Couverture du journal du 18/09/2020 Consulter le journal

Guilaine POIRIER

Guilaine Poirier

Présidente départementale de la Fédération des Artisans Boulangers Pâtissiers d’Ille-et-Vilaine

& Présidente de la CGAD 35 – Confédération Générale de l’Alimentation en Détail

Guilaine Poirier vient de succéder à Jean-Maurice Monnier à la présidence de la fédération des Artisans Boulangers Pâtissiers d’Ille-et-Vilaine. Elle tient avec son mari l’établissement Poirier à Rennes rue Saint-Malo. Elle est également présidente de la CGAD35, siège à la CMA35 et CRMA de Bretagne.

Originaire d’Ille-et-Vilaine, elle se forme en Génie Civil à ce qui s’appelait alors l’EMB – École des Métiers du Bâtiment- à Rennes, puis suit une formation d’Assistante de direction commerciale. Elle part à Paris à 18 ans, travaille dans des entreprises de mises aux normes de bâtiment recevant du public, ou encore dans une société qui développe des logiciels 3D pour les architectes. Elle revient à Rennes 8 ans plus tard, travaille dans l’agencement de commerce, et… rencontre un boulanger, Laurent Poirier, qui devient son mari. « La vie est jalonnée de concours de circonstances ! ».
Et c’est encore une opportunité de rencontre qui provoque la destinée du couple : ils reprennent une boulangerie à Plélan-Le-Grand en 2001. « En 3 ans et demi on double le Chiffre d’affaires, avec 5 salariés, mais aussi l’envie de revenir sur Rennes. Nous reprenons la Boulangerie Rue Saint-Malo en 2005 : deux fois plus grand et deux fois plus de salariés ! » indique Guilaine dans un sourire. Avec fierté elle revient sur « les 23 apprentis formés auprès de nous depuis 2001, en labo et en vente. Et 6 salariés se sont installés en reprenant une boulangerie… Je me dis qu’on leur a donné envie, et je suis très fier d’eux. »

En 2002 elle s’engage à la Fédération des Boulangers d’Ille-et-Vilaine, en devient secrétaire. « J’ai également été élue prud’homale de 2008 à 2015, mandatée par l’U2P (UPA à l’époque), ce fut très intéressant et formateur. Aucun des dossiers traités par la commission où je siégeais n’est allé en appel ou cassation, ce qui montre la justesse des décisions et le respect entre les membres du collège salarié et ceux du collège employeur. » Pour cette implication la CMA 35 lui décerne la médaille de bronze de la reconnaissance artisanale en 2016. Elle siège depuis 2017 à la Chambre de Métiers et de l’Artisanat d’Ille-et-Vilaine et la Chambre de Bretagne.
Elle vient d’être élue en 2019 présidente de la CGAD35, la Confédération Générale de l’Alimentation en Détail, l’organisation représentative des entreprises alimentaires de proximité (membre de l’U2P), et devient présidente de la Fédération des Artisans Boulangers Pâtissiers d’Ille-et-Vilaine. « Une centaine de boulangers sont adhérents de la fédération, sur les quelques 500 travaillant en Ille-et-Vilaine. Il faut trouver le temps de s’engager, quand on travaille 70h/semaine ce peut être compliqué ! Mais il ne faut pas oublier que l’union est importante, c’est une force pour se faire entendre. J’ai à cœur aussi de remettre en place des temps de rassemblement, de convivialité, pour se rencontrer et échanger car nous avons tous dans nos commerces des mêmes sujets de préoccupation et d’attentes. Nous sommes des artisans indépendants, il faut le rappeler. » Et ne pas confondre que les enseignes Banette ou Festival ne sont que les fournisseurs de farine, et non des franchises.
« La valeur du « Fait maison » est importante. La loi de mai 1998 a protégé l’appellation « Boulangerie », aujourd’hui une charte est en cours d’élaboration, pour l’appellation « Boulangerie de France », afin de défendre le travail des artisans boulangers : en plus d’assurer la fabrication de pain maison, cela indiquera aussi que 5 pâtisseries, 5 produits boulangers et 5 snacks sont faits sur place. » Croissants, pains au chocolat, galettes, tartes aux fruits, sandwiches ou pizzas, cela doit permettre de clarifier et distinguer ceux qui fabriquent de ceux qui ne fabriquent pas. « Cela peut aussi avoir un intérêt pour l’emploi. Le secteur de la boulangerie artisanale va mieux, après les difficultés de 2015 et 2016 liées aux réglementations et mises aux normes. Ensuite le secteur a dû faire face à la flambée du prix du beurre notamment. Aujourd’hui le fait maison est porteur, et nous recrutons. On recherche de la main-d’œuvre, et dans nos commerces de proximité le travail est plus intéressant et motivant, je suis confiante. »
Le plan d’action du nouveau bureau de la fédération sera élaboré ces trois prochains mois, « dans artisan il y a Art et Artiste, ensemble nous allons dessiner la boulangerie de demain. »


Fédération des Artisans Boulangers Pâtissiers d’Ille et Vilaine
1bis Rue de l’Éperon Doré
35170 Bruz
tel 02 99 30 43 88
www.boulangerie35.fr

7Jours _ Décembre 2019