Couverture du journal du 23/09/2022 Consulter le journal

Ille-et-Vilaine : la cérémonie des Oscars

Les Oscars d’Ille-et-Vilaine célèbrent les plus grands talents de l’économie brétilienne. Devant un parterre de 500 chefs d’entreprise, d’élus locaux et de partenaires du monde économique, 4 entreprises ont reçu la prestigieuse statuette. Le public a également décerné son prix coup de cœur. Retour sur les moments forts de la soirée qui s’est déroulée le 22 février dernier au Emc2 à Saint-Grégoire.

Oscars

©KB

Après une cérémonie 2021 sans public, les Oscars d’Ille-et-Vilaine retrouvent son vernis et l’énergie d’une salle comble. Une soirée animée par le journaliste Vincent Simonneaux de TVR*. Et c’est le président de l’association des Oscars, Jean-Yves Carillet, qui a ouvert cette 36e édition des Oscars, promettant « de belles découvertes, signe d’un tissu économique en perpétuel renouvellement. » Bref retour aussi sur la situation économique « paradoxale » de la période « 2021 a été une année extrêmement bonne parce que nous avons bénéficié de mécanismes protecteurs mis en place par l’État. Mais en 2022, nous allons connaitre une bascule. l’État a injecté beaucoup de liquidité et cette année des mécanismes correcteurs vont commencer à se mettre en place comme la hausse des prix et la hausse des taux. Nous allons également vivre une autre bascule, plus structurelle celle là, avec le passage à une économie de décarbonation. Nous ne sommes plus dans le discours, mais dans le passage à l’action. On sent bien que tout le monde doit se mettre en mouvement dans cette voie-là. » Un discours d’introduction résolument optimiste pour cette année 2022 « On va sentir cette bascule, mais on l’aborde en pleine forme » a souligné Jean-Yves Carillet, énumérant 4 raisons d’être confiant : un département extrêmement attractif qui attire chaque année 10 000 nouveaux habitants; un tissu économique multisectoriel, un vivier de 90000 étudiants et alternants; la présence de 330 startups s’épanouissant dans un écosystème très accueillant.

Prix innovation technologique

Statuette remise par Olivier Auffray, président du Crédit Agricole Ille-et-Vilaine

 HTL Biotechnology, « Une des plus grandes usines du monde »

La société créée en 1991 et basée à Javené près de Fougères produit de l’acide hyaluronique de grade pharmaceutique. Ces biopolymères sont utilisés en médecine esthétique, en chirurgie articulaire, ou encore en ophtalmologie. L’entreprise est leader mondial dans ce secteur et elle vient d’investir 50 millions d’euros dans une nouvelle unité de production lui permettant de multiplier par 2,3 ses capacités de production. Il s’agit d’une des plus grandes usines du monde dans la production d’acide hyaluronique destinée à l’injectable. « Cela en fait un acteur majeur dans le secteur des produits destinés à la santé et au bien-être des gens » a souligné Anthony Brésin, directeur recherche et développement de HTL venu chercher le prix avec Yvon Bastard, président-directeur général. L’entreprise travaille également sur une nouvelle génération de produits qui d’ici 25, 30 ans pourraient servir à générer des organes complets « On est au centre de l’innovation sur les produits courants et aussi sur la nouvelle génération». 70 recrutements sont prévus.

L’entreprise développe également un incubateur en interne pour investir dans les startups et les laboratoires universitaires. « Il s’agit de capter de l’innovation, des nouvelles technologies, qui pourraient nous servir à développer des produits commerciaux. C’est un investissement sur l’avenir. »

 Ils ont également reçu ce prix : Secure IC (2017) Cailabs (2019), Delta Dore (2021)…

Prix de l’Innovation sociale

Statuette remise par Jean-Luc Chenut, président du département d’Ille-et-Vilaine

Champignon LOU Légumes, « 25 nationalités dans l’entreprise »

 À Poilley, près de Fougères, l’entreprise produit des champignons frais depuis 2015. L’entreprise familiale œuvre à relocaliser la culture du champignon en France. Un défi alors que le savoir-faire dans l’hexagone a quasiment disparu. Aujourd’hui, 4 sites de production sont en activité. Les Co-fondateurs de Lou légumes, Fabrice Chapuzet, Emmanuelle Roze-Chapuzet et Benoît Roze sont venus ensemble sur scène pour recevoir ce prix de l’innovation sociale. Il faut dire que la dimension sociale est extrêmement importante pour l’entreprise qui accueille des collaborateurs venus du monde entier. Pas moins de 25 nationalités sont représentées « Notre secret, c’est la bienveillance », explique Emmanuelle Roze-Chapuzet. « Nous n’avons aucun a priori sur les gens qu’on intègre puisqu’on les forme nous-même sur un métier qui a disparu en France. » Dans cette entreprise familiale, les recrutements se font beaucoup par cooptation et il n’est pas rare que plusieurs membres d’une famille travaillent au sein de l’entreprise. « Nos salariés sont nos meilleurs ambassadeurs. Ces sont eux qui, quelque part , recrutent pour nous, qui parlent d’un métier qu’on ne connait pas. » Les salariés sont également accompagnés au sein de l’entreprise par une assistante logements et services qui peut les aider dans leurs démarches administratives. En 2022, l’entreprise devrait atteindre un CA de 45 millions d’euros et 500 salariés.

