Couverture du journal du 27/11/2020 Consulter le journal

Grande Journée du Numérique : le cabinet augmenté, IA + IC (intelligence artificielle / intelligence collective)

« On ne parle plus de comptabilité, mais de gestion de flux », selon Stéphane Raynaud, qui animait l'un des sept ateliers lors de cette Grande Journée du Numérique (1). Il est revenu sur l'évolution des modèles de société avec le digital. L'archétype du cabinet d'expertise comptable traditionnel semble révolu. Le cabinet augmenté se dote de data contrôleur, nouveau poste pour les collaborateurs.

Stéphane Raynaud, expert-comptable, consultant et directeur de publication de la revue La Profession Comptable intervenait lors de cette journée du digital.

Stéphane Raynaud, expert-comptable, consultant et directeur de publication de la revue La Profession Comptable intervenait lors de cette journée du digital. ©LM-7J

Les échanges de données dans le monde ont explosé depuis la mi-mars et la pandémie covid, entre télétravail, réunions virtuelles, achats en ligne et consommation de contenus de divertissement en tout genre. « La question ne se pose plus sur l’usage du digital, les freins ont été complètement levés. À présent la question se tourne vers la confiance, dans les opérateurs, le stockage des documents, la cybersécurité. C’est aussi le cas dans nos métiers. »

Data : rien ne se perd, tout se transforme

Côté Data, les experts-comptables ont un diamant brut entre leurs mains, avec une quantité immense de données nues, issues de leurs clients. Un amas de chiffres qu’il faut traiter et analyser pour qu’ils prennent de la valeur et les rendre pertinents. « Rien qu’une facture peut receler une cinquantaine d’informations. Mais pour être efficient, il y a plusieurs paramètres : d’abord capter le flux d’informations (les documents venant parfois d’envois papier ou mail), les traiter soit en les « taggant » ou en leur attribuant des balises pour leur donner un sens, les confronter avec d’autres informations, faire une analyse sectorielle. La donnée devient alors une information, rien ne se perd, tout se transforme, comme disait Lavoisier. »
Un travail titanesque. « C’est un tel flux, que finalement lorsque l’on enregistre nos informations dans un logiciel, aujourd’hui nous ne faisons que donner nos data à un éditeur » indique un expert comptable dans l’assistance. « Et ensuite, il faut payer cet éditeur de logiciel pour le traitement et l’analyse de ces données financières et comptables, c’est insensé ! »
Si les professionnels ne souhaitent pas que les services informatisés se substituent au traitement des chiffres, et à leur monétisation, la solution réside dans l’appropriation de ces technologies en interne.

Les collaborateurs : Data Contrôleur / Coach Client

« On ne parle plus de comptabilité, mais de gestion de flux, avec des collaborateurs qui deviennent des data contrôleur, d’autres qui se concentreront sur la relation client. »

-Data contrôleur

« Il y a nécessité de traiter ces flux dans nos cabinets en interne, et ne pas les donner aux éditeurs de logiciels. C’est aussi pour nos clients un gage de sécurité et de confiance. » La sécurisation des données est un enjeu majeur, les cabinets d’expertise comptable n’échapperont pas à la nécessaire sécurisation de leur propre système de traitement de données, rassurant l’ensemble des clients sur leur capacité à protéger leur capital informationnel.
Ce nouveau métier de data contrôleur, aura l’usage des outils de scannérisation, de reconnaissance, d’agrégation de données, qui permettra de mener à bien des missions d’audit de plus en plus complexes. « Il est au cœur de la transformation du métier et des cabinets d’experts-comptables. Et pendant une poignée d’années, il faudra d’ailleurs corriger les écritures avant que cela devienne automatique.
Et la formation de ces data contrôleur, se fera sûrement en interne… On voit déjà que les élèves experts-comptables sortent de l’enseignement traditionnel sans avoir eu une seule ligne sur la facture électronique…alors on est loin de modules d’enseignement sur le traitement de la data ».

-Coach client

L’ère des data constitue une opportunité pour l’expert-comptable, de se concentrer sur les notions les plus valorisantes de son métier : l’expertise et le conseil. « Le collaborateur qui s’occupe de la relation client doit, lui, devenir un véritable coach, un super-expert dans sa relation avec les entreprises. » Prévision de trésorerie, anticipation, ce coach-expert devient un référent dans la gestion d’une entreprise, en accompagnement et conseil. Il a aussi comme mission d’accompagner le client dans son usage digital, de télécharger lui-même ses documents avec vos outils numériques, faire les factures électroniques, les classer via des plateformes d’échanges sur le web.

 (1)Grande Journée du Numérique

La Grande Journée du Numérique a été organisé par le CROEC, conseil régional de l’ordre des experts-comptables de Bretagne, au couvent des Jacobins  à Rennes le 22 octobre 2020.
L’objectif : comprendre, se former, s’informer, pour accélérer la transition numérique des cabinets d’expertise comptable, face aux défis du digital qui s’imposent. Stéphane Kerdat, président du CROEC et Cédric Bourdain, président de la commission I&T : « D’ici cinq ans il y a une frange du travail de l’expert-comptable qui aura complètement basculé ». Article ICI

7Jours N° 5045 _ 30 octobre 2020