Couverture du journal du 17/07/2024 Le nouveau magazine

Photovoltaïque – Circuit Court électrise le soleil

Raoul Feutrie a créé Circuit Court Energie à Plougoumelen en 2018. Spécialisé dans l’installation de panneaux voltaïques, l'entrepreneur voit son activité augmenter chaque année, principalement grâce au bouche à oreille et à la proximité de service.

photovoltaïque, Plougoumelen, Raoul Feutrie, Circuit Court, énergie

Raoul Feutrie devant un panneau photovoltaïque dernière génération, plus résistant, performant et nécessitant moins de maintenance ©7J-DB

« Aujourd’hui, le photovoltaïque n’est plus une mode, c’est du bon sens. » Raoul Feutrie, ingénieur de formation, tableur en main, démontre par les chiffres que ces installations sont rentables, même en Bretagne. « Soleil et Bretagne font très bon ménage, contrairement à ce que l’on pourrait penser, surtout sur la zone côtière, explique-t-il. Et si les performances d’ensoleillement étaient moindres, ce serait encore intéressant. » Un discours qui semble faire mouche auprès des clients, puisque l’entreprise emploie dix salariés et annonce un chiffre d’affaires de 2,5 millions d’euros.

Raoul Feutrie emploie dix salariés à Plougoumelen ©7J-DB

3 500 panneaux par an

La filière du photovoltaïque, longtemps fragilisée par les arnaques de sociétés peu scrupuleuses, ou par un lobbying des énergéticiens pro-nucléaire, semble connaître un regain d’intérêt. Ainsi, Circuit Court Energie installe environ 3 500 panneaux par an, à 80 % pour des particuliers et 20 % pour des entreprises. Principalement en Morbihan et dans le Sud Finistère. « La proximité est pour nous un gage de qualité indispensable, dit Raoul Feutrie. Les gens savent où nous trouver, ça fait la différence ! » Le dirigeant aimerait développer la clientèle entreprise, car cela représente un fort potentiel de surfaces à valoriser. C’est aussi un revenu complémentaire, notamment pour les exploitants agricoles.

©7J-DB

30 à 50 % d’économies

Raoul Feutrie est optimiste concernant l’avenir du solaire photovoltaïque, « 1 kWh sorti des panneaux coûte au moins deux fois moins cher qu’1 kWh acheté au réseau. » Pour les entreprises, Raoul Feutrie estime les économies entre 30 et 50 % sur l’année ; le surplus d’énergie non consommée pouvant, de plus, être revendu à EDF OA (le dispositif d’obligation d’achat). La production solaire a grandement progressé en France, avec un record d’installations en 2023 (+16 % en un an, chiffres RTE). « Nous misons sur une progression de 3 % par an, car nous prenons en charge toute la gestion administrative et c’est très chronophage, insiste Raoul Feutrie. Nous tenons à aider nos clients de A à Z, cela passe également par la certification RGE, nécessaire aux garanties et aux assurances. » L’entreprise compte divers qualifications, notamment pour les installations très haute puissance pour les entreprises, collectivités et exploitations agricoles ; ou encore pour les bornes photovoltaïques de recharge de véhicule électrique.