Couverture du journal du 27/11/2020 Consulter le journal

Florence Parly, Ministre des armées, en Bretagne

Les 7 et 8 septembre, la ministre des Armées a visité les installations de la cyberdéfense de Rennes, quartier Stéphant à Saint-Jacques-de-la-Landes. Elle s’est ensuite rendue à l’École de St-Cyr Coëtquidan de Guer en Morbihan, puis à la base des fusiliers marins commandos à Lorient.

FLORENCE PARLY

La ministre, au ComCyber de Rennes le 7 septembre, un an après l’inauguration du premier bâtiment dédié au cyber militaire et baptisé « Commandant Roger Baudoin ».

La ministre a annoncé que les armées françaises continuaient d’évoluer sur le cyber : « Nous investirons plus de 200 millions d’euros entre 2019 et 2025, dans la zone de la Maletière située à Saint-Jacques de la Lande, pour construire le temple de la  cyberdéfense. Deux autres bâtiments seront ainsi construits d’ici 2025 pour accueillir les cyber combattants de demain. » Saluant  les partenariats industriels et académiques dans la région, et l’ancrage de cette « cyber-vallée européenne qui émerge à Rennes  avec ces 70 entreprises spécialisées dans la cybersécurité et rassemblant plus de 2600 emplois. » Pour accompagner la mise en  oeuvre de la stratégie française de déploiement de la cyberdéfense, la ministre a rappelé que « d’ici 2025, nous compterons 4500  cyber combattants dans nos rangs » soit « un effort conséquent d’1,6 milliard d’euros ».

Création du « Diag Cyber »

La ministre a  présenté le diag Cyber, diagnostic de cyberdéfense, mis en place dans le cadre du plan Action PME « Un dispositif qui doit  permettre aux startups et aux PME dont l’activité est liée à la défense d’évaluer la sécurité de leurs systèmes d’information, de  déceler les failles éventuelles, et enfin d’être accompagnées dans la mise aux normes et le renforcement de la protection de leurs systèmes. Le ministère des Armées alloue 4,5 millions d’euros à ce dispositif et prendra en charge 50 % des dépenses effectuées  par les PME dans la limite de 14 000 euros HT. »