Couverture du journal du 24/06/2022 Consulter le journal

FCE Ille-et-Vilaine, un nouveau réseau pour les femmes chefs d’entreprises bretilliennes

200 personnes se sont retrouvées le 19 mai à l’Opéra de Rennes pour célébrer le lancement officiel de FCE Ille-et-Vilaine, un réseau dédié aux Femmes chefs d’entreprises. Corinne Habart, dirigeante de la société Naooen, est la présidente de cette nouvelle délégation fraichement implantée qui compte déjà 25 membres.

FCE 35

©Patrice Dorizon

« Seules nous sommes invisibles, ensemble nous sommes invincibles », c’est la punchline de ce réseau, nouveau sur le 35, mais implanté en France depuis 1945. Cette association internationale avec des déclinaisons nationales et territoriales vise à promouvoir la solidarité, l’amitié et le partage d’expérience au travers de liens privilégiés entre ses membres. « Nous souhaitons que les femmes osent davantage. Souvent, elles se contentent d’une petite entreprise doutant de leur capacité et de leurs moyens pour développer davantage. L’idée, c’est donc de nous motiver dans nos ambitions, de nous apporter de la confiance, d’ouvrir le champ des possibles. Chaque mois, nous organisons des évènements, des petits-déjeuners, des visites d’entreprise… Ce n’est pas un réseau business, mais plutôt d’échanges », détaille Corinne Habart, présidente de la délégation du 35. « FCE œuvre également pour une juste place des femmes dans les gouvernances. Nous agissons pour améliorer la visibilité et la représentativité des femmes dans toutes les instances ».

Nous souhaitons féminiser le paysage économique

Corinne Habart, dirigeante de la société Naooen, est la présidente FCE Ille-et-Vilaine.

Corinne Habart, dirigeante de la société Naooen, est la présidente FCE Ille-et-Vilaine. ©KB-7J

 

Prise de responsabilités des femmes chefs d’entreprises dans la vie économique, renforcement de leur présence dans les instances décisionnelles au niveau local, régional et national. « À travers FCE, nous voulons ouvrir les portes aux femmes sur tous les mandats sociaux et économiques, nous permettre d’exister davantage. Nous souhaitons féminiser le paysage économique, et nous nous engageons à cela. Dès qu’il est question d’entrepreneuriat, nous sommes des rôles modèles auprès des jeunes », confirme Laurence Vernay, présidente de Femmes Chefs d’Entreprises Pays de la Loire, qui a joué un rôle actif dans la création de cette nouvelle délégation. Une ambition partagée par les nombreux acteurs économiques locaux et régionaux présents à la soirée inaugurale.

« Je me rends compte qu’il y a encore du travail à faire », constate ainsi le président de la CCI Ille-et-Vilaine, Jean-Philippe Crocq, venu apporter son soutien. « Aujourd’hui, en Ille-et-Vilaine, 21% des chefs d’entreprises sont des femmes, c’est peu ! À la CCI Ille-et-Vilaine, elles représentent 33% des élus, mais cela n’a pas été simple de les faire venir. » Et de conclure « Prenez le pouvoir dans les institutions, au Medef, à la CPME, venez dans les CCI… car votre présence est importante pour faire bouger les choses. »

Le dépassement de soi

Et faire bouger les lignes demande de se dépasser. Thématique à l’honneur pour cette belle soirée de lancement avec une conférence animée par Anthony Masteau et l’intervention de deux coachs sportives, Hadda Guerchouche (championne paralympique de natation) et Pilar Cabellos (formatrice et pilote de course automobile sur sable). Le dépassement de soi, un challenge au quotidien pour ces femmes qui œuvrent chaque jour à développer leur business et faire entendre leur voix.

FCE devrait prendre de l’ampleur dans la région sous la houlette de Sylvie Hattais, présidente de FCE Bretagne. Elle développe actuellement une délégation sur Concarneau. De nouvelles délégations sur l’ensemble du territoire breton sont également dans les cartons.

FCE, un réseau national et international

Femmes Chefs d’Entreprises (FCE) a été créé en 1945 par Yvonne-Edmond Foinant. C’est aujourd’hui un réseau national et mondial (avec FCEM Monde) qui existe depuis 70 ans, présent dans 120 pays sur les 5 continents. Le réseau FCE France s’appuie quant à lui sur une soixantaine de délégations locales et plus de 2000 membres. Au sein du réseau FCE, tous les métiers sont représentés : service, commerce, industrie, logistique…