Couverture du journal du 24/06/2022 Consulter le journal

Transmission : l’histoire de l’entreprise Henry Agencement

À Vitré, l’entreprise Henry Agencement a été reprise par Gaëlle Rougerie en 2021. Une passation réussie grâce à l’accompagnement, les premiers mois, des cédants.

Gaëlle Rougerie, Henry Agencement

Gaëlle Rougerie ©Frédérique Jouvin

Une reconversion professionnelle

Durant plus d’une vingtaine d’années, Gaëlle Rougerie a travaillé dans le domaine des assurances. Elle a repris une première agence qu’elle a gérée seule pendant quelques années avant de s’associer. Fin 2019, elle se met en tête de découvrir un nouveau secteur d’activité et de reprendre une entreprise. « Je souhaitais gagner en liberté professionnelle. Ma priorité était de reprendre une entreprise structurée », explique Gaëlle Rougerie. Tout d’abord attirée par le secteur de l’agroalimentaire, de la fabrication et de la métallurgie, c’est finalement le domaine de l’agencement qui lui ouvre les portes. Elle découvre l’entreprise Henry Agencement, fondée il y a 38 ans, spécialisée dans l’agencement d’intérieur sur mesure et durable, pour les professionnels et les particuliers. L’entreprise travaille principalement pour des professionnels de l’hôtellerie, des restaurants, des magasins. Elle rencontre les cédants et créateurs de la société Henry Agencement, Chantal et Jean-Pierre Henry. « J’ai été séduite et rassurée par les compétences de chaque membre de l’équipe, la qualité de l’outil de production, et l’excellente réputation de finition auprès des clients fidèles », souligne Gaëlle Rougerie. Juin 2021, elle reprend l’entreprise artisanale et apporte un œil neuf.

Une transmission de savoirs

Pendant près de six mois, à mi-temps, Chantal et Jean-Pierre Henry ont accompagné Gaëlle Rougerie dans la transmission de l’entreprise. « J’ai été très bien accueillie par les collaborateurs de l’entreprise, mais également par les artisans vitréens », souligne-t-elle. Gaëlle Rougerie attache une grande importance aux Hommes, à leur implication et à la qualité de vie au travail. « Les collaborateurs travaillent 4 jours et demi par semaine. Ainsi, ils disposent d’une demi-journée pour leur temps personnel. De plus, c’est un métier relativement physique, donc il est indispensable d’investir régulièrement pour améliorer leurs conditions de travail », explique la gérante. Au total, l’entreprise compte 23 salariés, dont deux sont venus renforcer l’équipe, quatre sont en apprentissage et de nombreux stagiaires sont présents tout au long de l’année. « Il est important de transmettre notre savoir-faire aux jeunes générations et nous avons une équipe de compagnons très pédagogues », ajoute-t-elle.

L’entreprise continue à recruter pour poursuivre son développement, et à innover pour répondre aux demandes de la clientèle, en prenant en compte son impact environnemental.

Le conseil de Gaëlle Rougerie : « Lorsque l’on reprend une entreprise, il est fondamental de bien s’entourer et de bénéficier de conseils adaptés. De mon côté, j’avais une équipe de conseillers et un réseau sur lequel m’appuyer ».

Epicerie Fine « Maison Gabin » à Vitré ©DR

La reprise d’entreprise en Bretagne

Les reprises correspondent aux rachats de fonds, aux prises en location-gérance et aux reprises.

En Bretagne, 13 % d’entreprises artisanales sont issues de reprises, soit plus de 10000 entreprises. En Ille-et-Vilaine, cela concerne plus de 2 700 entreprises. Le secteur de l’alimentaire et des services est davantage concerné par les reprises. En Ille-et-Vilaine, près de 4 entreprises reprises sur 5 sont des sociétés.

Vous souhaitez reprendre une entreprise, retrouvez des informations pratiques et des opportunités d’affaires sur le portail CMA&CCI «Reprendre en Bretagne»: https://www.reprendre-bretagne.fr/accueil

Source : Observatoire CMA Bretagne