Couverture du journal du 23/09/2022 Consulter le journal

Festival interceltique de Lorient 2022, un cru exceptionnel

Après deux éditions profondément marquées par la crise sanitaire, la 51e édition du Festival interceltique de Lorient (FIL) retrouve la ferveur du public. L’édition de l’été 2022 bat même les records de fréquentation de 2019. Un vrai succès populaire qui fait la joie du directeur artistique Jean-Philippe Mauras.

Festival interceltique de Lorient, FIL

Festival interceltique de Lorient © FIL

« Je suis complètement à plat… mais tellement content, s’enthousiasme le nouveau directeur artistique du Festival interceltique de Lorient (FIL), Jean-Philippe Mauras. Avec cette édition pleine et entière, je suis particulièrement satisfait. Il est fou ce festival ! Il est vraiment incroyable autant du côté du public, des artistes que des 1 600 bénévoles et 400 salariés. Je suis très fier de faire partie de cette aventure. » Au vu des chiffres de fréquentation, on comprend aisément sa satisfaction. Avec quelque 900 000 spectateurs, 125000 billets de spectacles vendus, 85 000 personnes dans les rues de Lorient et environ 1,5 million de téléspectateurs devant France 3 pour la Grande parade des nations celtes, le FIL peut effectivement prétendre à la première place des festivals urbains européens.

« Vitrine d’une culture bretonne et celte moderne ancrée dans ses traditions, le FIL est aussi un carrefour de diplomatie et d’échanges économiques entre la Bretagne et les nations celtes invitées, ajoute Jean Peeters, le président du FIL (démissionnaire le 24 août). Ceci, en plus des retombées locales. En 2018, l’Agence économique de Lorient évaluait par exemple l’impact des visiteurs pendant le FIL à 23 M€ alors que l’on comptait moins de 700 000 personnes. C’est certainement bien plus cette année avec 900000 festivaliers. » Tous les retours positifs des commerçants de la ville semblent parfaitement confirmer ces bonnes retombées économiques.

Ici, tout le monde peut prendre son pied

Avec des spectacles à guichets fermés, des rues bondées au quotidien, un festival off très fréquenté… Cette édition a encore une fois prouvé que le FIL est un rendez-vous festif très attendu. « Ici, tout le monde peut prendre son pied, jubile Jean-Philippe Mauras. Les jeunes, les vieux, les traditionnels et les contemporains… La programmation est d’une richesse et d’une vitalité incroyable. Sans parler de l’accueil remarquable des Lorientais. »

Pour sa première, le directeur artistique a parfaitement réussi son entrée en scène. A l’heure du bilan, il se félicite également de la fréquentation de la nouvelle scène extérieure et du Kleub accueillant les « afters » et des DJ’s sets. « C’est très satisfaisant mais on va encore améliorer tout ça, confie-t-il. J’ai plusieurs idées pour faire avancer les choses. »

Vivement l’année prochaine.