Couverture du journal du 02/12/2022 Consulter le journal

Entreprendre dans l’Ouest : des projets à foison

Ils sont nombreux à s’être déplacés au Parc Expo de Rennes pour bénéficier de l’écosystème proposé par le salon EDO. Créateurs, repreneurs, dirigeants... plus de 5000 visiteurs sont venus s’informer, réseauter ou encore pitcher leur projet. Un bouillon d’énergie, de créativité et d’audace.

Le salon Entreprendre dans l'ouest a réuni 5000 visiteurs

Le salon Entreprendre dans l'ouest a réuni 5000 visiteurs ©KB-7Jours

Prendre des informations sur les démarches, les formalités à effectuer, s’immerger dans le grand bain entrepreneurial, les visiteurs d’Entreprendre dans l’Ouest ont arpenté les allées du salon, en quête de conseils pratiques . « Sur notre stand, les principales questions portaient sur les droits aux prestations en cas d’arrêt de travail. C’est un sujet qui préoccupe particulièrement les micro-entrepreneurs », confie Yohann Moisan de l’assurance maladie. « Beaucoup de questions aussi sur la protection du dirigeant et du patrimoine personnel », indique Aurélie Bourgault, avocate chez Fidal et présente sur le stand du Barreau de Rennes. Sur l’espace dédié au CCRE35, club d’entrepreneurs d’Ille-et-Vilaine, 70 adhésions ont été enregistrées, preuve, s’il en fallait que les entrepreneurs ont bien compris l’intérêt d’intégrer des réseaux. Un beau succès également pour les divers ateliers proposés et la conférence inspirante de Philippe qui a réuni quelque 400 spectateurs. « Nous sommes heureux d’avoir retrouvé cette énergie sur cette édition 2022, après une année 2021 compliquée », se réjouissent les organisateurs.

« Je viens challenger mon projet. Je suis soutenu par les étudiants de l’IUT GEA de Rennes qui m’accompagnent dans mon aventure ».

Damien Le Youdec est un passionné. Il collectionne des objets de la Seconde Guerre mondiale et ambitionne de les faire découvrir aux plus jeunes à travers un escape game sur cette thématique. « Une manière de proposer une expérience ludique et pédagogique ». Pour monter son projet, il s‘est entouré d’une équipe de 8 étudiants préparant un diplôme en gestion des entreprises et des administrations, grâce au dispositif Créa-IUT. Pour ces jeunes en formation l’expérience est également très instructive « c’est hyper enrichissant… et épuisant ! Nous sommes dans du concret, on applique ce qu’on apprend et cela a du sens ! ». Toute l’équipe est venue sur le salon pour encourager Damien. Ce mardi, dernier jour de salon, il fait partie des porteurs de projets à venir se faire challenger sur la place centrale de l’évènement. Chefs d’entreprises, banquiers, experts-comptables, juristes vont écouter son pitch. Il bénéficiera ensuite de leurs conseils pour booster son avancement.

Damien Le Youdec (à droite) avec les étudiants de l’IUT GEA ©KB-7Jours

 

« Je suis venu du Mans pour me renseigner sur la franchise »

Vincent Veyer est venu du Mans pour découvrir les entreprises présentes sur Franchise Event. « Je souhaite me lancer dans l’entrepreneuriat, mais plutôt en passant par une reprise d’entreprise ou une franchise. Je me suis renseigné auprès de différents franchiseurs : vendeur de piscines, spécialiste de poêle à bois et enseigne de restauration… ». Un modèle que ce visiteur en reconversion professionnelle plébiscite, car « avec une franchise, on gagne du temps et on profite de l’expérience du franchiseur. » Novice dans l’entrepreneuriat, Vincent est satisfait de son expérience sur le salon où il a pu « avoir des échanges riches et faire de nombreuses découvertes. »

Vincent Veyer a fait le déplacement du Mans pour échanger avec les franchiseurs présents sur le salon. ©KB-7Jours

 

« Le salon, c’est un vrai coup de boost »

Anthony Chevallier importe en France le concept des toilettes japonaises. Exit papiers toilette, le lavage s’effectue tout en douceur à l’eau. Si le procédé est très populaire en orient, en France c’est une toute nouvelle habitude. Cet ancien infirmier a choisi de nicher son offre auprès d’un public en manque d’autonomie, que ce procédé aidera au quotidien. Son objectif est de travailler avec les établissements de santé, les EHPAD, les réseaux d’aides à domicile… Un concept que Philippe Croizon, personnalité invitée pour la soirée inspirante et lui-même souffrant de handicap, a évoqué lors de sa conférence. Anthony fait partie des 3 entrepreneurs à participer au Start2Days organisé par le salon. « Pendant deux jours, 3 entrepreneurs ou porteurs de projets sont encadrés par des professionnels. Nous nous préparons comme si nous allions proposer notre dossier aux banques.  C’est un vrai coup de boost.» Une bonne préparation pour Anthony qui sera confronté à la recherche de fonds très prochainement.

Anthony Chevallier, candidat au Start2Days organisé sur le salon ©KB-7Jours