Couverture du journal du 02/12/2022 Consulter le journal

Ping Center, le rêve éveillé des pongistes

Hennebont, toujours fidèle au tennis de table, accueille depuis toujours le club réputé à l’international, quadruple champion de France et champion d’Europe de la Garde du Voeu Hennebont Tennis de Table (GVHTT). Cette année marque tout de même une évolution considérable tant dans l’histoire de la ville que celle du club: un Ping Center ultra-moderne a ouvert en septembre dernier dans le nouveau quartier de Kerlois

Ping Center

Ping Center © DB-7Jours

Le bâtiment flambant neuf ressemble à une structure gonflable ultra-légère. Blanc et aérien, comme une balle de ping-pong. Le Ping Center d’Hennebont est à peine achevé que les bruits des raquettes et le souffle des sportifs résonnent déjà dans l’immense structure. L’acoustique est parfaite. Les échos de l’ancien complexe suranné ne sont plus qu’un vieux souvenir. L’ambiance est feutrée, chaleureuse, accueillante… Deux ans de travaux ont été nécessaires pour faire sortir de terre ce centre sportif d’exception tant en France qu’à l’international. Un centre d’hébergement contigu d’une capacité de soixante couchages devrait également sortir de terre d’ici la fin de l’année prochaine.

30 tables de jeu en simultanée

Le 2 septembre 2022 est une date historique pour la ville d’Hennebont et pour le club. Le Ping Center dévoile enfin ses 3 500 m2 entièrement dédiés à la pratique du tennis de table. Au cœur de l’équipement : 1 400 m2 de plateau avec 16 aires de jeu, assez pour installer 30 tables simultanément. Autour, les assises confortables des gradins peuvent accueillir jusqu’à 1 400 personnes grâce à une partie rétractable et une « rallonge ». À l’étage, 300 m2 sont disponibles pour l’accueil des partenaires les soirs de matchs et les événements professionnels tout au long de l’année.

Ici, les joueurs professionnels s’entraînent en même temps que les stagiaires

« Nous avons voulu construire une structure moderne, modulable, qui puisse accueillir les joueurs professionnels, mais pas que… explique Fabien Bouguennec, responsable du mécénat et du sponsoring au GVHTT. Ici, les joueurs professionnels s’entraînent en même temps que les stagiaires et c’est une pratique à laquelle nous tenons beaucoup. Nous avons chacun à apprendre de l’autre, d’où notre slogan « L’excellence pour tous ».

Notre stratégie RSE articulée autour de la pratique Handisport, du sport adapté et du sport santé est parmi les 10 plus innovante au monde. »

Une nouvelle équipe féminine formée cette année

La fédération nationale et les grands clubs internationaux ne boudent d’ailleurs pas leur plaisir. Le site accueillera les World Hopes début janvier 2023 (équivalent des championnats du monde -13 ans), la Fédération française de sport adapté viendra y préparer les JO 2024 et les matchs de Ligue des Champions feront le plein. D’autant plus facilement que le club a nommé le Roumain, Adrian Crisan, 13e joueur mondial en 2006 au poste d’entraîneur. « Cette année, il y a un supplément d’âme, confie Fabien Bouguennec. Le groupe vit bien et nous pouvons compter sur une équipe Pro A largement renouvelée et très complémentaire. » Une recette que tentera également d’appliquer le club lors de la composition de la nouvelle équipe féminine des 6 joueuses issues de l’académie.

Rendez-vous le 8 novembre à Hennebont pour le 1er match de Pro A

Comme un aimant le club et le Ping Center attirent les grands noms du ping-pong. Un lieu d’exigence, de sacrifices et de convivialité. « Dès notre arrivée en Pro A nous avons réussi à attirer le public et à fédérer le monde économique, se félicite Fabien Bouguennec. Et nous voulons encore améliorer ce point fort en devenant un lieu de référence. » La boutique, les animations, les cocktails, les soirs de matchs… Tout est prévu pour attirer les amateurs de tennis de table comme les néophytes. Et il ne fait aucun doute que le 8 novembre prochain, lors du premier match à domicile, la rumeur du public saura trouver sa place dans ce nouvel écrin.

 

GVHTT, quelques chiffres :

  • Ping center : 7 M€ (Etat-Région-Dépt-Agglo-Ville)
  • Centre d’hébergement (30 chambres doubles): 2 M€
  • 20 salariés
  • 1,2 M€ de budget à 85 % privés
  • Une académie qui accueille 37 sportives et sportifs de 15 nationalités différentes
  • 250 licenciés
  • 1 000 stagiaires par an
  • 2 500 scolaires/an (initiés à titre gratuit)
  • 800 spectateurs en moyenne

 

GVHTT, le palmarès

  • En Pro A depuis 2003
  • 4 Championnats de France PRO A en 2005, 2006, 2007 et 2009
  • 1 Coupe ETTU (l’équivalent de la Ligue Europa au football)