Couverture du journal du 10/09/2021 Consulter le journal

Prolongation de l’aide à l’apprentissage du plan « 1 jeune, 1 solution »

Lancé l’été dernier par le gouvernement, ce dispositif du plan de relance est prolongé jusque fin 2021. Le volet « 1 jeune, 1 solution », dédié aux jeunes, leur permet d’être accompagnés et formés et, aux entreprises, de bénéficier d’aides lors du recrutement d’un apprenti.

apprentissage

L’apprentissage dans l’artisanat

Malgré un contexte sanitaire et économique instable, beaucoup d’entreprises artisanales continuent de recruter des apprentis pour la rentrée 2021. L’apprentissage a démontré son efficacité à fournir de la main-d’œuvre hautement qualifiée dont les entreprises artisanales ont besoin. Former les générations futures par l’apprentissage, c’est donner à chaque apprenti, un métier et donc un avenir.

Les dispositifs du plan « 1 jeune, 1 solution »

Depuis le 1er juillet 2020, les entreprises peuvent bénéficier d’une prime exceptionnelle, mise en place par l’État, en faveur de l’apprentissage. Pour la première année de recrutement d’un apprenant, en contrat d’apprentissage ou en contrat de professionnalisation, les sociétés peuvent solliciter une aide de 5 000 € pour l’embauche d’un apprenti mineur ou 8 000 € pour un alternant majeur (jusqu’à 29 ans révolus). Toutes les entreprises qui recrutent un apprenti, préparant un diplôme de niveau CAP au master, peuvent prétendre à cette mesure. Toutefois, les entreprises de plus de 250 salariés sont soumises à certaines conditions.

Cette aide financière est maintenue jusqu’à la fin de l’année 2021. Elle permet donc d’embaucher des apprentis, tout en ayant un coût de recrutement restant à charge relativement faible. La gestion et le suivi de cette aide sont confiés à l’Agence de Services et de Paiement.

Pour les entreprises et les associations qui recrutent un jeune de moins de 26 ans en CDI ou CDD d’au moins 3 mois, une compensation de charges est également possible. L’aide d’un maximum de 4 000 euros est prolongée jusqu’au 31 mai, sous conditions : le salaire alloué ne doit pas dépasser 1,6 SMIC. L’employeur dispose d’un délai de 4 mois à compter de l’embauche du salarié pour effectuer la demande.

Un nouveau service est également mis en place pour les jeunes. La plateforme « 1 jeune, 1 solution » propose un simulateur d’aides financières pour les personnes de moins de 30 ans. Cet outil permet de prendre connaissance des aides disponibles, en fonction de la situation personnelle et professionnelle.