Couverture du journal du 27/11/2020 Consulter le journal

Épicerie « NOUS, ANTI-GASPI » en pleine essor

Charles Lottmann et Vincent Justin, cocréateur de l’épicerie « Nous Anti-Gaspi » CréditPhoto©Nousantigaspi

L’enseigne « Nous anti-gaspi » est un réseau d’épiceries en pleine conquête de l’Ouest. Le principe est de lutter contre le gaspillage alimentaire en proposant à la vente des produits invendus.

« Nous Anti-gaspi » est né de l’envie de proposer un achat plus responsable, profitable pour les consommateurs, les producteurs… et la planète. Pour les consommateurs ce sont des produits alimentaires en moyenne 30 % moins chers. Ceux-ci sont encore bons, mais écartés du circuit de vente habituel, pour diverses raisons comme un packaging légèrement abîmé ou une DLUO -date limite d’utilisation optimale- trop courte, ou encore pour les fruits et légumes moches.
« Nous travaillons en circuit court, c’est un réseau tourné vers les producteurs et les fabricants, c’est pour cela que nous avons développé ce concept en Bretagne, première région agroalimentaire de France », indique Charles Lottmann, cocréateur de l’épicerie avec Vincent Justin (tous deux parisiens).
« À cela s’ajoute l’ouverture d’esprit ici, la sensibilisation au gaspillage alimentaire. »

Vingt magasins d’ici trois ans

La première épicerie est née à Melesse au nord de Rennes en mai 2018, la deuxième à Saint-Jouan-des-Guérêts aux portes de Saint-Malo trois mois plus tard, puis à Saint-Berthevin en Mayenne. Ce sont des surfaces de vente de moins de 300 m2.
Le quatrième magasin vient d’ouvrir à Châteaugiron ce 21 août 2019, en face de l’hyper U de la zone commerciale de l’Univers. Le cinquième sera à Cherbourg, l’ouverture est prévue en septembre, et le sixième espace doit ouvrir en octobre prochain à Paris dans le 19e arrondissement (sur 200 m2 de surface de vente).
« L’ambition est d’en ouvrir 5 à 10 par an ». Une 7e enseigne doit ainsi ouvrir dans l’Ouest en cette fin 2019, un espace commercial est également déjà annoncé à Quimper en 2020.

Un quatrième magasin a ouvert à Châteaugiron fin août. Le 5è va ouvrir à Cherbourg, le 6è à Paris et un 7è dans l’Ouest avant la fin d’année.

Quelle rentabilité ?

« Nous rachetons 30 % moins cher aux producteurs et fabricants, leurs produits invendus par exemple. Nous revendons à notre tour 30 % moins cher que le prix habituel en magasin. Notre modèle est basé sur une rentabilité – ou du moins un équilibre – de chaque épicerie au bout de 6 à 9 mois : cela doit couvrir les charges, le loyer, les salaires des 5 personnes par espace de vente, et une partie des charges du siège ».
Ils sont par ailleurs ouverts à toute nouvelle proposition de producteurs ou fabricants.

Contact
Charles Lottmann, 06 40 49 76 82
charles.lottmann@nousantigaspi.com