Couverture du journal du 30/07/2021 Consulter le journal

[ Ille-et-Vilaine ] Fermeture des centres commerciaux, la colère monte

Le Premier Ministre Jean Castex a annoncé le 29 janvier 2021 la fermeture des centres commerciaux non-alimentaires de plus de 20 000 mètres carrés, laissant les commerçants concernés dans le plus grand désarroi. En Ille-et-Vilaine, 9 centres commerciaux et 1 magasin ont baissé le rideau pour une durée indéterminée.

Centrecommercial_GrandQuartier

En Ille-et-Vilaine, 10 grandes surfaces non-alimentaires sont concernées par la fermeture.

« Ce sont plus de 500 boutiques qui sont soumises à cette fermeture, dont plus de la moitié de commerçants indépendants qui sont pour la troisième fois fermés en moins d’un an, et qui vont être lourdement fragilisés. » déplore l’Union du Commerce du Pays de Rennes dans un communiqué, rappelant que « Plus de 5000 emplois sont comptabilisés sur l’ensemble du pays de Rennes, 5 000 personnes sans activité à partir du 1er février, sans compter les prestataires. »

Même constat pour Emmanuel Thaunier, président de la CCI Ille- et-Vilaine « Annoncée le vendredi soir pour une mise en œuvre le samedi à minuit, cette décision est d’une brutalité inouïe, tant pour les chefs d’entreprise que pour leurs salariés ! »

Une fermeture aussi inattendue que rapide qui laisse les commerçants dans l’incompréhension. « Prises de rendez-vous en ligne, ventes à emporter, retraits en extérieur sont autant de modalités que certains commerces et services du quotidien, tels que banques, buralistes, pressing, opticiens… pourraient pratiquer et qui leur permettraient d’anticiper la circulation de leurs clients. » analyse Emmanuel Thaunier.

« Pourquoi tous ces services qui garantissent la distanciation physique et qui avaient été encouragés par le gouvernement lors du deuxième confinement ne sont plus autorisés pour ces magasins ? » s’interroge également l’Union du Commerce.

Une décision suivie d’un décret laissant perplexe les professionnels « le manque de clarté du décret d’application provoque des interprétations divergentes d’une région à l’autre, notamment sur le « click and collect » qui est autorisé en certains endroits du territoire » déplore Emmanuel Thaunier qui conclut « Une fois encore, ces décisions sont prises dans la précipitation et sans recherche d’aménagements qui permettraient aux entreprises de maintenir un minimum d’activités. La solidarité va devoir jouer à nouveau, notamment de la part des bailleurs et grandes foncières nationales vis-à-vis des loyers des commerçants fortement fragilisés ».

10 magasins et centres commerciaux concernés en Ille-et-Vilaine
Cesson-Sévigné : Rennes Cesson
Pacé : Ikéa, galerie Cora
Rennes : Alma, Colombia, Les Longs Champs, Cleunay
Saint-Grégoire : Grand Quartier, Saint-Grégoire Le Centre
Saint-Malo : La Madeleine.