paiement en ligne et les prises de rendez-vous. Si les vendeurs sont des industriels qualifiés, les acheteurs peuvent également être des établissements scolaires, des associations, des artisans et même à l’avenir des particuliers. 



Indicateurs d’impact environnemental et financier

Bluemarket développe actuellement de nouvelles fonctionnalités, permettant aux industriels de bénéficier d’indicateurs d’impact financier et environnemental les aidant à quantifier leur démarche de réemploi, le tout regroupé sur un tableau de bord : C02, km, matières économisées, nombre et distance entre les partenaires Bluemarket.

L’objectif à long terme est de répondre à toute la problématique de réemploi pour tous les secteurs industriels en France et en Europe afin d’éviter des milliers de tonnes de déchets par an : « Notre équipe travaille pour remettre le bon sens au cœur des l’industrie : un article qui a une valeur d’usage et une valeur marchande doit servir et non mourir dans un stock, ou pire être jeté, entraînant un coût écologique énorme qui est, dans le meilleur cas, celui du recyclage. » (Arnaud Moulin, co-fondateur).

En plus de la plateforme en ligne gratuite, plusieurs services payants sont disponibles : groupe privé (afin de faire du réemploi dans un réseau fermé au sein d’une zone d’activité, d’un groupe industriel, d’un groupement d’entreprises…), l’automatisation des annonces pour publier un grand nombre d’articles, etc.

Depuis janvier 2023, Bluemarket est accéléré au Village by CA Ille-et-Vilaine.

Photo : Digital Tech Conf gagnant. 
Légende : Guillaume Vailland et Arnaud Moulin, co-Fondateurs de Bluemarket