Couverture du journal du 23/07/2021 Consulter le journal

1 069 228 bretilliens au recensement 2018

Au 1er janvier 2018, la Bretagne compte 3 335 414 habitants, c’est une augmentation de 76 000 habitants en cinq ans. L’Ille-et-Vilaine concentre les deux tiers de la croissance régionale, et compte 1 069 228 habitants au recensement Insee de 2018.

Photo de Ingo Joseph provenant de Pexels

+ 49 300 habitants en 5 ans

Si en 5 années – entre 2013 et 2018 – la population a continué de progresser dans les quatre départements bretons, la croissance faiblit par rapport à la période précédente 2008-2013. Seule l’Ille-et-Vilaine conserve une croissance soutenue de plus de 49 000 habitants entre 2013 et 2018, après + 52 000 entre 2008 et 2013.

38 communes bretonnes dépassent le seuil des 10 000 habitants, dont 12 bretilliennes.

  • Rennes, avec 217 728 habitants, est la commune la plus peuplée de la région, suivie de Brest avec 139 602 habitants et Quimper avec 63 166 habitants.
  • Le regain démographique des communes de plus de 20 000 habitants se confirme entre 2013 et 2018 : Rennes + 0,6 % d’augmentation annuelle moyenne sur ces 5 années avec 6 355 habitants en plus. Saint-Malo c’est 1 559 habitants en plus en 5 ans (+ 0,7 % par an). Fougères avec 358 habitants en plus en 5 ans soit + 0,4 % d’augmentation annuelle moyenne.
  •  Les communes des périphéries des grands pôles continuent de gagner des habitants, entre 2013 et 2018: Saint-Jacques-de-la-Lande 1 750 habitants (+ 2,8 % par an), Bruz c’est 1 661 habitants de plus (+ 1,9 % par an), Betton 1 360 habitants en plus (+ 2,4 % par an), Châteaugiron 943 habitants en plus (+ 2 % par an).
  • Des communes plus petites montrent de fortes hausses dé-mographiques en 5 ans : Le Rheu + 974 habitants (+ 2,3 % par an), Melesse + 890 habitants (+ 2,8 % par an), Liffré + 600 habitants (+ 1,6 % par an), Bréal-sous-Montfort + 752 habitants (+ 2,6% par an), Chavagne + 506 habitants (+ 2,6 % par an), Orgères + 891 habitants (+ 4 % par an).

Évolution de la population au cours de la période 2013-2018 par département. L’Ille-et-Vilaine concentre les deux tiers de la croissance régionale.