Couverture du journal du 23/10/2020 Consulter le journal

Le Village by CA Ille-et-Vilaine accueille 5 nouvelles startups

L’accélérateur de startups fondé par le Crédit Agricole intègre 5 nouvelles jeunes pousses : Aisprid, Guty, Foodologic, Sharly et Albertine en consigne. Elles rejoignent la communauté des 14 startups déjà présentes et bénéficieront d’un dispositif complet d’accompagnement.

Carole Gourmelon, maire du Village By Ca Ille-et-vilaine et Willy Deslande, startup manager.

Carole Gourmelon, maire du Village By Ca Ille-et-vilaine et Willy Deslande, startup manager.

Elles seront peut-être les pépites de demain. En trois ans, le Village by CA a déjà permis l’éclosion de quelques belles entreprises en Ille-et-Vilaine. On peut citer Steeple, Happywait, Procsea ou encore moovency. Dernièrement la très prometteuse startup Anozrway, spécialisée dans la cybersécurité, a réussi le tour de force d’une première levée de fonds à 2 millions d’euros.

Le Village by CA n’est pas un simple incubateur mais bien un accélérateur. Les startups doivent avoir au préalable un modèle qui tient la route, un bon business plan, de solides perspectives de développement. Le programme sur deux ans vise à accélérer leur développement commercial, faciliter leur passage à l’échelle industrielle via un programme d’accompagnement sur-mesure, des mises en relation d’affaires et d’un rayonnement national et international. « Les fondateurs sont généralement 2 où 3 lorsqu’ils intègrent le programme et notre travail est de les accompagner dans leur montée en puissance. À leur sortie, la majorité de nos startups ont une équipe constituée d’une dizaine de personnes », souligne Willy Deslande, startup manager du Village by CA. Pour aider au recrutement, l’accélérateur fait appel à des partenaires comme Happy to Meet You ou encore Kom and Do. Depuis 3 ans, les 29 startups accélérées ont contribué à la création de 200 emplois. Elles ont en moyenne multiplié par 4 leur chiffre d’affaires au terme du programme.

Le Village by CA n’est pas un simple incubateur mais bien un accélérateur

15 startups ont candidaté pour intégrer cette huitième promotion. 12 dossiers ont retenu l’attention du startup manager du village et 5 ont passé brillamment l’épreuve du « pitch training ». Au Village by CA, ce sont les 16 entreprises ambassadrices qui valident la décision finale. « Pour être sélectionnées les entreprises doivent contribuer à la création d’emploi, et répondre à des enjeux territoriaux et environnementaux. »

C’est donc le cas pour Aisprid, Guty, Foodologic, Sharly et Albertine en consigne. Cette huitième promotion regroupe des innovations sur les secteurs de l’agro-alimentaire, la santé et les nouvelles tecchnologies (NTIC). Foodologic et Aisprid ont particulièrement marqué les esprits à l’issue de leur présentation.

• Foodologic

Foodologic propose une solution numérique pour valoriser les fruits et légumes invendus. Ces produits qui ne sont pas récoltés, hors calibres, « moches » représentent 38 % du gâchis alimentaire. Le but est de remettre ces fruits et légumes dans le circuit en les proposant aux commerçants à des prix imbattables. Si on connaissait ce genre d’application à destination du consommateur final (Too good to Go, Phoenix…), Foodologic se positionne sur le marché B2B avec une marketplace pour les producteurs à destination des distributeurs (Grandes et moyennes surfaces, agro-alimentaire, restauration). Magali Duramé, la fondatrice, avait précédemment exercé pendant 13 ans au sein de la grande distribution à différents postes (commerce, contrôle de gestion, Supply Chain…).

• Aisprid

Fondé à Saint-Malo par Nicolas Salmon et deux autres associés, Aisprid propose un robot autonome pour la récolte et l’inspection de fruits et légumes fragiles, tels que la fraise ou la tomate. Le robot peut analyser la maturité des fruits et légumes pour anticiper le moment du ramassage, et effectuer le ramassage lui même. Cette technologie devrait permettre de faire face à une pénurie de main d’œuvre. Le robot sera accessible sous forme d’abonnement mensuel et une facturation au volume (« Robot as a service »).

• Albertine en consigne

Cette jeune entreprise propose à Rennes la livraison à domicile de produits locaux, bio et consignés. Le client peut commander du lait, des œufs, de la crème, des jus, du cidre, de la bière… Les produits viennent d’un périmètre maximum de 30 km autour de Rennes. La commande est déposée devant la porte et les consignes récupérées à la prochaine livraison. Ayant connu un accroissement notable de son activité pendant le confinement la fondatrice Mélanie GrandMoulin cultive désormais l’ambition de dupliquer son modèle dans d’autres villes françaises.

• Guty

Guty est une solution de télémédecine augmentée par l’Intelligence Artificielle pour la prise en charge des troubles gastro-intestinaux. L’application permet d’être en contact avec des experts, de partager l’évolution de ses symptômes et ainsi constituer une base de donnée pour avoir un suivi précis. L’application centralise les informations fournies régulièrement par le patient sur ses troubles, symptômes, régime alimentaire et propose des consultations avec une équipe d’experts.

• Sharly

Sharly, est une solution digitale de gestion des visiteurs professionnels en magasins grandes et moyennes surfaces (fournisseurs, merchandiseurs, animateurs, intervenants diverses).

Fondée par Nicolas Chéritel, ancien de chez Danone et de chez Doctolib, il a été rejoint début 2020 par Anthony Chosson un expert de la grande distribution. Leur objectif : équiper plusieurs centaines de points de vente d’ici à 2022.

Première promotion pour Carole Gourmelon nouvelle maire du village

Carole Gourmelon a pris ses fonctions le 15 mai dernier. Elle succède à François Cormier, récemment nommé directeur marketing et commercial du groupe immobilier Launay. « Je poursuis l’excellent travail de François Cormier, avec l’ambition d’accélérer le développement du village, comme nous le faisons pour nos startups », confie Carole Gourmelon. La maire du village envisage un développement sur trois axes majeurs : proposer un programme d’accompagnement à toutes les entreprises du territoire ayant un projet d’innovation et de transformation « le but étant d’accélérer les mises en relation entre nos startups et ces entreprises dans un principe d’open innovation », développer un collectif des 4 villages By CA bretons pour « partager certaines pratiques, mutualiser certaines offres et être plus rayonnant sur l’ensemble du territoire », et enfin accompagner l’entrepreneuriat pour tous « en se rapprochant de certaines associations comme Entreprendre pour Apprendre (EPA), par exemple. »