Couverture du journal du 11/09/2020 Consulter le journal

Les boulangeries s’adaptent face à cette situation inédite

Monsieur et Madame Hamon dans leur boulangerie à Poligné.

Autorisées à ouvrir pendant cette période de confinement, les boulangeries ont dû s’adapter pour pouvoir travailler et accueillir leurs clients dans les meilleures conditions. À Poligné, Émilie et son mari ont dû mettre en place un certain nombre de changements au sein de leur boulangerie-pâtisserie pour continuer leur activité.

Savoir s’adapter

Monsieur et Madame Hamon dans leur boulangerie à Poligné.

Il y a 3 ans, le couple s’installait dans cette commune de 1 200 habitants au sud de Rennes. Émilie s’occupe de la vente et son mari, Gaëtan, de la production. Pour se former au métier de boulanger-pâtissier, Gaëtan a réalisé son apprentissage à la Faculté des Métiers de Bruz.

Les habitudes sont bouleversées par les mesures de confinement et de nombreux changements ont dû être opérés. Les horaires ont été modifiés : « Nous avons remarqué que de nombreux habitants étaient en télétravail, leurs habitudes ont changé. Depuis le 26 avril, nous sommes uniquement ouverts le matin.» indique Émilie Hamon. Concernant la production, Émilie et Gaëtan réalisent la même quantité de pain. En revanche, la partie « snacking » est devenue inexistante. « Avec le télétravail, les personnes mangent chez eux et ne se restaurent plus à l’extérieur » souligne la gérante. Pour le week-end de Pâques, les habitants de cette commune ont été solidaires. Ils se sont rendus dans leurs commerces de proximité, ce qui a permis au couple de minimiser les invendus et les pertes de chiffre d’affaires durant cette période importante de l’année.

Mobilisation et solidarité entre les habitants

Concernant les mesures sanitaires, les gérants ont fait installer une vitre devant la caisse, permettant ainsi de protéger la commerçante, mais aussi les clients. De plus, la porte de sortie habituellement fermée a été ouverte : « Cela permet de fluidifier le passage. Nous acceptons deux personnes maximum dans la boulangerie » explique Émilie Hamon. Durant cette période particulière, les gérants remarquent et mettent en avant la compréhension de la clientèle, mais aussi leur bienveillance. Une cliente a eu une attention toute particulière pour Émilie et Gaëtan Hamon. Retraitée, cette habitante de la commune a souhaité participer à sa façon, en offrant des masqu

es confectionnés par ses soins.

De leur côté, les gérants distribuent les invendus à une infirmière travaillant à la clinique La Sagesse à Rennes. Émilie explique : « C’est notre façon de remercier le personnel soignant et de les encourager pendant cette période si particulière ».