Couverture du journal du 27/11/2020 Consulter le journal

Gwénaël Le Chapelain : architecte associé de l’agence a/LTA, nouveau président du Club Qualité Construction 35

Gwenael Lechapelain

Gwénaël Le Chapelain

41 ans, Gwénaël Le Chapelain est à la tête – associé à Maxime Le Trionnaire – d’une agence d’architecture et d’urbanisme, a/LTA. Signant des bâtiments emblématiques tels Urban Quartz à Rennes ou la tour Amazonie à Nantes, l’agence est à présent également sollicitée à Paris, Lyon ou Bordeaux.

Gwenael Lechapelain

Gwénaël Le Chapelain

Les derniers mois ont été brutaux pour le secteur de la construction, avec l’arrêt pur et simple des chantiers. « Logements, bureaux, équipements publics… notre variété programmatique fait que nous devrions passer cette crise de la construction liée à la Covid-19. Mais le secteur va être impacté sur du long terme. C’est pourquoi il était important que le club Qualité Construction 35 s’engage, pour une répartition solidaire des charges et surcoûts liés au coronavirus, entre les parties prenantes : maîtres d’ouvrage, maîtres d’œuvre, entreprises. »

Permis de construire instruit en ligne ?

14 chantiers signés a/LTA se sont arrêtés mi-mars, 13 ont repris en cette fin mai. « À l’agence la quasi totalité d’entre nous ont travaillé pendant le confinement. Heureusement certaines villes ont un service d’instruction des permis de construire dématérialisé… Il va y avoir un trou d’air des 3 mois passés, de non-instruction de ces dossiers, à coupler avec les élections mises entre parenthèses, et une activité notariale aussi au ralenti. Il va y avoir un trou d’activité, et quand les aides de l’État vont s’arrêter cela va faire mal, entre fin d’année et début 2021. À cela s’ajoute le rythme ralenti des chantiers, les surcoûts, et cela pour 18 mois au moins, tant qu’il n’y aura pas de remède à ce virus. Nous n’avons aucune visibilité, mais il faut rester optimiste. »

« Un concours d’architecte sur un programme de bureaux vient d’être suspendu, pour être réévalué suite au Covid-19 : éloignement des espaces de travail, climatisation, flux de circulation, vont être adaptés. »

Évolution du bâti

Au Club Qualité Construction 35, plusieurs thèmes d’échanges sont explorés collectivement. Les évolutions techniques et technologiques du bâti, avec la généralisation des outils digitaux sur les chantiers depuis 2 ans par exemple. « Cela permet par exemple de modéliser le cadencement sur un chantier. Il y a aussi les évolutions environnementales, la future réglementation RE2020, la qualité de l’air intérieur, les matériaux biosourcés qui vont être imposés par quota sur les ZAC à Rennes… L’évolution se fait aussi sur le mode de vie, avec le recours à des espaces réversibles par exemple, les parkings qui puissent muter dans l’avenir en bureaux ou logements, un appartement T4 qui peut facilement se transformer en T3+T1 pour s’adapter aux évolutions d’une famille avec l’émancipation d’un enfant ou la prise en charge d’une personne âgée.

Ce sont des modèles qui se ré-inventent. « Les bâtiments Haussmaniens étaient déjà conçus pour être très flexibles : de plus grande hauteur sous plafond, avec des trames de construction qui permettent d’accueillir bureaux, commerces, logements… une grande mixité programmatique et fonctionnelle ».

Des réflexions qui se mènent également dans le tertiaire. Les usages doivent pouvoir muter au fil des décennies, et éviter qu’un bâtiment se fasse raser au bout de 30 ans d’usage. « Il y a aussi des évolutions sur la propriété : locataires, logements partagés, on n’est plus nécessairement propriétaire ! Tous ces sujets de recherches sont vastes. »

L’art et la matière

Gwénaël Le Chapelain est attaché à l’art, sur le mur de l’agence s’affichent des œuvres au cyanotype de Loïc Creff. L’agence a/LTA est à l’origine de l’arbre à basket de Nantes, et déploie en ce moment des nichoirs à oiseaux dans Rennes, en lien avec la LPO (Ligue pour la Protection des Oiseaux). Réalisé par des architectes de renoms, en granit, bois brûlé, ou à la chaume, ce projet intitulé « Muz Yer » s’ancre dans un premier festival d’architecture prévu à Rennes.

