Couverture du journal du 23/07/2021 Consulter le journal

Cécile Sterkers de « Diane et Hera » : une femme aux multiples vocations

Cécile Sterkers se lance dans l’artisanat en devenant bijoutière. Maman de 3 enfants et pédiatre, cette femme déborde d’énergie et vient de créer sa propre entreprise de création de bijoux « Diane et Hera ».

Cécile Sterkers

Cécile Sterkers © D.R.

Conjuguer deux métiers

Cécile Sterkers est diplômée de la Faculté de médecine. Elle exerce le métier de pédiatre depuis plus de 15 ans. « Ce métier, c’est une véritable passion », souligne-t-elle. Après avoir exercé au CH d’Arras puis au CHU de Rennes comme praticien hospitalier, elle décide, en 2017, de devenir remplaçante pour se consacrer davantage à sa vie de famille et à sa passion, la création de bijoux. À présent, elle effectue environ une garde de 24h par semaine à la clinique la Sagesse à Rennes. « C’est important pour moi de conserver mon activité professionnelle de pédiatre, c’est un métier qui m’anime », déclare la spécialiste. Autodidacte et manuelle, elle a commencé, il y a trois ans, à créer ses propres bijoux. Elle a réalisé une formation au sein de la prestigieuse école Tané à Ploërmel. Puis, elle a suivi des cours, pendant une année, auprès de la créatrice de bijoux Katell Leclaire, basée à Dinan.

« Je me suis aussi beaucoup renseignée en feuilletant des livres et en lisant des articles sur des forums », confie la créatrice.

En Bretagne, 26% des entreprises sont dirigées par des femmes. Un chiffre en constante évolution

Son engagement dans l’artisanat

En 2021, Cécile Sterkers décide de sauter le pas en s’immatriculant au Registre des Métiers. Elle est aujourd’hui créatrice de bijoux en métaux précieux et pédiatre remplaçante. Passionnée par son nouveau métier de bijoutière, elle crée des bijoux féminins (sautoirs, bagues, boucles d’oreilles, etc.). La créatrice travaille avec des matériaux précieux et collabore uniquement avec des fournisseurs ayant une démarche éco-responsable et éthique. « La dimension environnementale et la protection des travailleurs sont des éléments auxquels je suis très sensible pour le développement de mon entreprise artisanale », explique Cécile Sterkers. À terme, elle envisage de fabriquer des packagings réutilisables et une gamme de bijoux plus discrète pour les jeunes filles.

 

Diane et Hera