Couverture du journal du 17/09/2021 Consulter le journal

Brexit : Malgré le gros temps, Brittany Ferries commande deux nouveaux navires

Doublement affectée par les crises du Brexit, puis du Covid, la Brittany Ferries poursuit le renouvellement de sa flotte en annonçant la commande de deux navires hybrides GNL/électriques.

Brittany Ferries - Hybrides

Les futurs navires hybrides doivent rejoindre la flotte en 2024 et 2025 ©Brittany Ferries

Avec un niveau de réservations « très fortement dégradé » pour 2021, en raison notamment des restrictions sanitaires imposées par le gouvernement britannique, Jean-Marc Roué, président du conseil de surveillance de la Brittany Ferries, prévoit une année encore moins bonne que 2020 en termes de trafic. La compagnie a en effet enregistré seulement 350 000 réservations pour la saison estivale, contre 500 000 l’année dernière. Un manque de voyageurs qui empêchera deux navires de redémarrer cet été.

Déjà endettée à hauteur de 200 millions d’euros depuis le début de la crise Covid, la compagnie connaît une période difficile. Alors qu’une aide d’Etat « proportionnée au préjudice subi par la fermeture des frontières » se fait attendre, Jean-Marc Roué, qui en a déjà appelé au président de la République, espère un « soutien singulier au seul modèle économique et social qui a réussi, au long des 50 dernières années, à maintenir et développer le Pavillon français à l’Ouest du détroit de la Manche ». Réponse attendue à l’issue du « Fontenoy du maritime », une vaste concertation lancée en novembre 2020 par la ministre de la mer Annick Girardin.

Une commande soutenue par les régions Bretagne et Normandie

Les difficultés n’empêchent toutefois pas les régions Bretagne et Normandie, partenaires historiques de la Brittany Ferries, de renouveler leur « soutien indéfectible » à la compagnie. « C’est un très beau modèle dont nous avons la responsabilité », a souligné Loïg Chesnais-Girard, président de la Région Bretagne, qui voit dans la commande des deux navires « une très bonne nouvelle pour l’avenir de Brittany Ferries et pour le futur des liaisons transmanches ».

Ce sont les deux sociétés Somabret et Somanor, dont les deux régions sont les principaux actionnaires, qui portent l’investissement, en échange de quoi la Brittany Ferries leur verse un loyer. L’affrètement est réalisé auprès de l’armateur suédois Stena RoRo pour une durée de 10 ans avec option d’achat au bout de 4 ans. Un choix de montage stratégique qui permet à l’opérateur de diviser l’emprunt bancaire par 2 : l’opération globale lui revient à 220 millions d’euros, contre près de 400 millions si les navires neufs avaient été achetés directement.

Une très bonne nouvelle pour l’avenir de Brittany Ferries et pour le futur des liaisons transmanches

Un système hybride GNL/électrique

Construits en Chine, faute de place dans les chantiers européens pour des délais aussi serrés, les deux navires doivent rejoindre la flotte en 2024 et 2025. Ces deux nouvelles unités viennent en remplacement du Bretagne et du Normandie, entrés dans la flotte respectivement il y a 32 et 30 ans. Ils opéreront sur les lignes Saint-Malo/Portsmouth et Caen-Ouistreham/Portsmouth. La commande s’inscrit dans le cadre du plan de relance à 5 ans de la compagnie, qui passe par le renouvellement de sa flotte et un fort accent mis sur la transition énergétique.

Propulsés au GNL (gaz naturel liquéfié) et équipés de batteries électriques, pour répondre aux enjeux environnementaux, les deux navires sont les premiers sur le Transmanche à adopter ce système hybride. Les émissions polluantes sont ainsi diminuées grâce au GNL et aux batteries électriques pour une réduction totale de la consommation d’énergie et des émissions de gaz à effet de serre de l’ordre de 10 à 20 %. Des performances appelées à s’améliorer avec l’installation progressive de prises de courant à quai dans les ports, grâce aux investissements des Régions.

Les navires commandés sont plus longs que le Bretagne et le Normandie (194,7 m de long, soit 43,5 m de plus) et seront dotés d’une plus grande capacité d’accueil de voyageurs, camions, voitures et fret.