Couverture du journal du 07/06/2024 Le nouveau magazine

Événement : la Bretagne à l’heure de l’économie responsable

Les Universités de l’économie responsable ont lieu les 6 et 7 juin prochains au Couvent des Jacobins, à Rennes. Cette édition "Sur les chemins de la post-croissance", organisée par le collectif Dirigeants Responsables prévoit une journée ouverte au public, qui se conclura par une intervention de l'ancien secrétaire général de la CFDT, Laurent Berger, et une journée de travail pour les adhérents au réseau. Entretien avec Mickaël Le Goff, vice-président du club Rennes-Bretagne et secrétaire du mouvement national.

©DirigeantsResponsables

Qu’est-ce qui définit une économie responsable ?

Mickaël Le Goff. C’est trouver des solutions pragmatiques pour ajuster et enrichir les modèles d’affaires, en tenant compte des limites écologiques et du plancher social. Il faut arrêter de dire que c’est la nature qui ne va pas s’en sortir. Les entreprises sont pleinement concernées. 80 % de nos emplois dépendent directement ou indirectement de la biodiversité. Donc la question c’est : comment faire autrement pour un futur désiré et désirable ? Il faut savoir que les entreprises avec une véritable démarche RSE sont plus performantes de 13 % que les autres (selon un rapport RSE réalisé par France Stratégie en 2016, ndlr). Cette démarche doit être collective et volontaire. Pour cela, les dirigeants doivent embarquer leurs équipes.

Mickaël Le Goff, vice-président du club Rennes-Bretagne et fondateur de Emosème ©DR

Mickaël Le Goff, vice-président du club Rennes-Bretagne et fondateur de Emosème ©DR

« Les entreprises avec une véritable démarche RSE sont plus performantes de 13 % que les autres. »

Quel est le programme des Universités ?

​​​​​MLG. Une demi-journée, jeudi 6 juin après-midi, ouverte à toutes et tous, avec une conférence de David Djaïz, essayiste et enseignant à l’Institut d’études politiques de Paris sur le sujet Vers une Europe post-croissance : un modèle collectivement imaginé et façonné par les entreprises. Suivie d’une prise de parole de Mathieu Baudin, directeur de l’Institut des futurs souhaitables, autour de la question de l’entreprise comme productrice d’imaginaires au service de l’avènement d’un futur souhaitable. Puis un témoignage de Laurent Berger, directeur de l’Institut mutualiste pour l’environnement et la solidarité et ancien secrétaire général de la CFDT, sur le rôle de l’entreprise sur l’aspect social de la transition. Le vendredi 7 juin est réservé aux membres du collectif Dirigeants Responsables et des territoires Dirigeants Responsables de toute la France. Il y aura des ateliers thématiques et une « AG du futur » avec Geneviève Ferone Creuzet, cofondatrice de Prophil.

Aurélie Tacquard, vice-président du club Rennes-Bretagne et président de Galapagos ©DR

Aurélie Tacquard, vice-président du club Rennes-Bretagne et président de Galapagos ©DR

Dirigeants Responsables Bretagne, c’est quoi (chiffres, exemples de membres, etc.) ?

MLG. Initialement, le mouvement Dirigeants Responsables part de Nantes en 2010. Aujourd’hui, il compte huit clubs sur le territoire national et 329 entreprises adhérentes. Le club Rennes – Bretagne est créé en 2016, puis celui de Brest. Tous deux composés d’une quarantaine de membres chacun. Un club est en gestation à Lorient et devrait voir le jour à la rentrée sous le nom de « Bretagne Sud ». Nous sommes aussi à l’écoute de porteurs de club à Saint-Brieuc, Quimper ou ailleurs. À Rennes, les adhérents sont des dirigeants d’entreprises très diverses. Par exemple, nous avons, parmi nos membres, Galapagos (agroalimentaire), Talenz Toadenn (conseil), SNCF TER Bretagne (transport), M-Extend (industrie), Packgy (start-up deeptech), Efficia (avocats) ou encore Arkéa (banque), adhérent historique.

Didier Dubois, président de Dirigeants Responsable Rennes-Bretagne ©Studio Carlito

Didier Dubois, président de Dirigeants Responsable Rennes-Bretagne ©Studio Carlito

Lien d’inscription : https://app.yepform.com/live/Billetterie-UER-2-24—-Collectif-Dirigeants-Responsables-