Couverture du journal du 03/02/2023 Le magazine de la semaine

CMA Bretagne : Poursuivre le travail d’adaptation !

La France traverse actuellement une période complexe de crise, qui engendre de nombreuses répercussions et fragilise le système économique du pays. Face à cette situation, la CMA Bretagne poursuit son engagement et son action en vue d’accompagner au plus près les artisans bretons.

CMA BRETAGNE

©Shutterstock

« Accompagner, s’adapter et oser »

Michel Aoustin, Président de la CMA Bretagne, s’est exprimé lors de l’Assemblée Générale du 19 septembre : « En cette période de rentrée, 3 mots d’ordre doivent animer l’action de notre Chambre de Métiers et de l’Artisanat de Bretagne : Accompagner, s’adapter et oser ».

Accompagner les créateurs, les artisans, la jeunesse et les partenaires institutionnels et territoriaux

Dans ce contexte économique et réglementaire incertain, se faire accompagner lors de sa création d’entreprise est plus que jamais devenu une nécessité. L’expertise et l’expérience des conseillers de la Chambre de Métiers et de l’Artisanat de Bretagne sont les meilleurs atouts mis à la disposition du créateur pour réussir son projet de manière pérenne et durable.

Tant lorsqu’il s’agit de développer son activité, de s’adapter aux nouveaux défis ou encore de faire face à des difficultés, les artisans doivent prendre contact avec leur CMA afin d’identifier ensemble les meilleures solutions envisageables et proposer un accompagnement adapté.

Tous les artisans en ont pleinement conscience : l’avenir de l’artisanat passe par la jeunesse. Tant en vue de renforcer les entreprises en recherche de collaborateurs formés à leurs métiers que pour assurer à terme la relève (près d’un apprenti sur deux deviendra lui-même chef d’entreprise). À cet effet, en proposant des solutions de recrutement aux milliers de chefs d’entreprise bretons confrontés à des difficultés de recrutement qui pénalisent leur développement, les 7 centres de formation du CFA de la CMA Bretagne jouent un rôle essentiel.

Très active pour relayer les attentes et besoins des artisans bretons auprès de ses interlocuteurs publics comme privés, la CMA Bretagne poursuit son travail de renforcement de ses relations de partenariat avec les acteurs institutionnels et locaux. Ce lien de proximité avec les collectivités publiques et territoriales comme avec les nombreux partenaires permet de contribuer ensemble à un développement économique équilibré et durable.

Un travail d’adaptation

La CMA Bretagne poursuit son travail d’adaptation de l’artisanat breton aux mutations environnementales, numériques, mais également éducatives et sociétales en cours. Pour y parvenir il est primordial que les dispositifs de soutien au financement de la formation continue des artisans et de leurs salariés soient maintenus.

Oser l’artisanat !

Le flux continu de femmes et d’hommes qui rejoignent la famille de l’artisanat atteste d’une dynamique économique exceptionnelle. Il s’est créé en 2021 en Bretagne plus d’une entreprise artisanale par heure ! La Bretagne est une région leader en matière de création et reprise d’entreprises. La mission de la CMA Bretagne est de faire en sorte que ces entreprises se développent et s’inscrivent durablement dans le tissu économique.

Michel Aoustin a conclu son discours en mentionnant sa crainte au sujet de la diminution des aides à l’apprentissage et appelle les décideurs nationaux à maintenir ces dispositifs de soutien afin de préserver la dynamique observée ces dernières années.

Mot des présidents

« Renforcer sa visibilité sur Internet et les réseaux sociaux est un véritable atout gagnant pour les entreprises artisanales. Cette stratégie de présence numérique permet de conserver un lien avec sa clientèle, d’attirer de nouveaux clients et de se différencier de la concurrence. La CMA Bretagne propose aux artisans bretons plusieurs dispositifs et sessions formations pour y parvenir. Nous invitons celles et ceux qui souhaitent s’inscrire dans cette démarche à se rapprocher de leur CMA »

Michel Aoustin, président de la CMA Bretagne et Philippe Plantin, président, CMA Ille-et-Vilaine