Parcours

41 ans, originaire du Morbihan, d’Étel où il garde des attaches, Gwénaël Le Chapelain se forme à l’ école d’architecture de Nantes. Il y rencontre celui qui deviendra son associé depuis 14 ans : Maxime Le Trionnaire. Gwénaël Le Chapelain passe une année Erasmus à Prague, est diplômé en 2004, puis évolue pendant 2 ans dans plusieurs agences d’architectures, entre Nantes et Paris (Block, Duncan Lewis Scape, RH+, Fantastic/Stéphane Maupin). En 2006, les deux architectes associés montent l’agence MG à Paris. 8 ans plus tard, ils rejoignent Rennes et l’agence a/LTA de Jean-Luc Le Trionnaire et Alain Tassot. Ils sont tous deux seuls à la barre depuis 2018.

L’agence a/LTA, une signature intemporelle

a/LTA c’est une équipe de 30 personnes et deux dirigeants, un chiffre d’affaires 2019 de 2,9 M€. « Nous évoluons principalement dans l’Ouest, sur les zones de Rennes, Nantes, Saint-Malo et Vannes, avec de plus en plus de sollicitations au-delà de ce périmètre, en région parisienne notamment. » Parmi les signatures de l’agence :

• Le Cours des Arts, quartier Beauregard à Rennes : un programme mixte avec des commerces, des logements partagés, permettant de rompre l’isolement des personnes âgées, une salle commune, également des ateliers et résidences d’artistes.
• Les bureaux Urban Quartz à Eurorennes
• La Tour Amazonie à Nantes, « première tour de logements de 50m de hauteur que l’on ait fait, avec le renouveau de la grande hauteur, et une réelle appétence pour cette forme urbaine. »

À venir :

• Futur Lycée La Providence de Saint-Malo, d’une capacité de 500 élèves, ateliers, cafétéria, gymnase, auditorium. Prévu pour 2021.
• Programme Mixte à Gentilly (Grand Paris) de 5 000 m de bureaux et autant en logements.
• Programme de 20 logements de haut standing au cœur de Lyon (3 e arrondissement)

___________

CLUB QUALITÉ CONSTRUCTION 35

Gwénaël Le Chapelain est le nouveau président de l’association Club Qualité Construction 35. Depuis sa création en 1992, ce club a vocation à favoriser le dialogue entre les différents acteurs de la construction, maîtres d’ouvrage, maîtres d’œuvre, entreprises. Élu lors de l’assemblée générale le 10 mars dernier, Gwénaël Le Chapelain succède à Christophe Percevault, symbolisant le passage d’une mandature du collège entreprises, à une mandature maîtres d’œuvre. « Ce club réunit environ 120 sociétés, les principales entreprises de construction, les maîtres d’œuvre et maîtres d’ouvrage du bassin rennais. Son but est de lever les incompréhensions et les blocages entre les différents acteurs de la construction. C’est une zone neutre d’échanges et de bienveillance. »

Pour un partage équilibré de « l’effort de guerre » !

« Dans le cadre de la crise Covid 19 nous nous sommes appelés, d’abord pour aider les uns et les autres sur l’arrêt – souvent en urgence – et la sécurisation sur les chantiers, puis sur la préparation à la reprise. »

Les 3 collèges composant le Club reconnaissent l’impérieuse nécessité pour tous les acteurs de la construction, et pour leurs clients, de reprendre l’activité économique. Une reprise dans des conditions de sécurité sanitaires optimales, et dans des conditions économiques assurant un partage équilibré de « l’effort de guerre » imposé par la pandémie. « Avec comme impératif d’éviter les situations de blocage, pour permettre une relance la plus rapide et la plus large possible.»

La médiation au cœur de l’urgence économique

• privilégier le dialogue localement et la négociation entre les parties prenantes : maîtres d’ouvrage, maîtres d’œuvre, entreprises, CSPS. Identifier chantier par chantier les solutions les plus efficientes de reprise des chantiers dans l’intérêt de tous, avec par exemple des réunions de concertation préalables dans le respect des prescriptions sanitaires sur chaque chantier entre les acteurs

• rechercher des solutions de répartition solidaire des charges et surcoûts liés au Covid-19 entre les parties, et cela pendant toute la durée du chantier ; échanger sur les bonnes pratiques de négociation et de mode opératoire

• contribuer par l’échange à préserver la santé économique, parfois même la pérennité des intervenants

• dégager des orientations, pour une prise en compte du risque sanitaire dans les futures consultations

www.clubqualite35.fr