Couverture du journal du 22/01/2021 Consulter le journal

La vidéo, pièce du puzzle de la digitalisation

Depuis quelques années, smartphones, applications et simplification des usages ont rendu la vidéo accessible à tous les professionnels qui n’hésitent plus à s’en emparer. Présentation de produits, outil de valorisation de marque ou même création de services additionnels, la vidéo contribue à la bonne marche des entreprises, particulièrement ces derniers mois.

Christophe Boisselier

Christophe Boisselier a lancé des ateliers en ligne sur le vin. © D.R.

Des ateliers en ligne pour continuer son activité

Christophe Boisselier est sommelier conférencier reconnu, restaurateur, créateur de concepts innovants autour du vin et de la cuisine. Le confinement a mis à l’arrêt total ses prestations de conférences, dégustations et repas à domicile (ndlr voir journal N°5039).

Puisque je ne pouvais plus me déplacer (…) J’ai créé 6 heures de vidéo

« Les gens étant un peu plus devant leurs écrans, je me suis dit que puisque je ne pouvais plus me déplacer, j’irais quand même aider les passionnés de vins à apprendre ou se perfectionner dans le monde du vin. J’ai créé 6 heures de vidéos avec des tableaux pratiques, questionnaires et des Ebooks téléchargeables. » Des ateliers en ligne pour apprendre ou progresser dans le monde de l’oenologie et de la dégustation de vin. On suit les cours en ligne à son rythme et en illimité. Dans chaque atelier est prévu un entretien live par skype avec le sommelier.

Des démonstrations de produits à distance

Les équipes d'Edixia-Automation

Les équipes d’Edixia-Automation en plein tournage. © D.R.

Même quand on travaille à l’international, des solutions existent pour rester au plus près de ses clients et continuer à prospecter. En quelques semaines, les ingénieurs de la société Edixia-Automation ont appris à réaliser des démonstrations de produits en vidéo live et se sont emparés de leurs smartphones, ont équipé un studio avec des caméras live et se sont formés à la prise de parole pour tourner et monter des vidéos pros.

Cela permet d’humaniser la communication.

L’idée est venue lors du premier confinement. La société d’ingénieurs, basée à Vern-Sur-Seiche, conçoit et installe des équipements de contrôle pour l’industrie automobile et aéronautique.

« Nous faisons les 2/3 de notre chiffre d’affaires à l’étranger », explique le PDG Gilles Wackenheim. « Pour faire face à la crise sanitaire nous avons pris la décision de nous équiper d’un studio live pour assurer nos relations avec nos clients, continuer à présenter nos produits. Nos équipes ont été formées. » Un challenge relevé, comme le confirme une collaboratrice de la société « Au début nous n’avions aucune connaissance, ni dans la vidéo, ni dans le montage, ni dans la présentation et en huit semaines de formation, nous avons réussi à être complètement autonomes, à faire nos propres vidéos, et de qualité professionnelle. » Gilles Wackenheim se réjouit de l’introduction de la vidéo dans les process de l’entreprise « cela permet d’humaniser la communication. »


L’investissement pour les équipements a été de 9 000 euros, et une partie sera financée par Rennes Métropole dans le cadre de la digitalisation des entreprises. La formation des salariés a été financée par le FNE, mesure de prise en charge de la formation pour les salariés en chômage partiel.


Des vidéos humoristiques contre la morosité

Les feux de l'amour

Les patrons du restaurant Le 2 rue des Dames, ont choisi l’humour en vidéo pour garder le lien avec leurs clients. © D.R.

Contre la fermeture forcée, deux restaurateurs rennais, patrons du restaurant Le 2 rue des Dames, ont choisi la vidéo pour patienter avec humour pendant la fermeture sanitaire et maintenir ainsi le lien avec leur clientèle. Si chaque vidéo a pour but de présenter le plat du jour, l’objectif est aussi de faire rire. « Notre métier est touché de plein fouet par la pandémie. Alors soit on se morfond, mais ça ne fait pas avancer la recherche, soit on décide de sourire, et de faire sourire », illustre Gabriel, le Chef.

Il y a un peu de boulot de montage, mais ça reste “fait-main” et un peu bancal. C’est ça qui est drôle

Chaque jour, leurs vidéos sont largement partagées sur les réseaux sociaux, atteignant souvent plusieurs centaines de vues et de commentaires en ligne. « Il y a un peu de boulot de montage, mais ça reste “fait-main” et un peu bancal. C’est ça qui est drôle », illustre Julien. « On va vers de longues semaines de fermeture forcée. Cette mise en scène nous permet de rester dans le paysage, et de faire -un peu- oublier le contexte », explique son frère.

La vidéo est devenue accessible à toutes les entreprises

Lionel Myszka expert en vidéo mobile, dirigeant de Lumière Communication et intervenant aux Gobelins, le confirme : la vidéo est accessible à tous « Ce qui paraissait être une compétence externe se révèle maintenant intégrable à l’entreprise. On peut former les équipes, et les investissements matériels sont beaucoup moins importants qu’avant ».

Lionel Myszka

Lionel Myszka dirige Lumière Communication à Rennes. © D.R.

Effectivement, un bon smartphone peut filmer en HD et même en 4K, quand une quinzaine d’euros suffira à acquérir un micro-cravate et enregistrer un son de qualité professionnelle. « J’ai formé des ultra-débutants qui n’avaient jamais utilisé que la fonction téléphone de leur smartphone. Grâce aux outils actuels et quelques heures de formation sur les notions de cadrage, de lumière et de montage avec les applications à notre disposition, tout le monde peut se lancer. Le plus difficile, finalement, n’est pas la technique, mais le travail sur le fond, le message à communiquer, la capacité à synthétiser les choses pour des formats courts, appréciés des réseaux sociaux. »

La vidéo est la nouvelle langue de la communication des entreprises

Pour Lionel Myszka, une des forces de la vidéo réside dans sa capacité à rendre compte d’une émotion. « L’intonation de la voix, le regard, la posture prouveront votre sincérité ou au contraire, vous démasqueront aux yeux de ceux qui vous regardent. On ne triche pas en vidéo. Ou alors cela s’appelle du cinéma. À partir du moment où vous êtes sincère, la vidéo est un format très convaincant. » L’intérêt pour l’expert est donc de créer le dialogue avec son audience, prouver la qualité ou l’intérêt d’un produit, favoriser la communication interne, recueillir des témoignages clients « la vidéo est la nouvelle langue de la communication des entreprises ».

LA VIDÉO EN CHIFFRES

Les utilisateurs raff olent de la vidéo. Les entreprises ont le choix. Elles peuvent proposer diff érents formats : la vidéo de démonstration, le vidéo de marque, la vidéo événementielle, l’entretien avec des spécialistes, des vidéos pédagogiques, des vidéos études de cas et témoignages, des vidéos en direct avec son audience… Selon une étude réalisée par teester.com en 2019 :
• 7 consommateurs sur 10 préfèrent la vidéo au texte pour découvrir un produit/service.
• 64 % des consommateurs sont plus susceptibles d’acheter un produit en ligne après avoir regardé une vidéo dessus.
• 88 % des marqueteurs déclarent augmenter leur taux de conversion quand ils intègrent de la vidéo sur leurs fiches produits.