Couverture du journal du 15/10/2021 Consulter le journal

[ Rennes ] La secrétaire d’État Sophie Cluzel au Pôle hospitalier Saint-Hélier

Ce pôle hospitalier rennais est particulièrement à la pointe des innovations, tant technologiques que d'usages, pour l'accompagnement de ses patients. La secrétaire d'État en charge des personnes handicapées, Sylvie Cluzel, a pu en prendre la mesure lors d'une visite le lundi 14 décembre 2020.

sophie cluzel au pôle hospitalier saint-hélier

La secrétaire d'État en charge des personnes handicapées, Sylvie Cluzel (en rouge sur la photo) a testé le fauteuil intelligent, sur les conseils de Marie Babel maître de conférences à l'Insa de Rennes (absente de la photo). En arrière plan Sophie Burlot-Tual, directrice du Pôle Saint-Hélier et le docteur Benoit Nicolas directeur médical du Pôle © 7J - LM

« Nous avons mis en place un Living Lab, depuis 2016, pour permettre des tests d’usage, car les phases de recherche en innovation sont longues, de 18 mois à 2 ans », indique le docteur Benoit Nicolas. Fauteuil intelligent, simulateur de conduite en réalité virtuelle, exosquelette de compensation, des expérimentations se font, en recherche appliquée, avec une quarantaine de partenaires académiques, startups et entreprises.

Dans le cas du fauteuil intelligent, chercheurs et soignants ont mis au point un dispositif d’aide à la conduite, via des capteurs et une caméra. Le fauteuil élaboré par l’INSA de Rennes notamment, repère les obstacles et adapte sa trajectoire. Un projet développé dans ce Living Lab ISAR – Innovation Santé Autonomie Rennes – cofinancé par le Fonds européen ADAPT. Autre exemple, le test d’un exosquelette de la marque canadienne Keeogo acquis grâce la générosité des donateurs du Fonds pour le handicap Eurêka Saint-Hélier. Un système coutant près de 30 000 € et développé initialement à des fins militaires.

L’innovation dans l’ADN du Pôle St-Hélier

Comment assurer des soins aux patients quand ceux-ci ne peuvent plus se déplacer à cause du confinement ou redoutent le coronavirus ? Le pôle de médecine physique et de réadaptation Saint-Hélier met en place un hôpital de jour numérique, avec des échanges entre patients et professionnels de santé en visio. Une réactivité exemplaire, issue d’une politique d’innovation et de réflexion engagée depuis près de 10 ans.

Dès 2013 la télémédecine s’est largement développée « c’est presque de la préhistoire, indique dans un sourire Sophie Burlot-Tual, directrice du pôle Saint-Hélier, « c’est complètement intégré à la prise en charge de patients aujourd’hui. » Le Pôle a également déployé une équipe mobile, dite em2r, permettant de coordonner les professionnels et maintenir le patient à domicile. Puis la télé-expertise, la télé-rééducation les soins à distance avec l’HAD35 – Hôpital à domicile, permettant d’accompagner 40 patients dans un rayon de 25km autour de Rennes.