Couverture du journal du 02/12/2022 Consulter le journal

Salon Entreprendre dans l’Ouest : « Il faut savoir s’entourer »

Les 7 et 8 novembre prochains, le salon Entreprendre Dans l’Ouest revient au Parc Expo de Rennes. L’occasion, pour les dirigeants et les entrepreneurs en devenir, de rencontrer 150 experts métiers et 110 exposants. 80 animations et rencontres ponctuent également l’évènement coorganisé par la Chambre de Commerce et d’industrie d’Ille-et-Vilaine, le CCRE35 (club des Créateurs, Repreneurs, Entrepreneurs) et la Chambre de Métiers et de l’Artisanat de Bretagne. 6 000 visiteurs sont attendus.

Salon entreprendre

Alexandre Brandt, élu en charge de l'Entrepreneuriat à la CCI Ille-et-Vilaine, et Membre du Conseil d'Administration de l'association Entreprendre dans l'Ouest, Corinne Casella, présidente CCRE35, Mickaël Morvan, 1er vice-président de la CMA Bretagne © Studio Carlito

« On ne le répètera jamais assez, il est  important pour tout entrepreneur de ne pas rester seul et de savoir s’entourer », rappelle Corinne Casella, présidente du CCRE 35. Un constat totalement partagé par Mickael Morvan, 1er vice-président de la CMA Bretagne, et Alexandre Brandt, élu CCI. « C’est la force de ce salon exceptionnel dans l’Ouest. Dans un même lieu, pendant 2 jours, les entrepreneurs bénéficient d’un éclairage unique sur les solutions, les écueils à éviter, les choses à savoir, et un accès direct aux professionnels en mesure de les aider pour réussir leur développement ou la création de leur activité. Ils seront également sensibilisés à l’importance des réseaux, levier très important de la réussite. »

Les créations d’entreprise explosent

Le salon « EDO » répond à un fort besoin sur le territoire. « L’après-Covid » est marqué par une explosion des créations d’entreprise. En 2021 les immatriculations ont augmenté en Bretagne de 24 % avec 38 200 entreprises créées, dont 21 165 micro-entreprises*. Une vague de démission est également à noter avec en France 470 000 salariés en CDI qui ont quitté leur job au premier trimestre 2022**. Pour nombre de travailleurs, le Covid, ses confinements et le développement du télétravail ont profondément modifié le rapport à l’entreprise et si aucun chiffre n’est pour l’instant disponible, on peut imaginer qu’une partie d’entre eux tenteront l’aventure entrepreneuriale.

Les besoins en conseils se multiplient

Une déferlante de créations que l’on observe particulièrement dans le secteur de l’artisanat, notamment sur des métiers « passions » pour des personnes en reconversion. « On explose tous les compteurs de la création d’entreprise », confirme Mickael Morvan. « Au 30 septembre on recensait déjà plus 8 157 créations, c’est davantage que l’an passé au même moment (ils étaient 8 107 créateurs au 31/10/2021). Or 2021 était déjà une année jugée exceptionnelle ! En Bretagne, c’est plus d’une entreprise artisanale qui se crée toutes les heures !

salon entreprendre

Mickaël Morvan, 1er vice-président de la CMA Bretagne © Studio Carlito

La moitié de ces nouveaux entrepreneurs optent pour la micro-entreprise et ils ont particulièrement besoin de conseils. Ce salon est très important pour les guider et les orienter. » « Rappelons que les entreprises accompagnées ont un taux de pérennité à 3 ans supérieur à 80 %, souligne Alexandre Brandt. Trouver les bons leviers, les bons réseaux, les bonnes personnes, les bonnes compétences, c’est ce qu’offre EDO. Nous avons également prévu sur la place centrale de l’évènement, un lieu de rencontres pour échanger de manière informelle et glaner plein d’informations utiles. » Les visiteurs peuvent réserver des créneaux pour des conseils individualisés avec des professionnels du digital, de la communication, du marketing, des experts-comptables. Il est également possible de venir challenger son projet en pitchant devant un jury. « Sur le salon nous ne sommes pas que dans de l‘information descendante, mais aussi dans l’échange et l’interaction », souligne Corinne Casella.

Les parcours

#JeMeLance

  • Miser sur les secteurs porteurs pour entreprendre.
  • Étudier votre marché avant de vous lancer.
  • Le Business Plan, l’outil indispensable pour formaliser votre projet.
  • Tout savoir sur la micro entreprise.

#JeMentoure

  • Comment financer mon entreprise ?
  • Pourquoi opter pour la reprise d’entreprise ?
  • La formation comme levier de performance, quels droits et outils pour y accéder.
  • Adhérer à des réseaux d’entreprise pour accélérer votre développement.

#JeDeveloppe

  • Comment construire une offre attrayante pour vendre plus et plus sereinement ?
  • Créer un site internet
  • Quels outils et indicateurs pour mieux piloter et gérer mon entreprise ?
  • Recruter, manager et fidéliser ses salariés : les nouveaux défis sur 2023.

Je me lance, je m’entoure, je développe

« La formule du salon a été revue en 2021 », précise Alexandre Brandt. « Nous avons établi 3 parcours spécialisés avec une scénographie plus lisible et facile à suivre. Cette formule est plébiscitée par les visiteurs et les exposants. » Le premier parcours focus sur la préparation impliquant l’étude de marché, le business plan, le statut; le deuxième, les financements, la formation et les réseaux; le dernier, la construction d’une offre attrayante, les outils de pilotage et le recrutement.

