Couverture du journal du 23/10/2020 Consulter le journal

« Continuer la modernisation des offices notariaux et se recentrer sur nos collaborateurs »

Ce sont les deux sujets phares, que Me Levionnois met en avant lors de sa première présentation à la presse ce 24 septembre 2020, quinze jours après son élection à la Chambre départementale, grandement renouvelée et féminisée.

Me Gwendal Texier laisse la place de président de la Chambre départementale des Notaires d’Ille-et-Vilaine à Me Richard Levionnois. ©7J_LMb

Me Gwendal Texier laisse la place de président de la Chambre départementale des Notaires d’Ille-et-Vilaine à Me Richard Levionnois. (photo ©7J_LM)

Me Richard Levionnois, nouveau président de la chambre des notaires d’Ille-et-Vilaine.

Richard Levionnois succède à Gwendal Texier, resté près de 3 ans président de cette instance, par le concours de circonstances exceptionnelles. « J’espère être aussi moderne ! » indique Richard Levionnois, après l’avoir chaleureusement remercié pour son investissement. Gwendal Texier reste le président du fonds de dotation Not.IT.

Le fonds de dotation Not.IT

Le fonds Not.IT est lancé en 2019 (voir article du 31 mai 2019). Fonds de dotation technologique, il doit leur permettre de développer des outils numériques pour les notaires, en partenariat avec des startups, entreprises, chercheurs et universitaires. « Nous avons rencontré cet écosystème, à présent on passe en phase de ciblage des projets. Nous sommes en réflexion sur les process d’identification d’actes automatisés, en lien avec la Direction régionale des Finances Publiques par exemple. Ou encore sur le sujet de la BlockChain (Ndlr : technologie de stockage et de transmission d’informations). La Chambre des Notaires de Paris a mis en place une blockchain privée, afin de sécuriser et tracer les documents gérés par les études. Nous réfléchissons à une blockchain publique, et en même temps ne faut-il pas un outil unique ? Par ailleurs nous devrions intégrer la French Légal Tech. »

—> Rendez-vous en 2021 pour un événement national French Légal Tech au Couvent de Jacobins de Rennes.

Pas d’engouement pour les signatures à distance

Si la profession de notaire était déjà bien digitalisée, le confinement dû au Covid-19 a accéléré les échanges à distance. Ont été possibles les procédures dématérialisées pour les achats-ventes en immobilier classique. Puis le décret n°2020-395 du 3 avril 2020 a permis de signer à distance TOUS les actes notariés, jusqu’au mois d’août (cf article). Une généralisation de ce dispositif n’est pas à l’ordre du jour, même si un nouveau décret est attendu avant la fin d’année sur ce sujet « il pourrait permettre la procuration authentique à distance par exemple », indique Gwendal Texier. « Pour ma part, j’ai fait 5 signatures à distance pendant cette période… c’est peu ! Mais le principe est là, il est à améliorer et à cadrer », reprend Richard Levionnois.

 

Me Céline Mével, notaire à Rennes et vice-présidente de la Chambre, Me Richard Levionnois, notaire à Saint-Gilles et nouveau président de la Chambre départementale, Me Nathalie Sidney-Durand notaire à Rennes et déléguée à la communication. (photo ©7J_LM)

Le collaborateur : essentiel !

« Il manque des collaborateurs dans chaque étude notariale en fait ! » indique Gwendal Texier. Une problématique d’emploi, dont s’est emparée la Chambre, en créant notamment un espace coworking dédié (voir paragraphe suivant). « Rédacteur, comptable, formaliste, négociateur, il y a de nombreux postes de collaborateurs, qui sont essentiels. Il faut se recentrer sur eux », insiste le nouveau président Levionnois. « Comment leur apporter davantage, matériellement et en confort de travail, d’autant qu’avec le digital ces métiers vont aussi évoluer en conseil et proximité avec les clients. »

Not’Work L’espace de coworking

Printemps 2021, au premier étage de la Chambre départementale des Notaires à Rennes, un espace de co-working va voir le jour. 200m2 et 9 bureaux seront à partager ponctuellement par des collaborateurs de notaires. « Cela peut répondre à des problématiques d’emploi, dans les offices ruraux par exemple. Le salarié pourra passer 3 jours à Rennes au Not’Work, et 2 jours à l’étude. » Thidara Hallier gérante de la Station & CO, espace de coworking de Cesson-Sévigné s’occupera aussi de ce lieu.

180 notaires en 2016, 300 en 2020

« J’ai vu 151 nouveaux visages de notaires, au fil des quatre dernières assemblées générales… » indique Gwendal Texier. Le département compte à ce jour 300 notaires, c’est en effet un large renouvellement ! Cela comprend les remplacements de départs en retraite, ainsi que les nouveaux notaires installés depuis la loi Macron de 2017. En juin 2016, on dénombrait en effet 180 notaires en Ille-et-Vilaine.

—> 209 créations d’offices notariales depuis la première vague de 2017 sur le ressort de la Cour d’Appel de Rennes, concernant 5 départements, de Bretagne et Loire-Atlantique.

 


baromètre immobilier

La hausse des prix continue à Rennes *
+7,7 % pour les maisons
+11,7 % pour les appartements anciens

« Avec une baisse dérisoire de -1,2 % du volume de transactions sur une année (au 31 juillet 2020), on s’en sort très bien ! Cela confirme l’attractivité du département. » indique le président de la Chambre des Notaires d’Ille-et-Vilaine Maître Richard Levionnois.

Le confinement n’aurait ainsi pas eu du tout d’impact sur le nombre de transactions. Mais pour autant les professionnels ne notent pas non plus un afflux de Parisiens ou encore une migration des Rennais en manque de jardin en zone péri-urbaine. « Il y a eu des marques d’intérêts, mais pas de passage à l’acte de manière significative ! » précise Me Céline Mével, la nouvelle vice-présidente de la Chambre. « Il faut voir à quelle échéance se concrétisent ces actes d’achat. Mais ce n’est pas plus marquant que l’an passé. » « Pour ceux qui ont fait cette démarche de changer de logement, il s’agissait souvent de projet déjà en cours, la période de confinement à accéléré la décision », précise Me Nathalie Sidney-Durand notaire à Rennes et déléguée à la communication.

* Prix sur une année glissante au 30 juin 2020, et ventes signées. Ce sont des prix médians, soit la moyenne des prix, ayant auparavant ôté les transactions très élevées et très basses.

—> Pour rappel, l’an passé en Ille-et-Vilaine, on comptait environ 5 400 ventes de maisons et 3 400 ventes d’appartements anciens (la moitié à Rennes).

NOMBRE DE COMPROMIS DE VENTES DE MAISONS SIGNÉS EN MAI-JUIN-JUILLET 2020
(ET PRIX MÉDIANS)

Rose : Bassin de Montauban
Mauve : Bassin de Vitré
Bleu marine : Bassin de Combourg
Violet foncé : Bassin de Fougères
Vert Foncé : Bassin de Bain de Bretagne
Vert gazon : Bassin de Redon
Vert clair : Bassin du Coglais