Couverture du journal du 11/09/2020 Consulter le journal

SAMSIC – EURORENNES

L’équipe d’architectes dévoilée
5 bâtiments dont 1 tour de 26 étages

84 candidatures… et 1 lauréat : Julien de Smedt (Agence JDSA à Copenhague et Bruxelles) sera le chef d’orchestre de ce programme immobilier, aux côtés de 3 autres agences : Stéphane Maupin (Paris), Maurer et Gilbert architectes (Rennes) et Think Tank (Paris). « Et il a des attaches dans les Côtes d’Armor ! » s’enchante Christian Roulleau, lui même costarmoricain.

« Oui, ce sera ma première tour, et le premier projet dans l’Ouest de la France pour l’agence JDSA », répond Julien de Smedt, l’architecte franco-belge qui signe la majeure part de ses réalisations au Danemark. « Parmi les derniers lauréats en lice, nous avons choisi celui qui nous semblait le plus innovant », précise Christian Roulleau. « Nous avions déjà indiqué que nous ne souhaitions pas un programme à multifacettes comme les bâtiments voisins, pour éviter une lourdeur architecturale. »


Ce projet présente un dessin architectural à la fois actuel et intemporel, en adéquation avec les deux autres tours de Rennes, l’Éperon de l’architecte Louis Arretche et les Horizons de Georges Maillols, construites dans les années 70. L’ensemble du programme vise une très basse consommation énergétique et une très faible empreinte carbone (E3‑C1) qui préfigure la future réglementation RE 2020.
Samsic est l’investisseur de cet ensemble immobilier de 32 000 m2, pour un investissement de 120 M€. À terme l’entreprise ne gardera que 2 bâtiments joints par des passerelles, qui deviendront le siège du Groupe sur environ 8 500 m2, avec la maison de l’Octroi, et la maison de l’emploi.

De g. à d. Jean-Luc Gaudin, Vice-président de Rennes Métropole et président de Territoires, Nathalie Appéré, Maire de Rennes et Christian Roulleau, fondateur du groupe Samsic, ont dévoilé le projet architectural lauréat de la consultation pour la réalisation d’un programme immobilier sur les îlots Féval et Blériot d’EuroRennes.

L’équipe des architectes retenue. Au micro Julien De Smedt Architectes JDSA, pour la tour de logement / SMAC, Stéphane Maupin Architecture et Création, pour l’immeuble Mixte / Maurer et Gilbert architectes, pour le siège de Samsic / THINK TANK architecture paysage urbanisme, fondée par Marine de la Guerrande et Adrien Pineau pour les logements Blériot.

La tour

Les deux premiers niveaux de la tour, comptant 1 067 m2, accueilleront des commerces, dont les loyers seront perçus par la copropriété, pour en réduire les charges. Les IGH (Immeubles de Grande Hauteur) ont en effet un surcoût en construction, en charges de fonctionnement, et en sécurité, devant se soumettre à des règlements particuliers.
Ce système de location au bénéfice des habitants de la copropriété doit permettre de compenser ce surcoût. Minimarket, services médicaux, l’offre doit permettre à ces futurs habitants de Sud-Gare de compter sur une offre commerciale du quotidien.
Le dessin de la tour de 26 étages s’évase au fur et à mesure qu’elle s’élève. Un fractionnement volumétrique, avec des retraits et encorbellements des logements, un jeu de terrasses. La tour se pince au niveau 11, avec à cet étage un jardin partagé de 600 m2, un espace fitness, et une vue à 360° depuis un espace protégé et verdoyant.
Au-dessus de ce jardin suspendu, la tour reprend son ascension progressivement en forme d’épi. Sur les 180 logements, du T2 au T5, sont prévus 28 logements en accession sociale.

Les contraintes réglementaires que constituent les servitudes liées à l’aéroport de Rennes : hauteur maximale fixée à 123 mètres au-dessus du niveau de la mer, soit environ 85 mètres par rapport au sol.

Le bâtiment Mixte
Maison de l’Emploi – Hôtel – Restaurant

Le bâtiment mixte s’élève par gradins, inversement à la tour voisine, épousant son double évasement, comme s’ils pouvaient s’emboîter, soulignant leur complémentarité. Ces reculs successifs créent des terrasses paysagères. La maison de l’emploi s’ouvre sur le pont de l’Alma, le hall des bureaux se trouve rue de l’Alma mais à l’angle opposé. Les
entrées du restaurant et de l’hôtel s’ouvrent vers la gare. Le restaurant (en aluminium doré) lévite en balcon sur la ville, pour donner une vue panoramique inédite, à 40 mètres au-dessus du niveau de la ville historique.

Le Siège SAMSIC et l’immeuble Blériot

Les deux immeubles de 8 et 9 étages composent le futur siège de Samsic, pouvant accueillir 500 personnes. Reliés par des passerelles couvertes, et articulés autour d’un atrium végétal commun, ils se composent de coursives, de façades largement vitrées, et une succession de terrasses en gradins. L’octroi, mémoire du site, est conservé et restauré… son usage n’est pas encore précis. Certains évoquent une occupation par les salariés de Samsic, d’autres l’accueil de startups, ou encore un lieu de culture… En face, l’immeuble Blériot de 6 étages accueillera 33 logements (prix maîtrisés et accession libre), et en rez-de-chaussée des services, une crèche est évoquée.

SAMSIC
• 1986 : création de Samsic
• Plus de 90 000 collaborateurs
• Présent dans 24 pays européens
• Plus de 2 milliards € de chiffre d’affaires
Spécialisé à l’origine dans la propreté, Samsic est un groupe familial breton, qui s’est beaucoup diversifié, totalisant désormais plus de 160 activités différentes, de l’intérim à la sécurité, en passant par la maintenance. La propreté ne représente plus que 45 % du CA. Parmi les diversifications, la sûreté aéroportuaire, le groupe compte ainsi 27 aéroports dans son giron. Les locaux de Cesson-Sévigné (actuel siège) seront conservés pour accueillir le siège administratif de Samsic.

7Jours 4977 – juillet 2019