Couverture du journal du 18/09/2020 Consulter le journal

Nahibu analyse notre microbiote intestinal

nahibu pierre cressard

Un enjeu médical dans les années à venir

Accessible depuis juin 2019, La startup rennaise Nahibu, dirigée par Pierre Cressard, permet au particulier de découvrir le potentiel génétique de son microbiote intestinal grâce à une analyse approfondie, réalisée en partenariat avec l’INRA. Qualité du sommeil, capacité de concentration, intolérances, résistance à l’effort ou système immunitaire… Nahibu communique les résultats de l’échantillonnage et les accompagne de conseils alimentaires afin d’améliorer bien-être et santé.

La Startup Nahibu innove en se positionnant sur l’étude poussée de l’ensemble des bactéries et micro-organismes qui vivent dans l’intestin de l’être humain. Son fondateur, Pierre Cressard, est convaincu que « ce que nous mangeons, ce que nous respirons, la façon dont nous vivons peuvent modifier notre génome et améliorer notre santé ».

Chaque microbiote est unique

Dans nos intestins vivent plus de 100 000 milliards de bactéries. Celles-ci pèsent deux kilos, quand notre cerveau pèse environ 1,5 kg, et interagissent en symbiose avec notre organisme. C’est ce que l’on appelle le microbiote intestinal. Chaque microbiote est unique, et les relations complexes qu’il noue avec notre organisme contribuent à notre identité biologique. Le microbiote contient 25 fois plus de gènes que notre génome humain et il est possible d’agir sur lui pour l’adapter à nos besoins.

Une analyse personnalisée

Afin de savoir de quoi est composé notre propre microbiote et comment il fonctionne, Nahibu analyse et interprète la composition de la flore intestinale à partir d’un simple échantillon de selles, pour délivrer ensuite des recommandations adaptées à chaque cas. « Plus qu’une analyse du microbiote, nous proposons un accompagnement complet avec conseils alimentaires personnalisés pour améliorer notre bien-être et notre santé », ajoute Pierre Cressard. L’objectif étant aussi de permettre à chacun de gagner en autonomie pour prendre en main sa santé à court, moyen et long terme.

La startup commercialise un kit de prélèvement de selles livré à domicile. Les résultats d’analyse sont ensuite disponibles en ligne dans les 4 à 6 semaines qui suivent l’envoi des échantillons. Au-delà de l’entérotype, la diversité, les bactéries d’intérêts en présence, le potentiel génétique de son microbiote apparaît sous forme de pourcentages comparés à l’ensemble des utilisateurs, et est accompagné d’explications et de conseils personnalisés afin d’agir favorablement sur la santé et le bien-être de chaque utilisateur.

Les résultats, analyses et les conseils personnalisés proposés par Nahibu s’organisent en quatre thématiques :
L’axe Général : Il permet de découvrir les indicateurs principaux de son microbiote. Il s’agit ici de connaître sa composition bactérienne, sa richesse en gènes et de découvrir ses « bactéries d’intérêts », c’est-à-dire celles qui vont être utiles.
MyGut : pour connaître son état nutritionnel (variété, apports…), l’origine des troubles intestinaux, l’état du transit, identifier des intolérances ou des allergies et adapter son alimentation ;

MyMind : pour influer sur la qualité du sommeil, sur l’énergie et le mental, développer sa concentration et sa mémoire ;

MyFit : pour améliorer son système immunitaire, contrôler sa ligne, protéger son cœur et ses articulations, prendre soin des cheveux et des ongles.

Le coût du kit s’élève à 399 euros.

L’INRA, partenaire scientifique

Pour les analyses, Nahibu s’appuie sur l’expertise scientifique et technologique de l’unité MétaGénoPolis de L’INRA qui a développé la première plate-forme permettant de séquencer le métagénome, c’est-à-dire les gènes de la communauté microbienne qui composent la flore intestinale. « L’INRA nous apporte un socle scientifique solide en matière d’analyse du microbiote intestinal », précise Pierre Cressard.

Une contribution à la recherche

Par ailleurs, les données anonymisées collectées par Nahibu alimentent la recherche et aident à en apprendre davantage sur le lien entre alimentation et microbiote intestinal. Des données qui servent aussi à mieux comprendre des maladies dont les mécanismes sont encore peu connus telles que la maladie d’Alzheimer ou l’autisme.

 

Site web : https://nahibu.com

l’info en plus

Le microbiote, notre deuxième cerveau

Le microbiote est un écosystème riche, varié et évolutif qui vit en nous et qui détermine en partie l’état de l’individu. Les chercheurs de l’INRA, leader mondial de la recherche sur ce sujet, ont notamment découvert que le microbiote assure non seulement un rôle protecteur du système digestif, mais joue aussi un rôle dans certaines maladies inflammatoires, neurologiques et métaboliques. Obésité, dépression, problèmes digestifs, diabète, allergies… Son altération est associée à de nombreuses maladies chroniques et auto-immunes, et peut favoriser la survenue de problèmes hépatiques ou de certains cancers. L’étude et la connaissance fine de son microbiote et de son interaction avec l’organisme ouvrent la voie à de nouvelles thérapies plus personnalisées.