Couverture du journal du 17/07/2024 Le nouveau magazine

La banque des territoires soutient les défis écologiques du Morbihan

À l’occasion de la venue d’Éric Lombard, directeur général de la Caisse des Dépôts, dans le département du Morbihan, la Banque des Territoires a réaffirmé son engagement à faire face aux défis de la transformation écologique, dont la prévention des inondations et le recul du trait de côte.

À l’occasion de la venue dans le Morbihan d’Éric Lombard, directeur général du Groupe Caisse des Dépôts, Rémi Heurlin, directeur régional Bretagne de la Banque des Territoires, a signé cinq protocoles de partenariat, avec : 

- la ville de Lorient, représentée par Fabrice Loher, maire de Lorient 

- la Communauté de communes d’Auray Quiberon Terre Atlantique, représentée par Philippe Le Ray, son président 

- la ville de Vannes, et avec Golfe du Morbihan Vannes agglomération, représentées par David Robo, maire de Vannes et président de l’agglomération 

- le Conseil départemental du Morbihan, représenté par David Lappartient, son président

À l’occasion de la venue dans le Morbihan d’Éric Lombard, directeur général du Groupe Caisse des Dépôts, Rémi Heurlin, directeur régional Bretagne de la Banque des Territoires, a signé cinq protocoles de partenariat, avec : - la ville de Lorient, représentée par Fabrice Loher, maire de Lorient - la Communauté de communes d’Auray Quiberon Terre Atlantique, représentée par Philippe Le Ray, son président - la ville de Vannes, et avec Golfe du Morbihan Vannes agglomération, représentées par David Robo, maire de Vannes et président de l’agglomération - le Conseil départemental du Morbihan, représenté par David Lappartient, son président ©DR

Rémi Heurlin, directeur régional Bretagne de la Banque des Territoires, a signé, mi-juin, en présence d’Éric Lombard, directeur général du groupe Caisse des Dépôts, cinq protocoles de partenariat avec la ville de Lorient, la Communauté de communes d’Auray Quiberon Terre Atlantique, la ville de Vannes, et Vannes agglomération, ainsi qu’avec le Conseil départemental du Morbihan.

Avec ce partenariat, la Banque des Territoires rappelle l’importance de son rôle dans les grandes transitions locales, en résonance avec ses propres axes stratégiques d’intervention : rénovation énergétique de bâtiments (notamment scolaires) et d’éclairage publics, développement des mobilités douces, réhabilitation et construction de logements en particulier en zone tendue, sobriété foncière en anticipation de la mise en œuvre du Zéro Artificialisation Nette, habitat spécifique, création de filières énergétiques, gestion des déchets. Parmi ces enjeux, la préservation de l’environnement et de la biodiversité inclut la prévention des inondations et du recul du trait de côte.

Le territoire d'AQTA, Auray Quiberon Terre Atlantique

Le territoire d’AQTA, Auray Quiberon Terre Atlantique ©DR

L’exemple de la Communauté de communes AQTA. La collectivité Auray Quiberon Terre Atlantique réunit 24 communes, elle s’étend de la Ria d’Etel au golfe du Morbihan, des Landes de Lanvaux aux îles de Houat et Hoëdic, en passant par Auray et la Baie de Quiberon. Elle réalise des actions dans le cadre de ses compétences de Gestion des milieux aquatiques et prévention des inondations (Gemapi) : pour restaurer les fonctions écologiques des cours d’eau et de leurs affluents ; des travaux de restauration et de renaturation du cours du Gouyanzeur ; des études sur le bassin versant du Reclus et sur la continuité écologique du Roch Du à Crac’h. AQTA travaille aussi sur l’érosion et les risques de submersion marine, avec l’étude de système d’endiguement à Carnac Plage, la poursuite du scénario d’aménagement du site de Penthièvre et la préservation de zones vulnérables sur Locmariaquer et en Ria d’Etel.

—> La Banque des Territoires accompagne cette collectivité dans ses initiatives, en participant au financement d’un poste de chef de projet dédié à l’adaptation au changement climatique jusqu’en décembre 2027, aux études (cofinancement à 50 %), diagnostics et suivis des aménagements côtiers, des risques de submersion et vulnérabilité sur les secteurs de Locmariaquer, Carnac et de la Ria d’Etel.