Les entreprises accompagnées ont un taux de pérennité à 3 ans supérieur à 80 %

Alexandre Brandt, élu en charge de l'Entrepreneuriat à la CCI Ille-et-Vilaine, et Membre du Conseil d'Administration de l'association Entreprendre dans l'Ouest

Alexandre Brandt, élu en charge de l’Entrepreneuriat à la CCI Ille-et-Vilaine, et Membre du Conseil d’Administration de l’association Entreprendre dans l’Ouest © Studio Carlito

Des ateliers avec des thématiques dans l’air du temps

Parmi les nombreux ateliers proposés sur l’évènement, certains abordent des thématiques nouvelles. Parmi elles « Suis-je fait pour être chef d’entreprise », question centrale et que la vague de nouveaux créateurs en quête d’une vie plus en phase avec leur idéal doivent impérativement se poser « C’est dans l’air du temps, la crise sanitaire a amené un certain nombre de personnes à vouloir se mettre à leur compte. Mais ont-elles vraiment anticipé tous les aspects de la vie de dirigeant ? Cet atelier permet de mettre en lumière le parcours qui les attend et de se poser les bonnes questions », décrypte Mickael Morvan. Autres ateliers en lien avec les évolutions en cours dans la société : le crowdfunding, la protection sociale du dirigeant, la RSE comme levier de performance commerciale ou les nouveaux modes de recrutement. À noter que tous les ateliers seront disponibles en replay après le salon.

Sur le salon nous ne sommes pas que dans de l‘information descendante

Reprise, franchise, l’entrepreneuriat sous toutes ses formes

La création « from scatch », en partant de zéro donc, n’est pas la seule possibilité qui s’offre aux futurs dirigeants. Il y a par exemple l’option « reprise ».

« C’est un sujet stratégique pour notre tissu économique breton, notamment dans certains territoires, précise Mickael Morvan. De nombreuses et belles entreprises sont à reprendre en Bretagne. Elles sont déjà sur site, pérennes, avec souvent des collaborateurs de grande qualité et une clientèle fidélisée. La reprise est moins connue que la création or il y a de très belles opportunités et nous sommes là aussi, sur le salon, pour rassurer et accompagner les futurs repreneurs. » En parallèle d’EDO, les visiteurs pourront également accéder au salon Franchise Event où une trentaine de franchises seront représentées. « La franchise permet de se lancer en étant entouré avec des outils clés en main. Cela correspond mieux à certains profils et il est important d’avoir ces acteurs présents sur EDO », précise Alexandre Brandt.

Les ateliers

  • Suis-je fait pour être chef d’entreprise ?
  • Comment faire de la RSE un levier de performance commerciale ?
  • Crowdfunding et levée de fonds : nouvelles sources de financement.
  • Comment faire de sa passion son métier ?
  • Chefs d’entreprise : comment limiter les risques les 3 premières années ?
  • Santé, prévoyance, retraite : bien connaître les particularités de la protection sociale du dirigeant.

Du réseau et de la solidarité

« Quand on démarre, on a la tête dans le guidon, une tendance à s’isoler et à vouloir tout faire. C’est justement ce qu’il faut éviter, il est primordial de sortir de son entreprise, d’échanger avec d’autres dirigeants, des experts. C’est un réflexe à avoir dès le démarrage et à conserver par la suite. Cela passe par les réseaux, certains d’entre eux seront sur le salon, il est important de venir les découvrir », explique Corinne Casella. « Nous avons tous commencé dans des réseaux et bénéficié de beaucoup de soutien, de conseils et aujourd’hui nous sommes présidents d’association, élus d’organisations… après avoir reçu, c’est à notre tour de nous impliquer et cela donne du sens à ce que nous faisons au quotidien. C’est aussi ça l’entrepreneuriat et EDO est un avant-goût de cette entraide entrepreneuriale. »

Tout est possible si on a le goût de l’effort

Corinne Casella, présidente CCRE35 salon entreprendre

Corinne Casella,
présidente CCRE35 © Studio Carlito

Tout est possible !

Cette année, il n’y aura pas de soirée prospective, mais une soirée inspirante avec Philippe Croizon devenu athlète malgré son handicap « Tout change en permanence, on le voit bien avec la crise sanitaire, la crise de l’énergie, l’Ukraine… Cette année nous avions envie d’insuffler de l’optimisme, de l’énergie, de l’inspiration », indique Alexandre Brandt. « À travers l’histoire de Philippe Croizon, sa résilience, son optimisme, sa capacité d’adaptation, on véhicule des valeurs importantes dans l’entrepreneuriat. Tout est possible si on a le goût de l’effort, il ne faut pas se mettre de barrière et savoir s’entourer ! »

La soirée inspirante avec Philippe Croizon

Philippe Croizon amputé des 4 membres, raconte comment il est arrivé à déplacer des montagnes.

« Je suis mort le 5 mars 1994 ! J’affirme que ma vie s’est arrêtée ce jour-là. Puis une autre a commencé… J’ai puisé, je ne sais où, une force surhumaine qui m’a permis de me maintenir en vie. Ce que j’ai vécu après mon accident n’était que du bonus malgré le coma, les amputations, la rééducation, le désespoir… Mais, à mon réveil, lorsque je me suis découvert sans bras ni jambes, j’ai supplié la mort de venir me chercher. Une fois dépassée cette plongée en enfer, la vie renaît. »

Message chargé d’optimisme pour transformer l’adversité en force, fédérer une équipe et la mener au succès collectif.

Les rencontres

Conseils de Pro : rencontrez des experts pour bénéficier de conseils individualisés.

Speed Meeting Parrainage : trouvez un parrain ou une marraine pour vous accompagner dans votre projet.

Café Reseau : échangez et partagez vos expériences autour d’un café.

Speed Meeting Crowfunding : 20 min pour séduire et convaincre les plateformes de financement.

Atelier Communication : découvrez des outils de communication gratuits en ligne (Canva, Pitchy, Crello…)