Ils ont également reçu ce prix : Famileo (2020), Terra Libra (2021)…

Prix croissance domestique et internationale

Statuette remise par Eric Challan Belval, président du Medef35

Soreal Ilou, « Nous n’avons pas cessé d’écouter et d’entendre ce qui était attendu sur les marchés »

Installée depuis 1997 à Brie, l’entreprise produit des sauces pour des industriels, des chaines de restaurants et aussi sous sa propre marque Soreal Ilou. 700 recettes sont fabriquées dans son usine de 10 000 mètres carrés d’une capacité de production de 16 000 tonnes. L’entreprise connait une croissance annuelle de 8% et réalise 25 % de son chiffre d’affaires en exportant dans une trentaine de pays. Pour recevoir son prix Benoit Fretin, président du groupe Ydeo et nouveau patron de Soréal est venu sur scène avec Gilles Bocabeille fondateur et dirigeant de Soreal pendant 30 ans « J’ai fait l’acquisition de la société Soreal au mois de décembre 2021. J’ai donc demandé à Gilles de venir avec moi car je n’avais aucune légitimité à recevoir ce prix. C’est lui qui a fait un excellent travail depuis 30 ans ! ». « Ce que nous avions imaginé au départ n’est pas ce que nous avons fait. » explique Gilles Bocabeille « nous n’avons pas cessé d’écouter et d’entendre ce qui était attendu sur les marchés et progressivement est venue l’idée qu’il fallait apporter à la consommation de masse carnée un aliment qui sublime l’acte de consommation quotidienne, et ça s’appelle une sauce… ». L’entreprise affiche un chiffre d’affaire de 31 millions d’euros en 2021.

Ils ont également reçu ce prix : Klaxoon (2021), Traiteur de Paris (2019), Breizh Café (2020)…

Prix transition écologique

Statuette remise par Carole Pautrel-Glez, présidente de l’Ordre des Experts-Comptables de Bretagne

Lahaye Global Logistics, « Cela fait des années que nous travaillons sur des solutions de transports alternatifs »

Acteur incontournable du transport dans le Grand Ouest, l’entreprise Lahaye Global Logistics est engagée dans une démarche eco-responsable depuis de nombreuses années. Dès 2011, elle investit dans le transport multimodal en combinant rail et route. C’est Matthieu Lahaye qui est venu récupérer le prix « Cela fait des années que nous travaillons sur des solutions de transports alternatifs. Il y a plus de 10 ans, on a créé une filiale dédiée aux transports multi modal rail/route. Depuis, on a fait environ 80 000 camions sur le train. Cela représente 53 millions de kilomètres non routiers. Pour donner encore quelques chiffres cela représente quelque 16 millions de litres de gasoil économisés et 50 000 tonnes de CO2 non rejetés dans l’air. » L’entreprise, qui a déjà 35 véhicules fonctionnant au gaz, prévoit de passer l’ensemble de sa flotte en critère 1 à horizon 2030, c’est-à-dire des camions qui fonctionneront soit au gaz ou en hybride, voire pour certains en électrique ou à l’hydrogène. Des formations en écoconduite sont également dispensées aux salariés. L’entreprise a été labellisée par l’Ademe « objectif CO2 ». Ce label valorise les entreprises de transport les plus performantes au niveau environnemental. Lahaye Global Logistique réalise 210 millions d’euros de CA en 2021.

Carole Pautrel-Glez confirme le rebond de l’économie

« Les chiffres en Bretagne sont très bons et les chiffres d’affaires des entreprises progressent de 11% en 2021 par rapport à 2020 et de 5% si l’on compare avec 2019. Nous sommes au deuxième rang des résultats en France. » Un bémol cependant, la présidente de l’Ordre des Experts-Comptables de Bretagne confirme les difficultés de recrutement des entreprises bretonnes.

Oscars

©KB

Prix du public

Récompense remise par Anne-Marie Quéméner, commissaire générale du Space et Gwenaëlle Quenaon-Hervé, présidente du Poool

Moment culminant de la soirée, le prix du public est toujours très attendu. Trois jeunes entreprises sélectionnées viennent ainsi pitcher 3 minutes pour défendre leur projet. Le public vote ensuite grâce à l’application Klaxoon. Gagner ce prix est un véritable accélérateur pour le gagnant qui bénéficie alors d’une grande visibilité. Cette année étaient en lice : Maison Felger et ses chaussures fabriquées sur mesure – fondateurs Maria et Cyril Karunagaran ; Jubiliz et sa solution pour bien préparer sa retraite – fondateur Aymeric de Trogoff et enfin Wallack co-fondé par Alexandre Matthey-Doret qui propose des solutions de cybersécurité aux PME et ETI.

And the winner is … Wallack !

 « J’ai fondé Wallack avec Julien Yvenat. Nous avons fait la même école d’ingénieur. Avec Wallack, nous aidons les PME à mettre de la cybersécurité dans leurs entreprises en toute simplicité. Nous sommes présents tout au long du chemin, de la planification au conseil des équipes jusqu’à la mise en place, le déploiement de la sécurité d’un point de vue technique. J’espère que ce prix nous apportera de la visibilité. La grosse difficulté pour nous aujourd’hui c’est de nous faire connaitre auprès des acteurs du territoire que l’on veut servir. On espère qu’avec ce type d’évènement, un maximum d’entreprises, de PME nous identifie comme pouvant leur rendre ce service. », Alexandre Matthey-Doret, co-fondateur de Wallack.

*La retransmission de la cérémonie est disponible en replay sur TVR