Couverture du journal du 27/11/2020 Consulter le journal

Un midi « Chez Kub » rue du Chapitre à Rennes

60 repas ont été commandés lors des premiers jours de reconfinement.
« Nous sommes satisfaits, même si c'est habituellement ce que l'on fait un samedi soir ! » indique Laëtitia Desiles, qui avec son mari Mikaël tient depuis 13 ans Chez Kub.

Chez Kub Rennes Mikaël et Lætitia Desiles (©7J_LM)

Mikaël et Lætitia Desiles devant leur restaurant « Chez Kub », situé dans une maison du XVIe siècle, rue du Chapitre dans le centre historique de Rennes. (©7J_LM)

Un resto… ou presque !

« Les clients habitués nous envoient des messages de remerciement, cela fait vraiment plaisir… Ils se font plaisir en s’offrant un resto (…ou presque !) et l’on sent que c’est aussi une attention et de l’entraide. »

Le restaurant « Chez Kub » a reçu 20 commandes, pour un total de 60 repas, les trois premiers jours de vente à emporter post-confinement. Via le site du restaurant, la plateforme « Ton Resto à la maison »* ou par téléphone. « On a été démarché par Ubereats et Deliveroo pour un service de livraison, mais 30 % de commission c’est trop ! »

Organisation de crise

C’est la deuxième organisation en mode confinement en 8 mois de temps. Au printemps le restaurant a touché l’aide de 1 500 € pour avril et mai, « pour nous comme pour beaucoup ça ne couvre pas le loyer ou le remboursement de prêt » précisent les restaurateurs. « Dès juin et tout l’été on a réouvert, avec nos deux salariés », reprend Laetitia, « à présent on reprend la vente à emporter, mais il ne faut pas que ça dure trop longtemps… » Les deux salariés sont à nouveau au chômage partiel, ils vont aussi percevoir leurs congés annuels « Pour nous cela va aller parce que nous travaillons tous les deux en famille, avec seulement ces 2 salariés en temps normal… mais pour certains établissements les congés payés c’est une bombe à retardement, qui s’ajoute aux problèmes de trésorerie, de reports de charges », indique le chef Mikaël Desiles.

Décembre, mois important

« Pour nous le mois de décembre fait partie des deux plus gros mois de l’année avec août. Le midi s’arrêtent pour déjeuner les personnes faisant les boutiques, il y a les réunions de famille, le repas de la Saint-Sylvestre… ça draine beaucoup de monde habituellement. » Les restaurateurs osent espérer un déconfinement partiel pour cette période de fin d’année. En attendant ils sont aux fourneaux toutes les fins de semaine. L’expérience de la vente à emporter du printemps a porté ses fruits: au vu de la trop maigre affluence en début de semaine « Chez Kub » ouvre deux jours et demi, jeudi soir et vendredi / samedi midi et soir).

Offre de boisson à emporter, notamment de cidre et jus de pomme d’Amanlis. © LM – 7J

Au menu !

Gratin de potimarron au chèvre / Magret de canard au miel et passion, gratin dauphinois / Pavé de saumon au soja et sésame, nem de poireaux… la carte évolue régulièrement en fonction des arrivages « on travaille des produits frais et en proximité, avec les bouchers locaux, ou encore la Ferme du Luguen, un cidrier d’Amanlis. » Pas de livraison pour l’instant, on vient cherchez son menu-restau, mis en barquettes, celles-ci passent au four pour réchauffer si nécessaire, et sont biodégradables.

 

Livraison UberEats et Deliveroo : 30 % de commission c’est trop !

*Ton resto à la maison

Il s’agit d’un site solidaire & bénévole, conçu lors du premier confinement, pour soutenir l’activité des restaurateurs indépendants de Rennes. La plateforme regroupe uniquement des restaurants proposant une cuisine 100 % fait maison avec des produits frais. Une quinzaine à ce jour. Pas de livraison proposée, mais cela pourrait être mis en place prochainement, dans un esprit toujours d’indépendance et de soutien.

https://tonrestoalamaison.fr

7Jours N°5047 _ 13 novembre 2020